Federer de retour en finale à Wimbledon

Perdant en demi-finale l'an dernier, le Suisse Roger... (AP, Gareth Fuller)

Agrandir

Perdant en demi-finale l'an dernier, le Suisse Roger Federer effectuera un retour en grande finale sur le gazon londonien, lui qui a vaincu le Tchèque Tomas Berdych en trois manches, vendredi.

AP, Gareth Fuller

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Londres

Le Suisse Roger Federer est de retour en finale du tournoi de Wimbledon après avoir vaincu le Tchèque Tomas Berdych en trois manches de 7-6 (4), 7-6 (4), 6-4, vendredi, sur le court central du All England Club.

Pour Federer, il s'agira d'une 11e participation au match ultime sur la pelouse londonienne, et d'une troisième en quatre ans. L'an dernier, il avait été exclu de la finale à la suite d'une défaite aux mains du Canadien Milos Raonic en demi-finale. En 2014 et 2015, il avait plié l'échine face au Serbe Novak Djokovic.

Le dernier triomphe de Federer à Wimbledon remonte à 2012, aux dépens du Britannique Andy Murray.

«J'ai peine à croire que c'est de nouveau vrai», a déclaré Federer au sujet de ce retour en grande finale.

Le Suisse, qui n'a toujours pas concédé une seule manche depuis le début du tournoi, l'a emporté sans nécessairement offrir une performance ultra-dominante contre le Tchèque, classé 11e tête de série. Mais lorsqu'il a dû se sortir d'impasse, il l'a fait avec panache.

Au troisième set par exemple, alors qu'il tirait de l'arrière 3-2, Federer s'est retrouvé face à deux balles de bris. Il a tiré les marrons du feu ainsi : un as à 173 km/h, un as à 187 km/h, un service gagnant à 194 km/h et un as à 192 km/h. Et lors du jeu suivant, il s'est donné une avance de 4-3 en brisant le service de son adversaire.

«Cet homme ne semble pas vieillir ou ralentir, a observé Berdych. Il ne fait que prouver qu'il est le plus grand dans notre sport.»

Se détacher de Sampras

Federer, 35 ans, sera aussi à la recherche d'un huitième titre à Wimbledon, ce qui lui permettrait de se détacher de l'Américain Pete Sampras, seul autre septuple gagnant de ce tournoi du grand chelem depuis le début de l'ère professionnelle, en 1968.

Dimanche, il visera également un 19e titre du grand chelem en carrière, et d'un deuxième en 2017, après s'être donné une pause de six mois à la fin de 2016 pour permettre à son genou gauche de guérir. En début d'année, il a défait Rafael Nadal en cinq manches aux Internationaux d'Australie.

«Le fait de permettre à son corps de se reposer de temps à autre est une bonne chose, comme on peut le voir maintenant, a déclaré Federer. Et je suis heureux que ça rapporte des dividendes parce que pendant une seconde, bien sûr, vous vous demandez si vous aurez la chance de revenir jouer un match sur le court central de Wimbledon. Mais c'est arrivé, et c'est arrivé maintes et maintes fois cette semaine.»

En finale, il devra venir à bout du Croate Marin Cilic, qui a éliminé l'Américain Sam Querrey en quatre manches, 6-7 (6), 6-4, 7-6 (3), 7-5 plus tôt en journée.

Cilic en sera à sa deuxième finale du grand chelem en carrière, sa première à Wimbledon. Il avait triomphé aux Internationaux des États-Unis en 2014. Il est le deuxième Croate à se qualifier pour le match ultime sur la pelouse londonienne, après Goran Ivanisevic, vainqueur du tournoi en 2001.

Les deux hommes se sont affrontés il y a un à Londres, et Federer avait réussi à combler un recul de deux sets à zéro pour vaincre Cilic en quarts de finale. En route vers son triomphe à Flushing Meadows en 2014, Cilic avait toutefois signé une victoire sans équivoque de 6-3, 6-4, 6-4 en demi-finale contre Federer.

Il s'agit du seul triomphe de Cilic en sept affrontements contre Federer.

Une affaire de services

Deux géants de 6'6'', Cilic et Querrey ont fait usage de leurs puissants services pour dominer la majeure partie de l'affrontement. Aucun des deux joueurs n'a même fait face à une balle de bris lors de la manche initiale.

«Sam a commencé le match avec de puissants services», a reconnu Cilic.

Querrey a pris les devants après une brève pause vers la fin du bris d'égalité du premier set. Alors que le score était égal 6-6 lors du bris, des préposés se sont dirigés vers les gradins pour porter secours à une dame. La pause n'a duré que quelques minutes mais, à la reprise, Cilic a raté deux revers d'affilée et Querrey avait le premier set en banque.

Cilic est parvenu à inscrire le premier bris de service de l'affrontement, lors de la deuxième manche, et en a réussi un deuxième, lors du troisième set. Mais Querrey a riposté avec son premier bris, en troisième manche, pour forcer la tenue d'un deuxième bris d'égalité.

Lors du quatrième set, ce fut au tour de Querrey d'obtenir un bris rapide. Mais Cilic l'a imité avant d'inscrire un autre bris, son quatrième du match, lors du jeu final.

«Après [le premier bris d'égalité], j'ai été un peu meilleur sur les retours, a analysé Cilic. Je l'ai fait travailler un peu plus à son service.»

«Il m'a bousculé un peu aujourd'hui, a noté Querrey. J'ai obtenu ce bris au quatrième set. Lorsqu'il a brisé à son tour, il a joué un jeu de haut niveau. Ça m'a démoralisé un peu.»




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer