Auger-Aliassime perd la bataille des jeunes loups

Denis Shapovalov (photo) a éliminé Félix Auger-Aliassime en... (Archives Le Droit)

Agrandir

Denis Shapovalov (photo) a éliminé Félix Auger-Aliassime en deux ronde de 7-5, 6-3, samedi, au Challenger de Drummondville.

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Félix Auger-Aliassime a perdu la bataille des jeunes loups canadiens, samedi. Dans son premier duel professionnel contre son grand ami Denis Shapovalov, l'athlète de L'Ancienne-Lorette s'est incliné 7-5 et 6-3 en demi-finale du Challenger de Drummondville.

«Les deux, on était un peu nerveux au début. Peut-être un peu plus moi. Rendu sur le terrain, c'était vraiment la guerre, fallait montrer du caractère. [...] J'aimerais prendre ma revanche à l'avenir, je ne m'en cache pas», a réagi le Québécois de 16 ans, considéré comme l'un des deux plus beaux espoirs du tennis canadien avec... Shapovalov.

«C'était un peu difficile d'affronter un bon ami», a renchéri ce dernier, un Ontarien de 17 ans. «Mais j'ai traité ça comme si ce n'était pas Félix de l'autre côté. C'est dur, parce que tu veux gagner, mais tu ne veux pas que l'autre perdre. Mais ça arrive et ça continuera d'arriver. On va s'affronter tellement de fois dans notre carrière. [...] Ce sera une belle rivalité.»

Auger-Aliassime a blâmé deux débuts de manche difficile pour expliquer son revers. Lors de la première, il a aussi subi un bris crève-coeur à la 12e partie. Au deuxième set, il a perdu les trois premiers jeux, est revenu de l'arrière, puis a perdu les trois derniers. Finalement, un bris de service a fait la différence dans chaque manche.

«Il était plus efficace que moi, il jouait un peu plus vers l'avant. Tu sens qu'il est vraiment allé chercher son match. Alors que moi, je jouais un peu avec la corde dans le dos», a illustré Auger-Aliassime, qui subissait une première défaite après huit victoires consécutives. La semaine dernière, il a remporté le tournoi Futures de Sherbrooke, son deuxième triomphe professionnel après celui de Birmingham, en novembre.

«Je joue de mieux en mieux, il y a beaucoup de positif à retenir des trois dernières semaines. Le retour au Québec était bien, j'ai connu de bons matchs. Il faut continuer sur ma lancée, il y a de belles choses à venir.» Auger-Aliassime prend le chemin de l'Asie, où il jouera quelques tournois «en milieu hostile». «Je pense que pour apprendre son métier, il n'y a rien de mieux que d'aller dans des conditions un peu différentes, dans lesquelles tu n'as pas l'habitude de jouer.»

Quant à Shapovalov, il disputera dimanche sa première finale dans un Challenger. Son adversaire sera le Belge Ruben Bemelmans, quatrième favori du tournoi.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer