Maman est joueuse de tennis

L'Allemande Tatjiana Maria, qui voyage toujours avec son... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'Allemande Tatjiana Maria, qui voyage toujours avec son mari et sa petite fille, combine bien vie de famille et carrière, elle qui occupe actuellement le 58e rang au classement de la WTA.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La scène était touchante, surprenante. Une petite fille de trois ans et demi, dans sa poussette, en bordure du court principal de la Coupe Banque Nationale. Assis à côté d'elle, son papa regarde le match en cours et, entre les points, sa fille qui somnole, même si maman est en train de jouer. Et de gagner.

Avoir un enfant, ça change une athlète. Et pour le mieux, comme le prouve Tatjana Maria. Le 20 décembre 2013, la joueuse allemande devenait la maman de la petite Charlotte. Trois mois et demi plus tard, Maria reprenait le boulot, son bébé avec elle. Depuis, mère, père et fille voyagent toujours ensemble.

«C'est une enfant facile. Elle est habituée de voyager. Ça fait partie de sa vie et elle s'amuse», explique l'athlète de 30 ans, mariée à son entraîneur, le Français Charles-Édouard Maria.

Force est d'admettre que la maternité va bien à Tatjana Maria, née Malek. Elle occupe actuellement le 58rang mondial, un sommet en carrière. Belle preuve qu'elle connaît une excellente saison, Maria était 126à la fin de l'année dernière. Mercredi midi, elle est devenue la première joueuse à se qualifier pour les quarts de finale en pulvérisant l'Américaine Grace Min 6-1 et 6-1 au deuxième tour.

Maria prouve à sa façon que les trentenaires ont la cote depuis quelques années dans le tennis. Et ses succès ne la surprennent pas. «Non, pas vraiment, parce que nous avons travaillé tellement fort mon mari et moi. J'essaie de m'améliorer chaque jour, on a fait beaucoup de choses en ce sens. Il est toujours po­sitif, ça m'aide beaucoup.»

Le retour à la compétition de Maria après avoir donné naissance ne s'est pas fait sans heurts. D'autant plus qu'elle a profité de sa pause pour adopter un revers à une main, avec tous les ajustements que ça implique.

«Ça n'a pas été facile, parce que je devais recommencer à zéro», souligne-t-elle. «Je jouais des tournois [de l'ITF] à 10 000 $ ou à 20 000 $. Et avec mon revers, au début, je n'étais pas sûr si ça fonctionnerait. Mais un an plus tard, j'étais dans le top 100.»

Club de mères

En terme de succès, Maria a de qui s'inspirer. Kim Clijsters a remporté trois tournois majeurs après être devenue maman. Plus près de chez nous, Lindsay Davenport a triomphé au Challenge Bell, en 2007, quelques mois après avoir accueilli son premier de quatre enfants.

Il existe d'ailleurs une petite consoeurie de mères sur le circuit. La fille de Maria s'amuse souvent avec celles de Kateryna Bondarenko et d'Evgeniya Rodina. Un regroupement naturel, même si les trois femmes n'étaient pas forcément amies avant la naissance de leur marmaille.

«Quand on a un enfant, c'est différent. On essaie de pratiquer en même temps pour qu'elles puissent s'amuser ensemble. On veut qu'elles passent du bon temps», explique Maria, pendant que Charlotte vient faire un petit coucou.

Pour l'instant, la fillette est trop jeune pour l'école. Mais lorsqu'elle aura 6 ans, la famille devra forcément adopter une mode de vie plus sédentaire. «On a encore un peu de temps. Jusqu'à ce moment, je peux continuer à jouer», indique l'Allemande, une éventuelle retraite en sous-entendu.

La quatrième tête de série de la Coupe Banque Nationale profitera d'une journée de congé, jeudi - «Il faudra voir ce qu'on va faire avec Charlotte!» - et affrontera vendredi la gagnante du match entre Viktorija Golubic et Sachia Vickery.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer