Eugenie tombe au 2e tour

Eugenie Bouchard a félicité Timea Bacsinszky de la... (AP, David Vincent)

Agrandir

Eugenie Bouchard a félicité Timea Bacsinszky de la Suisse.

AP, David Vincent

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Paris, France

Le parcours d'Eugenie Bouchard à Roland-Garros a pris fin au deuxième tour, jeudi. Elle a été éliminée 6-4 et6-4 par la huitième tête de série Timea Bacsinszk.

Bouchard (47e mondiale), qui a atteint les demi-finales parisiennes en 2014, a mené 4-1 au premier set, avant que la Suissesse de 26 ans prenne le contrôle en remportant les 10 jeux suivants. La Québécoise de 22 ans a continué de lutter à 0-5 au deuxième set, s'approchant à un jeu de l'impasse. Elle a toutefois laissé filer deux balles de bris qui auraient fait 5-5. 

Bouchard a commis 23 fautes directes, tout comme Bacsinszky, mais cette dernière a réussi huit coups gagnants de plus, 22-14.  «C'est très décevant de perdre ce match, d'autant plus que je me sentais bien sur le terrain, je me déplaçais bien. C'est ce qui fait le plus mal.»

Elle avait perdu dès le premier tour à Roland-Garros l'an dernier. Jadis septième au monde, elle a glissé hors du top 40 en 2015 et a dû composer avec un trouble alimentaire, ce qui est maintenant chose du passé, selon elle.

«J'étais bien préparée et je me suis mise en bonne posture, mais j'ai perdu un peu de ma concentration», a dit Bouchard. «Ça ne pardonne pas contre une joueuse du top 10. Elle a élevé son jeu dans les moments cruciaux. Elle a été un peu plus agressive que je l'anticipais. Je crois que le tennis se joue à 90 % dans la tête et l'aspect mental m'a fait défaut un peu. J'aurais aimé faire mieux.»

Interrogée sur les sensations psychiques de Bouchard durant leur match, Bacsinszky a répondu en boutade : «Je n'ai pas encore ce pouvoir d'être dans la tête de l'autre. C'est très dur, mais j'y travaille».

«Même après 30 minutes d'échauffement en matinée, j'ai eu du mal à trouver mon rythme», a noté Bacsinszky (9e mondiale). «Elle avait aussi une tactique différente en comparaison de mon dernier match contre elle.» Avec AFP

En bref

  • Nadal dans le club des 200
Rafael Nadal a atteint un nouveau sommet en signant une 200e victoire en carrière en grand chelem, jeudi à Roland-Garros. L'Espagnol, qui aura 30 ans le 3 juin, a inscrit un gain de 6-3, 6-0 et 6-3 face à Facundo Bagnis (99e mondial), devenant le huitième homme à atteindre le plateau des 200 victoires, comme Novak Djokovic (215, 6e) et Roger Federer (302, 1er) avant lui. «Ce chiffre m'importe peu. Aujourd'hui, seule la victoire comptait», a affirmé le numéro 5 mondial qui estime qu'il doit encore hausser son jeu pour prétendre à une 10e couronne à Paris.  AP et AFP

  • Comme des jumelles
Les Américaines Venus et Serena Williams ne sont pas jumelles, mais leurs victoires, identiques au score (6-2, 6-1), auraient pu semer un doute. L'aînée a emboîté le pas de sa cadette en expédiant vers la sortie sa compatriote Louisa Chirico (78e mondiale) et issue des qualifications. Serena n'était pas dans les gradins pour assister à ce succès écrasant sur le court Suzanne-Lenglen, occupée qu'elle était à répondre aux questions des journalistes. Mais cela a sans doute porté chance à Venus, qui a aisément vaincu la Brésilienne Teliana Pereira 6-2 et 6-1. «Cela la rend un peu nerveuse quand je la regarde», avait prévenu Serena.  AFP

  • JO: Sharapova sélectionnée
Même si elle est provisoirement suspendue pour dopage après avoir été déclarée positive au meldonium, Maria Sharapova a été intégrée à la sélection olympique russe de tennis. «D'ici la fin de la semaine, la question de la participation de Sharapova aux Jeux olympiques devrait être réglée. Nous l'avons inscrite dans notre sélection olympique», a déclaré Shamil Tarpischev, le président de la Fédération russe de tennis. La joueuse de 29 ans avait remporté la médaille d'argent aux JO de Londres en 2012. L'Agence mondiale antidopage avait annoncé en avril que les athlètes déclarés positifs au meldonium pourraient échapper à une suspension, car il est impossible de savoir combien de temps la substance reste dans l'organisme. Tous les sportifs russes contrôlés à ce produit, à l'exception de Sharapova, ont d'ores et déjà vu leurs sanctions levées.  AFP

  • Vrai ou faux ogre?
On savait depuis quelques années que Novak Djokovic (photo) avait banni le gluten de son alimentation. Ce régime draconien fut selon le numéro un mondial à l'origine de son décollage vers un niveau cosmique en 2011. Ce que l'on ne savait pas, c'est qu'il ne consomme plus du tout de viande «depuis près d'un an. Je suis végétarien et je mange un peu de poisson de temps en temps», a expliqué le Serbe après sa victoire au deuxième tour contre le Belge Steve Darcis (161e) en trois sets (7-5, 6-3, 6-4). Cette diète n'a pas entamé l'appétit d'ogre de Djokovic, qui a signé sa 50e victoire à Paris malgré 42 fautes directes et qui espère enfin conquérir la Coupe des Mousquetaires, le dernier titre majeur manquant à son riche palmarès (11 trophées).  AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer