Del Potro poursuit sa progression

Juan Martin del Potro, qui commençait à songer... (AP, Charles Krupa)

Agrandir

Juan Martin del Potro, qui commençait à songer à la retraite il y a quelques mois, connaît un regain de vie. Après avoir atteint la finale aux Jeux olympiques de Rio, l'Argentin a maintenant réussi à se faufiler parmi les huit joueurs restants aux Internationaux des États-Unis.

AP, Charles Krupa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Rasetti
Agence France-Presse
New York

Après deux ans d'absence aux Internationaux des États-Unis, Juan Martin del Potro a renoué avec les quarts de finale, tandis que dans le tableau féminin, la favorite Serena Williams a ajouté un énième record à son fabuleux palmarès.

L'édition 2016 de ce dernier tournoi du grand chelem de la saison a accouché d'une alléchante affiche. Elle aura lieu mercredi et opposera deux grands noms du circuit : Del Potro, ancien no 4 mondial et vainqueur à Flushing Meadows en 2009, et Stan Wawrinka, qui se trouve actuellement au 3rang du classement de l'ATP.

«Je ne m'attendais pas à me retrouver en quarts aussi rapidement après mon retour sur le circuit», a reconnu Del Potro, qualifié pour les quarts de finale à New York depuis 2012 à la faveur de l'abandon de l'Autrichien Dominic Thiem, blessé au genou droit et mené 6-3, 3-2.

«Il y a quelques mois, je me demandais si je n'allais pas arrêter ma carrière et maintenant, je suis en quart. Je n'ai plus vraiment mal au poignet, des fois je ressens des douleurs, mais je peux vivre avec», a rappelé le 142e joueur mondial qui a été opéré à trois reprises au poignet gauche.

Del Potro, 27 ans, commence de nouveau à faire peur, depuis qu'il a atteint la finale du tournoi olympique à Rio où il s'est incliné face à Andy Murray.

«Son coup droit est un des meilleurs du circuit. On a l'impression qu'il a toujours le bon timing», a admiré Wawrinka, vainqueur en quatre sets de l'Ukrainien Illya Marchenko (6-4, 6-1, 6-7 (5), 6-3).

Dimitrov balayé

De son côté, Murray, 2e tête de série, qui avait peiné au tour précédent face à l'Italien Paolo Lorenzi, s'est montré beaucoup plus convaincant lundi en balayant en moins de deux heures le Bulgare Grigor Dimitrov. Le Britannique l'a emporté en trois sets faciles de 6-1, 6-2 et 6-2.

«J'ai très bien joué d'un point de vue tactique, j'ai très bien servi, j'ai fait très peu de fautes directes», s'est félicité Murray qui a canonné un service à 226 km/h, un record pour lui.

Son prochain adversaire, le Japonais Kei Nishikori, finaliste malheureux des Internationaux des États-Unis en 2014, a fait lui aussi forte impression devant le Croate Ivo Karlovic, vainqueur de deux titres en juillet (Newport, Los Cabos), qu'il a écarté en trois sets de 6-3, 6-4 et 7-6 (1).

Nouveau record pour Serena

Dans le tournoi féminin, Serena Williams monte tranquillement en puissance : alors que son épaule droite lui posait problème depuis juillet, l'Américaine n'a toujours pas perdu son service en quatre matchs.

Elle n'a laissé aucune chance à la Kazakhe Yaroslava Shvedova, 52e mondiale, la battant 6-2, 6-3 pour atteindre les quarts de finale pour la sixième année consécutive à Flushing Meadows et pour la 14fois en 17 participations.

Mieux, elle s'est offerte un nouveau record, celui du nombre de matchs de grand chelem remportés avec 308, soit un de plus que Roger Federer. Samedi, elle avait dépassé Martina Navratilova pour le nombre de victoires en simple chez les dames.

«Ce chiffre montre que ma carrière dure dans le temps et que j'ai fait preuve de constance, c'est un énorme motif de fierté», a insisté la sextuple championne du béton new-yorkais.

Au prochain tour, elle aura affaire à la 5e favorite, la Roumaine Simona Halep, déjà gagnante de trois titres en 2016 victorieuse de l'Espagnole Carla Suarez Navarro 6-2, 7-5.

L'aînée des Williams, Venus, a en revanche laissé passer sa chance face à la Tchèque Karolina Pliskova, 11e mondiale, en trois sets 4-6, 6-4, 7-6 (3).

«J'ai fait trop d'erreurs dans le bris d'égalité, cela s'est joué à quelques détails», a regretté l'Américaine âgée de 36 ans.

Auger-Aliassime remporte son premier match de double

Le Québécois Félix Auger-Aliassime et le Vancouvérois Benjamin Sigouin ont atteint le deuxième tour du double masculin junior aux Internationaux des États-Unis.

Les deux Canadiens, troisièmes favoris, ont eu le meilleur sur les Américains Adam Neff et Sangeet Sridhar en deux sets de 6-3, 7-6 (5), lundi.

Pour sa part, l'Ontarienne Bianca Andreescu a franchi le premier tour du volet junior féminin. Elle menait 6-3, 0-1 quand l'Américaine Caty McNally a dû déclarer forfait après avoir subi une entorse à une cheville.

Finalement, Gabriela Dabrowski, d'Ottawa, et l'Indien Rohan Bopanna ont été éliminés en quart de finale du double mixte. Ils ont été battus 1-6, 6-2, 10-8 par l'Allemande Anna-Lena Grönefeld et le Colombien Robert Farah.  Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer