Eugenie encore incertaine pour Rio

Eugenie Bouchard a été éliminée au premier tour... (Associated Press)

Agrandir

Eugenie Bouchard a été éliminée au premier tour pour la quatrième fois en dix tournois.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Washington

La Québécoise Eugenie Bouchard a subi l'élimination dès le premier tour de l'Omnium Citi, à Washington, s'inclinant 7-5, 6-4 aux mains de l'Italienne Camila Giorgi, mardi. Bouchard a ainsi été éliminée dès son premier match pour la quatrième fois en 10 tournois.

Après sa défaite, Bouchard a déclaré qu'elle était du genre à prendre ses décisions «à la dernière minute» et qu'elle n'avait toujours pas décidé si elle allait participer aux Olympiques de Rio. «Je vais simplement me réveiller et prendre une décision vendredi prochain, a-t-elle évoqué. J'ignore tout simplement si le fait de risquer la santé de mes éventuels enfants en vaut le coût, et c'est ce que je tente de déterminer.»

Mardi matin, la présidente et chef de la direction de Tennis Canada, Kelly Marumets, avait indiqué que Bouchard songeait à se retirer du tournoi de tennis des Jeux olympiques.

Bouchard, qui occupe le 41e échelon, est présentement inscrite en simple et en double - avec Gabriela Dabrowski - à Rio. «Elle songe à y aller, mais, comme de nombreuses joueuses, elle est préoccupée par les risques liés à sa santé», a expliqué Marumets en faisant référence au virus Zika. «En ce moment, elle hésite.»

Vendredi dernier, Milos Raonic a annoncé qu'il ne participera pas aux Jeux de Rio. L'Ontarien a annoncé sa décision de faire l'impasse sur les Jeux, évoquant des préoccupations pour sa santé.

Raonic, classé au septième rang mondial, n'est pas le premier athlète de haut niveau à se désister pour les jeux en raison d'inquiétudes au sujet du virus Zika. Dustin Johnson, Rory McIlroy et Adam Scott figurent parmi une foule de golfeurs qui ont décidé de ne pas aller au Brésil pour des raisons de santé.

Manque de rythme

Cinquième tête de série, Bouchard n'a pu profiter de l'inefficacité de Giorgi au premier service. L'Italienne de 24 ans, 77e joueuse mondiale, n'a réussi que 39 % de ses premières balles, comparativement à 61% pour la Québécoise. Giorgi a aussi commis six doubles fautes, le double de la Québécoise. Par contre, Bouchard a été victime de quatre bris de service, deux dans chaque manche.

Bouchard dit avoir été incapable de trouver son rythme et ce, dès le début de l'affrontement. Mais plutôt que d'utiliser la chaleur comme excuse, elle a plutôt rendu hommage à sa rivale pour l'avoir tenue hors d'équilibre. «Elle joue comme aucune autre joueuse : absolument aucun rythme et de courts échanges, a décrit Bouchard. J'ai eu de la difficulté à vraiment m'impliquer dans les points.»

Lors de la manche initiale, Bouchard a comblé un recul de 1-4 et a créé l'égalité 4-4 et ensuite à 5-5. Mais Giorgi a repris les devants à son service avant de briser celui de Bouchard.

Après un premier bris de service lors du deuxième set, portant le score 4-2 en faveur de Giorgi, Bouchard a lancé sa raquette au sol. L'Italienne a mis fin au duel en réalisant un autre bris, lors du 10e jeu.

Bouchard n'a pas donné l'impression d'être trop pressée de rentrer à Montréal en vue de la Coupe Rogers, qui se tiendra la semaine prochaine. Bouchard doit y disputer son premier match mardi, probablement en après-midi.

«L'objectif était de disputer quelques matchs à (Washington) D.C., et rester ici plus longtemps, mais le plan n'a pas vraiment fonctionné. Peut-être que je vais quand même rester ici et ne pas aller à Montréal. Il y a quelques musées ici que je veux visiter. Il y en a un, le Musée international de l'espionnage, qui a l'air complètement fou. Peut-être que pour éviter la "folie" de Montréal, je vais rester ici. Je ne sais trop.»

Robillard-Millette devra relever un défi de taille à Montréal

La Québécoise Charlotte Robillard-Millette espère se tailler une place dans le tableau principal de la Coupe Rogers de Montréal, qui se mettra en branle la semaine prochaine. Mais avant d'y parvenir, elle devra relever un défi de taille.

Eugène Lapierre, le vice-président de Tennis Canada et directeur du tournoi de la Coupe Rogers de Montréal, a indiqué que Robillard-Millette devra participer au tournoi de qualifications prévu samedi et dimanche si elle souhaite entrer dans le tableau principal.

Selon Lapierre, Robillard-Millette est encore «un peu verte», mais le fait de devoir passer par les qualifications devrait lui permettre de gagner en expérience sur le circuit de la WTA.

«Charlotte, il faut qu'elle gagne des matchs [professionnels]», a évoqué Lapierre, mardi. «Souvenez-vous, il y a quelques années, Milos Raonic avait dû traverser le processus des qualifications lui aussi. Il s'était qualifié et il avait offert un match du tonnerre au no 10 mondial dans le tableau principal. Ç'avait été un débat à cette époque-là, mais finalement la décision (de le faire passer par les qualifications) s'était révélée super bénéfique pour lui.»

Même si elle foulera les courts du parc Jarry pour la première fois dans un tournoi officiel de la WTA, Robillard-Millette n'en sera pas à sa première participation à la Coupe Rogers. L'an dernier à Toronto, la gauchère avait perdu au premier tour des qualifications. Elle avait aussi joué deux rencontres de double dans le tableau principal avec sa compatriote Bianca Andreescu.

Mauvaise fortune, bon coeur

Interrogée à savoir si elle était déçue de ne pas recevoir de laissez-passer, la principale intéressée, qui a grimpé jusqu'au quatrième échelon mondial dans les rangs juniors l'an dernier, a fait contre mauvaise fortune, bon coeur.

«Peut-être que j'aurais mérité un laissez-passer pour le tableau principal, mais je suis super contente de pouvoir participer au tournoi de qualifications et on verra bien ce qui va se produire, a-t-elle dit. Mais à mon âge et où j'en suis rendue dans ma carrière, je crois que c'est bon pour mon expérience.»

Robillard-Millette, 17 ans, vit présentement une année de transition vers les professionnelles. Cette saison, elle présente une fiche de 0-1 sur le circuit de la WTA, s'étant inclinée dès le premier tour du tournoi de Kofu, au Japon, en mars dernier. Elle pointe présentement au 625e échelon mondial.

L'espoir du tennis féminin canadien a connu une saison du tonnerre sur le circuit junior en 2015. Elle a notamment remporté le titre des Internationaux d'Australie, en plus de décrocher deux titres en France. La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer