Muguruza plie l'échine

Garbine Muguruza a dû interrompre sa conférence de... (AFP, Gabriel Bouys)

Agrandir

Garbine Muguruza a dû interrompre sa conférence de presse d'après-match pour contenir ses larmes, après sa défaite de 6-1, 3-6, 6-3 face à sa rivale française Kristina Mladenovic.

AFP, Gabriel Bouys

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Paris

La championne en titre Garbine Muguruza n'a pas été accueillie chaleureusement par les spectateurs, qui lui ont plutôt préféré son adversaire - une Française, évidemment - aux Internationaux de tennis de France.

Muguruza a plié l'échine 6-1, 3-6, 6-3 devant la Française Kristina Mladenovic au quatrième tour. Après la rencontre, alors qu'elle se dirigeait vers le vestiaire, elle a pointé la foule en signe de désapprobation.

«La foule était très méchante aujourd'hui», a dit Muguruza lors de sa conférence de presse d'après-match, qui a été interrompue à un certain moment afin qu'elle puisse se ressaisir, après avoir retenu ses sanglots. «Parfois, a-t-elle ajouté, [les spectateurs] devraient être plus respectueux.»

Pas «antisportif»

Mladenovic, qui s'est qualifiée pour les quarts de finale à Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, n'était pas du même avis que l'Espagnole. «Je ne crois pas qu'ils aient exagéré, a confié Mladenovic. Honnêtement, non, je ne crois pas que c'était antisportif, injuste ou quelque chose du genre.»

Un an après avoir montré l'ampleur de son talent en route vers la conquête du titre parisien, Muguruza s'est donc effondrée devant la Française, 13e tête de série.

Mladenovic a enregistré sa plus importante victoire en carrière en dépit du fait qu'elle a commis 16 doubles fautes - 7 dans chacun des deux derniers sets -, à l'occasion d'une journée plutôt fraîche et venteuse sur le court Suzanne Lenglen. «Je joue chez moi. Évidemment, [les spectateurs] sont fébriles. L'ambiance était, ouais, électrisante», a mentionné Mladenovic.

Muguruza, la quatrième tête de série à Paris, avait battu Serena Williams en finale des Internationaux de France l'an dernier. Elle avait aussi été finaliste au tournoi de Wimbledon en 2015.

La dernière championne qui est parvenue à défendre avec succès son titre à Roland-Garros est Justine Henin, qui avait gagné le tournoi à trois reprises entre 2005 et 2007.

Mladenovic, une joueuse âgée de 24 ans, n'avait jamais franchi le troisième tour à Paris. Elle a fondu en larmes pendant son entrevue d'après-match, alors que les spectateurs scandaient son surnom, m«Kiki».

La dernière Française à avoir gagné les Internationaux de France est Mary Pierce, en 2000.

Bacsinszky en quarts

Mladenovic croisera le fer en quarts de finale avec la Suissesse Timea Bacsinszky, qui a surpris Venus Williams 5-7, 6-2, 6-1 sur le court Philippe Chatrier. C'était la deuxième fois en autant d'années que Bacsinszky éliminait Williams au quatrième tour à Roland-Garros. «Elle avait des réponses pour chacun de mes coups», a dit Williams.

Plus tôt dimanche, l'ex-no 1 mondiale Caroline Wozniacki avait atteint les quarts de finale pour la première fois depuis 2010, après avoir vaincu la championne du tournoi de 2009, Svetlana Kuznetsova 6-1, 4-6, 6-2.

Wozniacki a raté le tournoi de Roland-Garros en 2016 en raison d'une blessure à une cheville. Elle s'était inclinée aux premier ou deuxième tours lors des trois années précédentes.

Elle affrontera au prochain tour l'adolescente Jelena Ostapenko, qui est devenue la première joueuse lettone de l'ère moderne à atteindre les quarts de finale à Roland-Garros. Elle a pris la mesure de la finaliste en 2010, Samantha Stosur, en trois manches de 2-6, 6-2, 6-4.

Ostapenko, 47e raquette mondiale, est la plus jeune joueuse inscrite au tournoi à l'âge de 19 ans.

Raonic éliminé par Carreno Busta

Le Canadien Milos Raonic s'est incliné en quatre... (AFP, Lionel Bonaventure) - image 3.0

Agrandir

Le Canadien Milos Raonic s'est incliné en quatre manches devant l'Espagnol Pablo Carreno Busta.

AFP, Lionel Bonaventure

Le parcours du Canadien Milos Raonic s'est arrêté aux Internationaux de tennis de France. Raonic s'est incliné devant l'Espagnol Pablo Carreno Busta 4-6, 7-6 (2), 6-7 (6), 6-4, 8-6 au quatrième tour, dimanche.

«C'est très décevant, je n'ai pas d'autre façon de décrire mes sentiments», a déclaré le Canadien.

Le représentant de l'unifolié avait pourtant bénéficié d'un coup de chance au tour précédent, lorsqu'il avait mis 30 minutes pour se défaire de son adversaire. Raonic avait profité de l'abandon de l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez, qui était ennuyé par une blessure à la cuisse gauche. Le repos supplémentaire n'a toutefois pas été suffisant, dimanche.

Carreno Busta a ainsi atteint les quarts de finale d'un tournoi du grand chelem pour la première fois de sa carrière. Il ne l'a toutefois pas eue facile, puisqu'il a laissé filer six balles de match avant d'y parvenir. Carreno Busta en a concédé trois alors qu'il menait 5-4, puis trois autres au service à 7-6.

Raonic s'est bien défendu, en décochant notamment de puissants coups gagnants et en forçant son adversaire à commettre des fautes directes, mais il n'a pu renverser la vapeur. Carreno Busta a finalement pu sceller l'issue de la rencontre avec une volée en coup droit au filet, alors que l'Ontarien était derrière la ligne de fond.

Le principal intéressé a cependant indiqué que l'issue du match s'était jouée plus tôt. «Je n'ai pas été suffisamment efficace pendant les trois premiers sets; j'ai donné plusieurs points, a-t-il évoqué. Mes coups droits manquaient de profondeur, ce qui lui a permis de s'accrocher pendant les moments-clés. Il [Carreno Busta] s'est mis à y croire, et vers la fin, alors que je tentais de m'accrocher, il a profité du manque d'agressivité dans mon jeu.»

Face à Nadal

Après quatre heures et 17 minutes de jeu, Carreno Busta, 20e tête de série du tournoi, a obtenu son billet pour affronter son compatriote et neuf fois champion de Roland-Garros Rafael Nadal en quarts de finale.

Milos Raonic participait à ce tournoi majeur pour la sixième fois de sa carrière. Son meilleur résultat sur la terre battue parisienne est une participation aux quarts de finale en 2014.

Le tennisman originaire de Thornhill, en Ontario, entamera maintenant sa préparation sur le gazon en prévision du tournoi de Wimbledon, où il s'était incliné en finale l'an dernier devant l'Écossais Andy Murray.

«C'est de toute évidence le meilleur souvenir que j'ai sur un court, a noté Raonic. J'avais bien joué là-bas l'an dernier. Je vais maintenant prendre quelques jours de repos, avant de commencer ma préparation sur le gazon. Mais avant de me rendre à Wimbledon, je dois prendre part au tournoi du Queen's.»  La Presse canadienne




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer