Raonic passe du lit au court

Milos Raonic a atteint samedi le quatrième tour... (AP, Aaron Favila)

Agrandir

Milos Raonic a atteint samedi le quatrième tour des Internationaux d'Australie pour une cinquième saison d'affilée.

AP, Aaron Favila

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Melbourne

Vingt-quatre heures après avoir passé la journée au lit pour combattre une grippe, Milos Raonic a atteint samedi le quatrième tour des Internationaux d'Australie pour une cinquième saison d'affilée. Le Canadien a eu raison du Français Gilles Simon 6-2, 7-6 (5), 3-6 et 6-3.

«Ç'a été difficile pendant les 48 dernières heures, mais j'ai retrouvé mon énergie aujourd'hui», a confié Raonic, qui était fiévreux et endolori. «Je ne suis pas encore totalement remis, mais ça s'améliore.»

L'Ontarien, qui a atteint le carré d'as à Melbourne l'an dernier avant de plier l'échine devant Andy Murray, estime que son succès est attribuable à sa force mentale. «C'est l'attitude, et ma façon de ne pas en déroger. Mon jeu sera toujours constant si je la conserve.»

Il s'agissait de la quatrième victoire de Raonic en cinq matchs contre Simon. «Si j'avais son service et lui le mien, le résultat n'aurait pas été le même», a assuré le Français, victime de 21 as.

La troisième tête de série affrontera maintenant l'Espagnol Roberto Bautista Agut, qui a surpris son compatriote David Ferrer 7-5, 6-7 (6), 7-6 (3) et 6-4. Raonic est avantagé d'un point de vue physique sur son prochain adversaire, puisqu'il fait cinq pouces de plus et pèse près de 50 livres de plus.

Pour ce qui est du match, la puissance de Raonic sera confrontée à la mobilité et au rythme de Bautista Agut, comme ce fut le cas contre Simon. «Ce sera un match semblable. Ils frappent à plat, mais Bautista tente de prendre l'avantage dans les échanges avec son coup droit. De plus, il ne t'oblige pas autant que Simon à t'impliquer dans son jeu.»

Raonic a remporté ses quatre matchs en carrière contre Bautista Agut, mais il se méfie tout de même de son style de jeu. «J'ai été en mesure de trouver des solutions à quelques reprises contre lui par le passé. Je devrai hausser mon niveau de jeu et dicter le rythme des échanges.»

Nadal dompte le jeune Zverev

Plus tôt en journée, Rafael Nadal a dompté le jeune Alexander Zverev dans un superbe match en cinq sets - 4-6, 6-3, 6-7 (5/7), 6-3, 6-2 - et s'est qualifié pour les huitièmes de finale. L'Espagnol de 30 ans a souvent été mis sur la défensive par le fougueux Allemand de 19 ans, mais il a fini par user son rival au bout de plus de quatre heures de jeu.

Nadal (9e mondial), qui tente un retour au sommet après une saison 2016 perturbée par une blessure au poignet, a passé avec succès son premier test sérieux à Melbourne. «Pour la confiance, c'est très important de gagner ce genre de match, après avoir été mené. Mentalement, j'ai été présent pendant tout le match et physiquement, je suis prêt à me battre sur toutes les balles.»

Zverev, l'un des espoirs les plus prometteurs du circuit, a montré toute l'étendue de son talent, même s'il commet encore un peu trop de fautes (58 au total). Il devrait rapidement grimper plus haut que son 24e rang mondial. «Il a un potentiel extraordinaire. Il a de grands coups. C'est déjà l'un des meilleurs joueurs du monde et il peut encore progresser. Il sera candidat aux plus grandes choses», a estimé Nadal. Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer