Océane Dodin vit un beau moment à la Coupe Banque Nationale

Avec sa victoire de jeudi à la Coupe... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Avec sa victoire de jeudi à la Coupe Banque Nationale, Océane Dodin a atteint les quarts de finale d'un tournoi de la WTA pour la première fois en carrière.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec sa place en quarts de finale de la Coupe Banque Nationale, sa première dans un tournoi de la WTA, la Française Océane Dodin vit l'un de ses beaux moments en carrière.

Encore trop tôt, toutefois, pour placer son séjour à Québec au sommet de la hiérarchie. «Pour l'instant, il n'est pas dans les meilleurs moments», lance la sympathique cousine, en riant de bon coeur. «C'est quand même les grands chelems [qui le sont]. Maintenant, si je gagne ici... Disons que c'est en route pour être dans les meilleurs moments!»

À 19 ans, la carrière de Dodin débute à peine. Malgré tout, elle a déjà remporté sept tournois ITF, dont celui de Barcelone, il y a deux semaines. Elle a aussi gagné des matchs de première ronde aux Internationaux d'Australie et aux Internationaux des États-Unis en 2015. Des victoires contre des joueuses de premier plan, Allison Riske (alors 40e au monde) et Jelena Jankovic (21e). Ses meilleurs moments!

Elle réalise alors être «pas loin» des athlètes de ce niveau, même s'il lui reste «beaucoup, beaucoup de route» à parcourir. Elle doit d'abord améliorer sa forme physique pour y arriver, évalue la grande brune de 6'. Elle prend exemple sur la nouvelle numéro un au monde. «[Angelique] Kerber a un physique extraordinaire. Elle court sur toutes les balles, mais sait aussi attaquer», illustre Dodin, dont le jeu est axé sur l'attaque et un puissant service.

Jeudi après-midi, dans un duel de deuxième tour, elle a vaincu l'Américaine Sachia Vickery (165e) en deux sets de 6-4. La Française (132e) a réussi neuf as, mais commis cinq doubles fautes. «Je n'ai pas joué mon meilleur tennis. [Sachia] paraissait blessée. Elle avait un peu de séquelles de son long match avant-hier. J'étais vraiment nerveuse parce que je voulais vraiment gagner. Très contente de m'en être sortie en deux sets.»

Comme à la maison

Il s'agit de sa première visite à Québec, où elle se sent comme à la maison. «J'adore. Franchement, c'est ma ville préférée dans les tournois», dit la native de Lille. «C'est vrai que ça parle français partout, c'est super facile. Les gens sont vraiment accueillants, gentils, joyeux. Le public est forcément avec moi. Ça aide beaucoup.»

Avec sa place en quarts de finale de la Coupe Banque Nationale, sa... (Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Le Soleil

Sa victoire à Barcelone, le 29 août, lui a permis d'arriver à Québec avec confiance, facette importante pour la qualité de son tennis. À confiance moyenne, jeu moyen, dit celle qui a vaincu la Britannique Naomi Broady, demi-finaliste l'an dernier, au premier tour. Après deux victoires chez nous, cette confiance prend de l'ampleur.

Elle affrontera maintenant la Belge Alison Van Uytvanck (112e), qu'elle connaît bien. La puissance de la quart de finaliste à Roland-Garros en 2015 s'est avérée trop difficile à gérer par la lucky loser Barbora Stefkova, jeudi. Van Uytvanck l'a emporté 6-4, 6-3 contre la tombeuse de la championne en titre Annika Beck au premier tour.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer