Jelena Ostapenko surprend à Roland-Garros

Jelena Ostapenko a battu Caroline Wozniacki 4-6, 6-2,... (AFP, Gabriel Bouys)

Agrandir

Jelena Ostapenko a battu Caroline Wozniacki 4-6, 6-2, 6-2 pour atteindre les demi-finales d'un tournoi du grand chelem pour la première fois de sa carrière à Roland-Garros. Elle sera opposée en demi-finale à la 30e tête de série, la Suissesse Timea Bacsinszky.

AFP, Gabriel Bouys

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Paris

Jelena Ostapenko, une jeune Lettone de 19 ans, a surpris l'ex-no 1 mondiale Caroline Wozniacki 4-6, 6-2, 6-2 pour atteindre les demi-finales d'un tournoi du grand chelem pour la première fois de sa carrière, mardi, aux Internationaux de France.

La Lettone a réussi 38 coups gagnants, soit 32 de plus que la Danoise, qui avait adopté un plan de match résolument défensif pour ce duel. «Je savais que je devais jouer de façon agressive tout au long de la rencontre», a dit celle qui occupe le 47e rang mondial.

Ostapenko sera opposée en demi-finale à la 30e tête de série, la Suissesse Timea Bacsinszky, qui a eu raison de la Française classée 13e Kristina Mladenovic en deux manches de 6-4.

Les deux duels ont été interrompus deux fois en raison de la pluie; le premier délai durant plus de trois heures. Les quarts de finale masculins devant opposer l'Espagnol Rafael Nadal, tête de série numéro 4, à son compatriote Pablo Carreno Busta, classé 20e; ainsi que celui du Serbe classé deuxième Novak Djokovic à la tête de série no 6, l'Autrichien Dominic Thiem, ont quant à eux été reportés à mercredi.

Quand les matchs du tableau féminin ont commencé, le vent soufflait en moyenne à 30 km/h, avec des rafales à 85 km/h, ce qui faisait bouger les balles de façon imprévisible. De lancer la balle au service était une aventure et les joueuses s'essuyaient souvent les yeux pour chasser la poussière qui s'y était logée.

«Nous avons eu toutes les saisons en une journée. Nous avons eu un ouragan, une tempête de sable et nous avons presque eu de la neige, a dit Bacsinszky à la foule du court Philippe-Chatrier. Ça a vraiment été difficile de garder ma concentration toute la journée. Je me sens exténuée. Je suis certaine que c'est ce que vous ressentez aussi.»

C'est Ostapenko qui a éprouvé le plus d'ennuis dans ces conditions, permettant à Wozniacki de se forger une avance de 5-0.

Elle a toutefois mieux calibré ses coups au fur et à mesure que la rencontre a progressé et que le vent est devenu moins fort. Elle a d'ailleurs remporté quatre jeux consécutifs pour rendre la manche intéressante avant de céder. Il était clair à qu'elle savait comment gérer la 11e tête de série, qui semblait moins sûr d'elle-même.

Avec cette victoire, Ostapenko a maintenant une fiche de 4-0 contre Wozniacki.

Ascension fulgurante

L'ascension d'Ostapenko a été rapide. Il y a un an, elle a été éliminée au premier tour des Internationaux de France. L'année précédente, c'est au premier tour des qualifications que son parcours parisien s'était arrêté. Avant la semaine dernière, elle n'avait jamais pris part au troisième tour d'un tournoi majeur en huit participations.

Maintenant, elle jouera pour une place en finale, jeudi, jour de son 20e anniversaire - et du 28e de Bacsinszky.

Cette dernière ne se retrouve pas en territoire beaucoup plus connu : elle n'a disputé qu'une seule demi-finale de grand chelem, à Paris aussi, s'inclinant contre l'éventuelle championne Serena Williams il y a deux ans.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer