• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Maria et Van Uytvanck en demi-finale de la Coupe Banque Nationale 

Maria et Van Uytvanck en demi-finale de la Coupe Banque Nationale

Quatrième favorite, Tatjana Maria a frustré vendredi l'Américaine... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Quatrième favorite, Tatjana Maria a frustré vendredi l'Américaine Sachia Vickery dans une victoire de 6-1 et 6-3.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tatjana Maria et Alison Van Uytvanck s'affronteront en demi-finale de la Coupe Banque Nationale, samedi. Les deux joueuses ont facilement franchi l'étape des quarts, vendredi, au PEPS de l'Université Laval.

Quatrième favorite, Maria a frustré l'Américaine Sachia Vickery dans une victoire de 6-1 et 6-3. L'Allemande a offert un jeu étanche et varié, au grand désarroi de son adversaire, qui semblait souvent se parler à elle-même.

«Les choses vont très bien pour moi depuis quelque temps. J'ai gagné beaucoup de matchs depuis le début de l'été. Alors je suis très confiante et j'aime jouer à l'intérieur», a expliqué la maman de 30 ans, avant de connaître l'identité de son adversaire en demi-finale.

Cette adversaire, ce sera Van Uytvanck, une Belge de 24 ans. La septième favorite a passé encore moins de temps que Maria sur le terrain, 65 minutes contre 69, pour éclipser la qualifiée Caroline Dolehide en deux manches de 6-2.

Van Uytvanck fait donc encore mieux que l'an dernier à Québec, où la future championne Océane Dodin l'avait battue en quarts de finale. Pas mal pour une fille qui était malade, la semaine dernière. «Je n'ai pas eu une bonne préparation pour ici. Donc, je ne m'étais pas mis beaucoup de pression. Mais voilà, c'est bien, je suis en demi. C'était un match important pour moi afin de diminuer la pression dans les prochaines semaines, parce que j'ai beaucoup de points à défendre», a expliqué Van Uytvanck dans un excellent français.

Samedi, elle n'attend pas de cadeau de Tatjana Maria. «Elle est une joueuse plus défensive qu'agressive. Elle court tellement bien. Elle te fait jouer deux, trois balles de plus. Je pense que je dois être agressive et solide», a analysé Van Uytvanck, admettant que Maria est une adversaire frustrante.

L'autre demi-finale sera déterminée d'ici la fin de la journée, vendredi. Les Tchèques Lucie Safarova et Lucie Hradecka doivent s'affronter en fin d'après-midi, tandis que la Montréalaise Françoise Abanda fera face à la Hongrois Timea Babos en soirée.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer