Kucova à court de miracles à la Coupe Rogers

La Slovaque Kristina Kucova s'est inclinée en demi-finale... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

La Slovaque Kristina Kucova s'est inclinée en demi-finale contre l'Américaine Madison Keys samedi.

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

La Slovaque Kristina Kucova sait qu'elle a connu la plus belle semaine de sa carrière sur des courts de tennis, ce qu'elle a avoué aux journalistes. Mais elle était également triste de ne pas avoir réussi à fournir une meilleure opposition en demi-finale de la Coupe Rogers, samedi soir, devant un public qui commençait à l'adopter.

Faisant usage de sa plus grande puissance de frappe, l'Américaine Madison Keys s'est qualifiée pour le match ultime grâce à une victoire expéditive de 6-2, 6-1 contre la révélation du tournoi.

Dimanche après-midi, Keys se mesurera à la Roumaine Simona Halep, finaliste l'an dernier à Toronto. L'Américaine de 21 ans en sera à sa première participation à la rencontre ultime de la Coupe Rogers.

«Simona est une grande joueuse, et elle excelle en ce moment, a noté Keys, qui compte une victoire en trois matchs en carrière contre la Roumaine, en 2014 sur surface dure.

«Elle retourne beaucoup de balles, ce qui est l'une de ses grandes forces. Demain, je vais devoir éviter de tomber dans la frustration, sachant qu'elle remettra souvent la balle en jeu.»

À l'instar de ses deux matchs précédents, Keys a largement dominé le premier set, qu'elle a gagné en 27 minutes. Mais contrairement à ce qu'elle avait fait contre Venus Williams, jeudi, et face à Anastasia Pavlyuchenkova, vendredi, Keys a maintenu la cadence contre une rivale qui avait gagné ses trois premiers matchs du tournoi après avoir perdu le premier set.

«Je savais que je devais demeurer combative. Lors des deux rencontres précédentes, j'ai été un peu trop passive et j'attendais qu'elles commettent les erreurs, alors que je suis beaucoup plus efficace quand j'attaque. Dès le début de la deuxième manche, j'ai gardé cette mentalité.»

Keys n'a finalement eu besoin que de 50 minutes pour éliminer Kucova, qui a reçu une belle main d'applaudissements de la part du public à sa sortie du court central.

«J'étais triste en quittant parce que je n'ai pas été capable de me pousser davantage et de prolonger les échanges. J'étais triste parce que j'avais le sentiment que la foule voulait une meilleure bataille. Mais je ne pouvais en donner davantage.»

Intraitable au service

L'Américaine a été intraitable au service, enregistrant neuf as, portant son total à 40 depuis le début du tournoi, sans commettre la moindre double faute. Et ce fut tout le contraire pour Kucova, victime de cinq doubles fautes sans parvenir à réussir un seul as.

Incapable de stopper le rouleau compresseur qui s'exécutait devant elle, Kucova a été limitée à seulement 11 points lors de la deuxième manche, comparativement à 27 pour Keys.

Il faut dire que la Slovaque de 26 ans a passé énormément de temps sur le terrain pendant la semaine, alors que ses quatre premiers matchs ont duré un total de 7h50 minutes. Sans compter qu'elle avait dû disputer deux matchs en qualification, samedi et dimanche dernier.

«J'ai eu de longs et émotifs matchs contre [Eugenie] Bouchard jeudi et encore hier [vendredi] contre [Johanna] Konta. J'ai joué tous les jours et j'ai tout donné. Aujourd'hui, j'avais atteint mes limites.

«J'ai vécu beaucoup de nouvelles expériences cette semaine, et je pense que j'étais fatiguée physiquement. J'étais bien préparée mentalement, mais mon corps a dit non.»

Malgré tout, Kucova retiendra une foule d'événements positifs, notamment le fait qu'elle amorcera la prochaine semaine au 77e classement de la WTA. Et surtout, sa grande ténacité.

«Je suis surprise de la façon dont je me suis battue. J'ai souvent accusé des retards, entre autres contre Suarez Navarro alors que je perdais 1-3 et 15-40 en troisième manche. J'ai perdu le premier set contre [Yanina] Wickmayer et aussi contre Bouchard, mais j'ai réussi à gagner.»

Mais le plus beau moment de sa semaine demeurera sa victoire contre Bouchard, dans des conditions adverses, et avec le souvenir de la poignée de main que la Québécoise avait refusé de lui donner en 2014 avant le début du duel de la Fed Cup entre le Canada et la Slovaquie à Québec.

«Ma victoire contre Eugenie est spéciale, parce que le stade était plein et tous les spectateurs l'encourageaient. J'ai eu l'impression que j'avais aussi battu tout le public. Et j'étais heureuse de la battre à cause de ce qui s'était passé à la Fed Cup. Aussi, j'avais perdu contre elle [à la Fed Cup]. C'est la raison pour laquelle j'étais contente de gagner ce match.»

Deux finales pour Halep

La Roumaine Simona Halep a signé une victoire... (AFP, Geoff Robins) - image 3.0

Agrandir

La Roumaine Simona Halep a signé une victoire de 6-0, 3-6, 6-2 contre Angelique Kerber en demi-finale de la Coupe Rogers.

AFP, Geoff Robins

Un gros après-midi attend la Roumaine Simona Halep, dimanche, au stade Uniprix.

Pour une deuxième année d'affilée, Halep s'est qualifiée pour la finale du simple féminin de la Coupe Rogers, grâce à une victoire de 6-0, 3-6, 6-2 face à l'Allemande Angelique Kerber, samedi après-midi.

Un peu moins de trois heures plus tard, Halep obtenait un laissez-passer pour une autre finale, celle du double féminin.

Le tandem qu'elle forme avec sa compatriote Monica Niculescu est venu à bout du duo composé des Slovènes Andreja Klepac et Katarina Srebotnik en trois manches de 6-3, 2-6, 10-6.

En finale du double, dimanche, les deux Roumaines affronteront les Russes Ekaterina Makarova et Elena Vesnina, quatrièmes têtes de série, qui ont battu les Américaines Christina McHale et Asia Muhammad 6-4, 6-2 dans l'autre demi-finale.

Halep disputera d'abord la finale du simple contre l'Américaine Madison Keys qui a facilement défait la Slovaque Kristina Kucova 6-2, 6-1 samedi soir.

Kerber erratique

Ce que plusieurs voyaient comme une finale avant la finale entre les têtes de série no 2 (Kerber) et no 5 a mis beaucoup de temps à lever, en grande partie parce que l'Allemande a multiplié les bourdes lors de la manche initiale.

Aidée par une bonne dizaine d'erreurs directes et trois doubles fautes de sa rivale, Halep a bouclé le premier set en 27 minutes, et s'est même donné un bris d'avance lors du cinquième jeu de la deuxième manche.

«Je sais que je dois être combative contre elle. C'est la clé du succès. Si je peux y arriver, je peux la vaincre», a noté Halep.

Mais Kerber a réagi dès le jeu suivant en inscrivant son premier bris, et en a obtenu un deuxième pour se donner une avance de 5-3.

«Après la première manche, j'ai essayé d'oublier les 25 ou 30 premières minutes, de penser à chacun des points et d'oublier le fait que j'avais perdu 6-0, a dit Kerber. Je sais que je peux revenir dans ce genre de matchs. Je n'étais pas trop stressée après le premier set.»

Par ailleurs, Halep a admis qu'elle avait été déçue de laisser filer son service au sixième jeu de la deuxième manche.

«Je suis devenue nerveuse, je ne sais pas pourquoi. Je n'ai pas réussi à gérer le moment, et j'ai un peu abandonné sur le plan mental. J'ai perdu de ma concentration», a-t-elle analysé.

L'Allemande a poursuivi sur sa lancée dès le premier jeu du set décisif, où elle a brisé le service de Halep pour une troisième fois d'affilée. Mais la Roumaine lui a rendu la politesse lors du quatrième jeu, et a répété le tour de force deux jeux plus tard, à sa troisième balle de bris du jeu.

«En troisième manche, je me suis dit que je devais demeurer calme et jouer comme je l'avais fait lors de la première manche, avec combativité, en ouvrant le court et en terminant les points avec des coups gagnants», a aussi expliqué la gagnante.

Lors du huitième jeu, Kerber a fait face à quatre balles de match et après avoir sauvé les trois premières, elle a concédé la victoire à sa rivale lorsque son coup droit a frappé le haut du filet avant de tomber dans le corridor du double.

«Ce n'était pas ma journée et je n'ai pas joué comme j'en suis capable. J'ai commis trop d'erreurs, a admis Kerber. Mais je sais que je dois prendre quelques des risques pour espérer gagner contre elle. Simona a joué un bon match et elle mérite sa place en finale.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer