Roger Federer passe, Andy Murray casse

Le favori du tournoi, Andy Murray, s'est incliné... (AFP, Paul Crock)

Agrandir

Le favori du tournoi, Andy Murray, s'est incliné en quatre manches de 7-5, 5-7, 6-2, 6-4 dimanche, aux Internationaux d'Australie.

AFP, Paul Crock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Melbourne

D'autres grosses pointures sont tombées dimanche aux Internationaux de tennis d'Australie, mais une autre que ses fans n'espéraient peut-être plus peut encore rêver à gonfler un palmarès inégalé.

Après Novak Djokovic, deuxième tête de série vaincu au deuxième tour, le Britannique Andy Murray, favori de la compétition, s'est incliné face à l'Allemand Mischa Zverev, qui l'a emporté 7-5, 5-7, 6-2, 6-4 dimanche.

Zverev, un gaucher de 29 ans classé 50e au monde, affrontera le Suisse Roger Federer, qui a vaincu le Japonais Kei Nishikori en cinq manches, 6-7 (4), 6-4, 6-1, 4-6, 6-3, au terme d'un éreintant duel de 3h24 minutes.

«C'est une sensation très spéciale de gagner en cinq sets contre Kei à l'aréna Rod Laver, a dit Federer. J'ai été exceptionnel au service, ce qui a été crucial, et je reprends mon rythme en fond de terrain. C'était une belle façon d'atteindre ce plateau vis-à-vis des tops 10.»

Le Suisse en était à un 200e gain contre des opposants du top 10.

Vandeweghe avance

L'Américaine Coco Vandeweghe, qui a éliminé Eugenie Bouchard au troisième tour, a ensuite battu la favorite et championne en titre, l'Allemande Angelique Kerber, 6-2 et 6-3.

«Je ne sentais pas la balle du tout, a reconnu Kerber. Dès le premier point, je n'avais pas de bonnes sensations.»

Vandeweghe, 35e au monde, a réussi 30 coups gagnants, 23 de plus que sa rivale.

«Peu importe qui j'affronte, j'arrive sur le terrain en m'attendant à gagner, a dit Vandeweghe. Mon adversaire, qu'elle soit première au monde ou 130e, ce n'est qu'une autre personne qui veut me bloquer la route dans ma quête pour atteindre mes buts.»

Dans un autre match du simple masculin, le Suisse Stanislas Wawrinka a éliminé l'Italien Andreas Seppi en trois manches de 7-6 (2), 7-6 (4), 7-6 (4). Wawrinka croisera le fer avec le Français Jo-Wilfried Tsonga, qui a battu le Britannique Dan Evans 6-7 (4), 6-2, 6-4, 6-4.

Lundi soir, le Canadien Milos Raonic, 3e tête de série, livrera bataille à l'Espagnol Roberto Bautista Agut, classé 13e.

Service et volées

Contre le numéro un mondial, Zverev a réalisé huit bris de service en 17 opportunités, incluant un dès le premier jeu de la quatrième manche que l'Allemand a su protéger jusqu'à la fin du match.

Zverev, dont le frère cadet Alexander avait perdu en cinq manches contre Rafael Nadal samedi, a inscrit 65 points en 118 incursions au filet.

Le duel, qui a duré 3h34, s'est terminé quand Murray a vu son retour de service du revers aboutir dans le corridor du double à la droite de l'Allemand.

«Honnêtement, je ne sais pas, c'est un peu comme si j'avais été dans un bref coma, a déclaré Zverev. Mon service et mes volées m'ont mené jusqu'au bout. En toute honnêteté, j'ignore comment j'ai pu réussir à gagner certains points.»

Murray visait un premier titre à Melbourne, où il s'est incliné cinq fois en finale depuis le début de sa carrière. C'est la première fois depuis 2009 que Murray se voit montrer la porte de sortie aux Internationaux d'Australie avant les quarts de finale.

C'est également la première fois depuis 2002 que les deux premières têtes de série du simple masculin n'atteignent pas les quarts de finale du premier tournoi majeur de la saison.

«En ce moment, je suis abattu, a admis Murray dans les minutes qui ont suivi sa défaite. Mais j'ai déjà subi de dures défaites et je me suis relevé.»

Départ canon de Nishikori

Face à la 5e tête de série, Federer, classé 17e, a connu un début de match laborieux alors qu'il a perdu les quatre premiers jeux de la manche initiale, et cinq des six premiers.

Il est parvenu à remonter la côte pour forcer un bris d'égalité que Nishikori a toutefois gagné grâce à un mini-bris lors du huitième point.

Federer, qui est de retour sur les courts après une absence de six mois, est devenu intraitable au service à l'exception du cinquième jeu de la quatrième manche, où des bévues du Suisse ont ouvert la porte à Nishikori. Ce dernier en a profité pour inscrire un premier bris depuis le premier set, qu'il a su consolider pour forcer une manche décisive.

Après avoir pris les devants 1-0 à son service, Federer a inscrit un bris dès le jeu suivant et il a tenu le coup jusqu'à la fin. Il a conclu le duel avec un smash avant de manifester sa joie comme on le voit rarement faire.

Serena à trois matchs du titre et de la première place

Serena Williams a battu la Tchèque Barbora Strycova,... (AFP, William West) - image 3.0

Agrandir

Serena Williams a battu la Tchèque Barbora Strycova, 16e mondiale, en deux sets 7-5, 6-4, en 8e de finale, lundi à Melbourne.

AFP, William West

L'Américaine Serena Williams s'est rapprochée à trois matchs du titre et de la première place mondiale en battant la Tchèque Barbora Strycova, 16e mondiale, en deux sets 7-5, 6-4, en 8e de finale, lundi à Melbourne.

Après la défaite de l'Allemande Angelique Kerber dimanche, la cadette des Williams récupérera le N.1 au classement de la WTA, perdu l'an passé, si elle remporte son 23e titre du Grand Chelem, le septième en Australie.

En quart de finale, elle affrontera la Britannique Johanna Konta, 9e mondiale, qui a éliminé la Russe Ekaterina Makarova en deux sets 6-1, 6-4. Un choc familial en finale reste possible puisque sa soeur aînée Venus, 36 ans, est en course dans les huit dernières prétendantes dans l'autre moitié du tableau.

L'Américaine, âgée de 35 ans, a dû se battre, par une forte chaleur, pour atteindre son 11e quart de finale à Melbourne. Elle a eu des difficultés au service (45 % de première balles passées seulement), ce qui lui a coûté quatre breaks, dont ses deux premiers engagements de la rencontre ainsi que le dernier, au moment de servir pour le match.

«C'est bien d'avoir gagné quand même. Quand on ne s'appuie que sur un seul coup, s'il ne fonctionne pas, alors quoi? Ça m'a montré que le reste de mon jeu n'est pas mal non plus», a-t-elle commenté.

«(Strycova) a un jeu difficile à lire, elle s'accroche et ramène beaucoup de balles», a dit Williams.

Sa prochaine rivale, Konta, est invaincue cette saison après son titre au tournoi de Sydney, juste avant Melbourne.

«Elle a un jeu très offensif, je la connais bien», a dit l'Américaine, qui n'a pourtant jamais affronté le Britannique.

Konta, d'origine australienne et née à Sydney il y a 25 ans, retrouve les quarts de finale d'un Grand Chelem un an après son beau parcours de 2016. Elle avait créé la surprise en se qualifiant pour les demi-finales, mais lors des trois tournois majeurs suivants, elles n'avaient pas dépassé les huitièmes.

Menée 1-4 dans le deuxième set, elle a retourné la situation en alignant cinq jeux d'affilée pour conclure.  AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer