Un record à double tranchant pour Djokovic

Puisqu'il ne passe pas beaucoup de temps sur... (AFP, Don Emmert)

Agrandir

Puisqu'il ne passe pas beaucoup de temps sur le court depuis son arrivée à New York, Novak Djokovic peut se consacrer un peu plus à ses admirateurs.

AFP, Don Emmert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Novak Djokovic a atteint vendredi les huitièmes de finale des Internationaux des États-Unis en ne jouant que 42 jeux et un peu plus de trois heures en trois tours, un record dans l'histoire du tournoi new-yorkais qui pourrait être à double tranchant, a reconnu le numéro un mondial.

Le tenant du titre a profité vendredi de l'abandon après seulement six jeux du Russe Mikhail Youzhny, blessé à la cuisse gauche. Au deuxième tour, il n'avait pas eu à entrer sur le court, le Tchèque Jiri Vesely ayant déclaré forfait avant leur rencontre. Depuis son entrée en lice lundi, il n'a donc disputé qu'un seul match entier, une victoire de 6-3, 5-7, 6-2 et 6-1 contre le Polonais Jerzy Janowicz (247e mondial).

Le précédent record pour atteindre les huitièmes de finale était de 45 jeux, établi en 1976 par l'Américain Stan Smith et égalé l'année suivante par le Polonais Wojtek Fibak lorsque les matchs se disputaient au meilleur des trois manches, contre cinq actuellement.

«Je n'ai jamais connu une situation pareille en grand chelem dans ma carrière», a souri Djokovic. «Mais à ce stade de la saison, vu le nombre de matchs que j'ai joués, vu ce que mon corps a dû encaisser, c'est bien d'avoir du temps de repos supplémentaire. D'un autre côté, quand tu arrives en deuxième semaine d'un grand chelem, tu veux avoir des repères sur ton jeu, sur le central, avant d'affronter les meilleurs joueurs», a-t-il reconnu. «Mais je ne suis pas trop inquiet, je me suis bien entraîné, je me sens bien plus en forme, tout va dans la bonne direction.»

Le Serbe a vu son été perturbé par une douleur au poignet gauche qui l'a empêché de s'exprimer durant les Jeux de Rio (élimination dès le premier tour en simple) et qui l'a conduit à faire une croix sur le tournoi de Cincinnati, le seul Masters 1000 qui manque à son palmarès.

Calendrier à changer 

Par ailleurs, Djokovic n'a pas encore pris de décision au sujet d'une éventuelle participation à la Coupe Laver, nouvelle épreuve opposant à partir de 2017 l'Europe au reste du monde. «Même si cela ne se fait pas, je trouve que la Coupe Laver est une très bonne idée.

«Il faut que le tennis évolue et change», a poursuivi le Serbe. «Nous avons besoin d'avoir de nouvelles idées, de nouveaux concepts, une nouvelle approche, l'idée derrière ce tournoi a montré qu'elle marchait dans le golf avec la Coupe Ryder.»

Djokovic, qui vient d'être élu président du conseil des joueurs de l'ATP, a par ailleurs indiqué qu'il fallait «réfléchir à changer le calendrier». «Il est organisé de la même façon depuis des décennies et des décennies.

«On voit de plus en plus de blessures, notre sport est très exigeant physiquement, mais il y a aussi de plus en plus d'épreuves, de plus en plus d'enjeu, de plus en plus d'argent, mais est-ce qu'on veut vraiment que les carrières durent moins longtemps? Il faut que toutes les parties se réunissent autour d'une table pour parler du futur calendrier de notre sport.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer