Eugenie Bouchard... et les autres!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même si Tennis Canada est dorénavant propriétaire de la Coupe Banque Nationale, il ne faut pas s'attendre à voir débarquer toutes les meilleures raquettes du classement mondial au PEPS de l'Université Laval. En fait, le coeur d'Eugène Lapierre bat pour Eugenie Bouchard, déjà confirmée pour la 24e présentation du tournoi, du 10 au 18 septembre, et cela le réconforte.

Le nouveau détenteur des droits du tournoi féminin était de passage en ville, mercredi, afin de dévoiler l'identité du commanditaire-présentateur et du premier porte-parole de l'événement, soit l'humoriste Jean-Thomas Jobin. Si le nom change un peu, la Coupe Banque Nationale présentée par Mazda conservera la même formule sur le terrain.

«Le tournoi répond à un besoin pour nos joueuses. La WTA songe à modifier la structure de ses tournois, ce qui pourrait amener à une augmentation des bourses, mais on m'a confirmé que le type de joueuses resterait le même. On ne vise pas les filles du top 10, mais celles qui aspirent au top 10, au top 20», expliquait le vice-président principal à Tennis Canada.

D'où son intérêt à ne pas voir trop de gros noms se pointer à Québec, en septembre. Déjà, la présence d'Eugenie Bouchard attirera son lot d'amateurs.

«Personnellement, je ne souhaite pas qu'il y en ait trop, nous avons Eugenie et j'aimerais qu'elle aille chercher bien des points à la Coupe Banque Nationale. Cette saison, c'est un tournoi idéal pour Eugenie, qui se cherche un petit peu. Elle avait eu une bonne saison en 2014, moyenne en 2015, et elle revient. Le tournoi [de Québec] sera un bon test pour elle», notait-il à propos de celle qui occupe le 40e rang mondial.

Chance à saisir

Bouchard pourrait-elle devenirla première Canadienne à savourer la victoire à Québec? «Je crois qu'elle a ce qu'il faut. Il y aura d'autres joueuses - il est encore trop tôt pour les identifier - qui seront près de son classement, elle devra saisir sa chance.»

Récemment, Bouchard a réitéré à Lapierre qu'elle avait hâte de participer à la Coupe Banque Nationale. Son agent lui a demandé de lui faire parvenir toute l'information de la semaine et les activités connexes.

La WTA a accepté le transfert de propriété de la Coupe Banque Nationale lors d'une réunion pendant le tournoi de Wimbledon. Une clause lui permettait de l'acheter pour le prix de vente, fixé symboliquement à 1 $.

«Il a fallu faire un peu de lobbying, car il y avait quelqu'un dans l'équipe de direction [de la WTA] qui voulait le reprendre pour le monnayer ailleurs. Ça n'aurait pas été la chose à faire, car c'est le seul tournoi de cette importance à se tenir en Amérique du Nord après le US Open, il était nullement question de défaire le calendrier, de chercher un autre endroit. Le tournoi va bien, il est apprécié des joueuses et du circuit en général. On pourrait regarder pour un changement de date, mais c'est encore loin dans l'avenir», notait Lapierre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer