Lunch & loft

Les Artistes de l'Atelier 88 partagent leur «potluck»... (Le soleil, Caroline Gregoire)

Agrandir

Les Artistes de l'Atelier 88 partagent leur «potluck» quotidien.

Le soleil, Caroline Gregoire

Partager

Stéphanie Bois-Houde, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Les artistes Tania Girard-Savoie, Tanya Morand, Bernard Paquet et Helga Schlitter partagent un grand loft subdivisé en aires de création dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, l'Atelier 88. Chaque midi, ils prennent le temps de se réunir pour un repas collectif. Rencontre avec des créateurs qui ouvrent, à la veille de Noël, l'intimité de leur table au Soleil.

Les artistes Tania Girard-Savoie, Tanya Morand, Bernard Paquet... (Le soleil, Caroline Gregoire) - image 1.0

Agrandir

Le soleil, Caroline Gregoire

Midi et des poussières. Une table est dressée, ornée d'une nappe à motifs ethniques. Des couverts dépareillés y ont été disposés avec soin. Le soleil rayonne à l'intérieur par les portes vitrées et se répercute sur les oeuvres de Tania Girard-Savoie. C'est que le coin-repas est aménagé en partie dans le couloir qui relie l'espace privé de chacun et l'atelier de celle-ci. Tanya Morand remue un bortch «réinventé» qui contient des betteraves en dés et des haricots rouges. «Notre amie Tania a sacrifié une partie de son espace au profit de notre cuisine commune.»

Une cuisine qui n'a rien à voir avec la strophe de la chanson Dormir dehors de Daran, «le mensonge millionnaire, cuisine équipée». Minimaliste peut-être, la leur n'accueille pas moins un frigo, un micro-ondes, un four-gril ainsi qu'une plaque de cuisson qui rendent possible la préparation de leur potluck quotidien. Sur trois tablettes superposées s'alignent les essentiels : huile, vinaigre, condiments, thé, etc.

Le principe de leur repas à la fortune du pot est simple. Chacun apporte un plat, un reste de la veille, voire une conserve de poisson. «Que des sprats», insiste Bernard Paquet à propos de ces petits poissons, parents de la sardine, très consommés en Scandinavie. «Parfois, on recycle», s'amuse Tania Girard-Savoie. Les «grands jours», il y a de la morue à la portugaise [le conjoint de Tanya Morand est d'origine portugaise] et des saucisses-lentilles. Plus frugalement, la polenta fait aussi leur bonheur ainsi que les courgettes râpées au parmesan. Le quatuor suit également le rythme des saisons. Au plus fort des récoltes, les tomates, en duo avec la mozzarella, sont dégustées à volonté. Bernard Paquet a une pensée «pour LA tomate de Tania».

Tandis que les mets chauffent, Le Soleil interroge les amis à savoir s'ils seraient tentés de créer avec des aliments. A priori non, même s'ils s'intéressent aux oeuvres éphémères qui «vivent et bougent». Bernard Paquet cite l'installation Mur de poils de carotte de l'artiste français Michel Blazy. Ce dernier utilise des matières végétales - dans ce cas de la purée de carotte - et biodégradables pour créer des oeuvres évolutives. Tanya Morand nous remémore la polémique autour de la robe en viande de Jana Sterbak. Idée récupérée plus récemment, glisse Tania Girard-Savoie, par Lady Gaga. «De la provocation.»

Tous discutent de bouffe avec verve et anecdotes. En déposant une quenelle de crème sûre dans son bol de soupe, Helga Schlitter glisse que la longévité des Bulgares réside dans leur consommation de yogourt. Rires. Tania Girard-Savoie touille la salade de chou rouge, concombre et coriandre. Des plats se greffent à ce festin en devenir. Bernard Paquet avance sa salade de poivrons et d'oeufs de 100 ans - des oeufs de cane cuits dans un mélange de boue, de chaux et de salpêtre. Un chaudron de mijoté de haricots est posé au centre de la tablée par Tanya Morand. «Attention aux piments de la Jamaïque», prévient-elle. Un bol de riz entier à la texture similaire à du riz arborio est le féculent-vedette. «Helga et Tania sont les plus préoccupées par l'aspect santé de nos repas», indique l'artiste qui expose jusqu'au 13 janvier à la Galerie d'art du Grand Théâtre de Québec. Bernard Paquet l'appuie. «Il n'y a pas de junk food qui rentre à l'atelier. Peu de viande aussi.» Leurs menus démolissent le mythe de l'artiste maudit qui boit, fume et mange mal.

À l'Atelier 88, les artistes sont libres de se joindre ou non au repas. Si l'un d'entre eux est sur une lancée productive, il peut passer. «Mais c'est difficile de résister», selon Tania Girard-Savoie. «Matisse prenait deux heures pour dîner en buvant un verre de vin rouge», raconte Bernard Paquet qui vient de terminer la lecture d'une biographie sur le créateur de La danse. Pendant ce temps, Helga Schlitter sort du four une fournée de tortillas bleues garnies de fromage, de champignons et de coriandre. «Vous pouvez les assaisonner avec du chipotle», suggère-t-elle. Tanya Morand en profite pour relativiser la notion de pause à l'heure du repas. Elle fait alors allusion au photographe de mode du New York Times, Bill Cunningham, un boulimique de travail de 83 ans. «Il ne s'arrête que pour un lunch sur le pouce, dans la rue.»

Impérial, Pomme, le chat de l'atelier, en profite pour faire son entrée. «On ne mange pas par principe, mais par plaisir», poursuit Bernard Paquet. Leur consommation se veut aussi engagée. Outre le souci de manger des aliments frais, bios si possible, et des mets qui pigent dans les cuisines du monde, l'achat de proximité compte. «On doit encourager les petits», plaide Helga Schlitter qui fréquente les épiceries familiales Roset (avenue Maguire), Provisions inc. (avenue Cartier) ainsi que La Fiesta sur la rue Saint-Joseph. «Ils commandent les produits qu'on souhaite cuisiner.» «Et ils les connaissent», rajoute Bernard Paquet qui relate une anecdote à propos d'un commis d'une grande surface qui ne distinguait pas une endive d'un chou chinois.

Le lunch s'achève. LA question cruciale : comment la collective de l'Atelier 88 gère la corvée de vaisselle? En toute collégialité! À huit mains! C'est aussi cela, l'expression primaire du partage.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer