Federer en pleine forme à l'aube du dernier majeur

Roger Federer a joué au touriste à New... (AFP, Ilya S. Savenok)

Agrandir

Roger Federer a joué au touriste à New York, prenant un égoportrait avec Martin Cilic, Rod Laver, Tomas Berdych, John McEnroe et le jeune Canadien Denis Shapovalov.

AFP, Ilya S. Savenok

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Roger Federer a assuré samedi qu'il abordait les Internationaux des États-Unis en pleine forme après avoir soigné des douleurs au dos.

«Je me sens vraiment bien, d'autant que j'ai encore quelques jours devant moi avant mon match du premier tour», a expliqué le n3 mondial, battu en finale de la Coupe Rogers par l'Allemand Alexander Zverev.

«J'ai eu deux semaines depuis mon dernier match, c'est beaucoup de temps pour prendre soin de soi. La première semaine, je me suis concentré sur les soins et j'ai repris l'entraînement. Depuis quelques jours, je joue des sets», a détaillé le vainqueur en 2017 de cinq titres, dont les Internationaux d'Australie et Wimbledon.

Après sa défaite à Montréal, Federer avait renoncé à participer au Masters 1000 de Cincinnati, évoquant des douleurs au dos. Ce forfait l'avait empêché de viser la première place mondiale qui est revenue depuis à son grand rival, Rafael Nadal. Visant un 20e titre en Grand Chelem, le Suisse de 36 ans peut toutefois détrôner l'Espagnol de 31 ans à l'issue de la quinzaine new-yorkaise.

Nadal en demi-finale

Si Federer et Nadal doivent croiser le fer à Flushing Meadows pour la première fois de l'histoire de leur grande rivalité, ce sera en demi-finale. Ils se sont affrontés en 37 occasions, et 12 fois lors de tournois du Grand Chelem, mais jamais à New York.

L'un des plus récents affrontements entre les deux joueurs est survenu en finale des Internationaux d'Australie, en janvier. Le Suisse avait mis la main sur la victoire, mais l'Espagnol domine avec 23 victoires contre 14, mais Federer a gagné les quatre derniers rendez-vous, dont trois en 2017.

Il n'y a pas de doute, Federer est de retour. Totalement. Joue-t-il aussi bien - ou peut-être mieux - que jamais? «Je ne sais pas. C'est difficile à dire. Ça n'a pas vraiment d'importance à mes yeux. J'espère que je suis devenu un meilleur joueur aujourd'hui, seulement à cause de toutes ces années qui sont passées. Et j'ai eu le temps de m'entraîner», a-t-il répondu, avec un soupir. «Mais meilleur? Dans un sens, j'espère que oui.»

Federer a célébré son 36anniversaire de naissance le 8 août. S'il l'emporte à New York, il deviendra le plus vieux vainqueur des Internationaux des États-Unis depuis le début de l'ère moderne du tennis (entrée des pros) en 1968. L'Australien Ken Rosewall avait conquis le titre à l'âge de 35 ans, 10 mois et 11 jours en 1970.

Pour son retour à Flushing Meadows après son absence sur blessure en 2016, Federer débutera face au grand espoir américain Frances Tiafoe, 71e mondial à 19 ans. «Cela sera un premier tour intéressant, il n'a rien à perdre et a tout à gagner. Cela va être compliqué, il joue bien en ce moment, il frappe fort du fond de court, mais je sais à quoi m'attendre, puisque je l'ai affronté à Miami cette année», a rappelé Federer, qui l'avait emporté 7-6 (2) et 6-3.

«Il va falloir bien commencer ce match, j'espère pouvoir le remporter. [...] Je suis vraiment impatient de rejouer ici», a conclu celui dont le cinquième et dernier titre à New York remonte à 2008.

***

Au tour de Murray de déclarer forfait

Coup de tonnerre à Flushing Meadows, samedi. Alors qu'il devait participer à la traditionnelle journée de presse réservée aux favoris, Le Britannique Andy Murray a annoncé aux journalistes présents qu'il était obligé de déclarer forfait pour le dernier tournoi du Grand Chelem de l'année.

Malgré du repos et des soins, sa hanche gauche qui le fait souffrir le no 2 mondial depuis sa défaite en demi-finale de Roland-Garros, en juin, ne lui permet pas d'envisager de briller dans un tournoi où il a signé sa première victoire en Grand Chelem, en 2012. «J'ai rencontré beaucoup de spécialistes, je suis resté au repos, j'ai fait de la kiné. Je n'étais pas trop mal ces derniers jours à l'entraînement, mais je souffre encore trop pour pouvoir viser le titre, ce qui était mon objectif.»

Andy Murray est devenu samedi le cinquième joueur... (Archives AFP, Clive Brunskill) - image 3.0

Agrandir

Andy Murray est devenu samedi le cinquième joueur parmi les 11 premiers au monde à annoncer son retrait des Internationaux des États-Unis.

Archives AFP, Clive Brunskill

L'hécatombe se poursuit donc les Internationaux des États-Unis, qui prendront leur envol lundi. Murray est le cinquième joueur de premier plan à renoncer au tournoi après Novak Djokovic (n5), Stan Wawrinka (n4 et tenant du titre), Kei Nishikori (n10) et le Canadien Milos Raonic (n11). Aux yeux de Roger Federer, cette hécatombe n'a rien à voir avec le calendrier ATP, polémique récurrente sur le circuit. «On peut réduire de moitié le nombre d'épreuves et s'il y a encore des blessures, on peut encore alléger le calendrier pour finir avec deux mois de compétition, mais il y aura toujours des blessures. C'est juste que les joueurs qui sont blessés ont la trentaine, l'enchaînement des saisons est usant et a un impact.

«Peut-être aussi que ces joueurs ne veulent plus jouer en étant blessés et se sont dit : "Je reviendrai quand je serai à 100 %», a expliqué le maestro suisse, no 3 mondial. «Je ne pense pas que l'ATP fasse les choses mal.»  AFP et AP

***

Premier tour corsé pour Sharapova

Le retour de Maria Sharapova en Grand Chelem ne s'annonce pas si facile. Son premier match en plus de 18 mois à un tournoi majeur l'opposera à la Roumaine Simona Halep, deuxième tête de série des Internationaux des États-Unis. «Ce sera un match excitant», a déclaré la championne en titre Angelique Kerber. La Russe de 30 ans a remporté ses six duels face à Halep, dont une victoire en finale du tournoi de Roland-Garros en 2014.

Classée au 147rang mondial après avoir purgé une suspension de 15 mois à la suite d'un test positif au meldonium lors des Internationaux d'Australie de 2016, Sharapova a obtenu une invitation des organisateurs. «C'est l'une des joueuses qui retient l'attention... Aucune tête d'affiche ne voulait affronter Sharapova au premier tour», a mentionné Mary Joe Fernandez, l'ancienne capitaine de l'équipe américaine de la Fed Cup. «Je ne crois pas que Maria va être intimidée, parce que je crois qu'il n'y a personne qui l'intimide.» Par ailleurs, la Montréalaise Eugenie Bouchard (74e) croisera le fer avec la Russe de 28 ans Evgeniya Rodina (83rang). Ce sera le premier duel à vie entre les deux joueuses.  AP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer