Bistro Bizz'arts: art brut

Partager

Stéphanie Bois-Houde, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) En septembre dernier, Le Postino, à l'angle des rues de la Couronne et Saint-Joseph, cédait «le bail» au Bizz'arts, un bistro qui joint diffusion culturelle et bouffe. Tout un mandat... à quelques pas du Cercle qui le fait déjà très bien.

Nouvelle administration. Nouveau concept. Nouvelle carte. Encore faut-il avoir les moyens de ses ambitions! C'est la réflexion qui me trotte dans la tête alors qu'avec Pierre nous prenons le lunch dans ce grand local au potentiel inouï. Si les possibilités sont là, on constate de visu qu'elles sont laissées en jachère. Je pense au plafond qui mériterait d'être repeint - des patchs de plâtre suggèrent des travaux à venir. J'enlèverais aussi les tentures rouges cintrées de glands dorés d'une autre époque. Sans hypothéquer le commerce, il y aurait moyen de valoriser l'architecture de l'ancien bureau de poste, du moins rafraîchir plus perceptiblement l'espace aujourd'hui destiné à faire valoir des artistes.

Cela dit, la carte me recentre sur les préoccupations principales à savoir ce que nous allons manger. À première vue, le programme bouffe est inspirant. Il y a des tartares (saumon, boeuf), des terrines maison, des grillades, des poissons ainsi que des pâtes. À la lecture des intitulés, je note la recherche autour des mets, par exemple la salade de l'entrée du midi en est une de quinoa aux canneberges séchées avec effiloché de jarret de porc braisé, vinaigrette à la tomate séchée et thym frais. En plat, le saumon est assorti d'une sauce à l'orange et à l'huile de sésame. J'ai faim!

Quatre petits makis, voilà à quoi ressemblent mes bouchées de tataki de boeuf, la viande roulée dans une croûte typée et expressive composée d'un mélange de graines de sésame grillées, de pavot et de poivre concassé. Une goutte de purée de poivrons grillés légèrement aromatisée par l'addition de pimentòn (paprika espagnol) éveille la viande saisie saupoudrée de poudre de nori. Intéressant. Si plusieurs influences croisent le fer dans cette entrée, la dominante asiatique s'affirme par l'entremise d'une julienne de légumes marinés. Or, la garniture, ici incongrue, a plus sa raison d'être en escorte d'un duo de rouleaux impériaux. Autre remarque, la viande est servie au sortir du frigo, donc relativement froide et moins goûteuse. La pimpante flaveur de gingembre de la crème de patate douce de Pierre est bien décelable. Notre seule réserve envers ce potage est qu'il est clair. On l'aurait aimé plus «pulpeux».

Est-il préparé au couteau ou pas, le tartare de l'invité? Dur à dire. La serveuse nous dit que oui, mais l'ombre d'un doute se dessine. À notre avis, il n'est certainement pas coupé à l'ordre, car la chair compactée est très froide. À ce point qu'elle doit tempérer avant que nous puissions évaluer l'assaisonnement. Comme je l'écrivais la semaine dernière, «simplifier, ce n'est pas faire simple». Ce tartare donne raison au dicton. Trop de raifort et l'utilisation, à mon sens inappropriée, de l'estragon dans un hachis de boeuf cru figent ce dernier dans un carcan anisé. À noter que la salade d'accompagnement (avec radicchio, carotte, etc.) a été touillée avec une vinaigrette plus neutre qui contrebalance le trop-plein de condiments dans la viande.

Quant à mon risotto, initialement à l'effiloché de jarret de porc, il le sera à la volaille en raison de «rupture de stock» de jarret braisé. Tant pis! J'en suis fort aise, car le riz «complet» est non seulement onctueux et bien fromagé, mais il combine aussi plusieurs textures, dont des dés fibreux de courge Butternut qui se tiennent encore bien, des lardons croquants et des morceaux de blanc de poulet bien tendres. Quelques brindilles de romarin frais insufflent à l'appareil crémeux un arôme agréable de pinède. C'est que je retiens, le riz! Basique, mais bon.

Bistro Bizz'arts

296, rue Saint-Joseph, Québec

Tél. : 418 647-000

- Ouvert tous les jours, cuisine bistro

- Bouteille de vin à compter de : 29 $

- Petit déjeuner la fin de semaine

- Menu du jour de 13,95 $ à 14,95 $

- Table d'hôte du midi de 14,95 $ à 17,95 $

- Table d'hôte du soir de 13,95 $ à 20,95 $

- Coût de l'addition pour deux avant taxes et service : 33,40 $ (incluant les entrées, les plats et les boissons chaudes)

- Stationnement : dans la rue

- On aime: un désir palpable de bien faire malgré les imperfections.

- On n'aime pas: un service aimable, mais approximatif. D'autre part, la play list - de Benny and the Jets d'Elton John à Aimer d'amour interprétée par Boule Noire - sonne décousue et datée.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer