Murray virulent contre Sharapova

Andy Murray: «Si vous prenez des produits dopants et... (AP, Mark J. Terrill)

Agrandir

Andy Murray: «Si vous prenez des produits dopants et si vous êtes contrôlés positif, vous devez être suspendus.»

AP, Mark J. Terrill

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
INDIAN WELLS, Californie

Andy Murray s'est félicité jeudi de l'affaire Maria Sharapova qui montre, selon lui, que les tricheurs peuvent être démasqués et punis. «Le côté positif de ce qui est arrivé à Maria est que c'est l'une des joueuses les plus connues de la planète», a déclaré le numéro deux mondial.

«Si vous prenez des produits dopants et si vous êtes contrôlés positif, vous devez être suspendus», a insisté Murray au Masters 1000 d'Indian Wells. «Cela arrive de façon récurrente dans le sport, je ne dirais pas que c'est un choc. J'ai lu quelque part que 55 athlètes au total auraient été contrôlés positif [au meldonium] depuis le 1er janvier. On ne s'attend pas à ce qu'il y ait dans le sport en général autant de gens qui souffrent de problèmes cardiaques.»

Le meldonium est à la base un médicament protecteur des cellules cardiaques vendu dans les seuls pays de l'Est et largement détourné ces dernières années à des fins de dopage. 

Murray, beaucoup plus virulent que les autres joueurs et joueuses qui ont refusé de critiquer ouvertement Sharapova, s'en est également pris au fabricant de raquettes Head qui, à la différence d'autres commanditaires (Nike, Porsche, TAG Heuer) de la Russe, a décidé jeudi de continuer à la soutenir. «Ce n'est pas la réponse que personnellement, j'aurais apportée à cette question», a souligné l'Écossais, qui est lui-même sous contrat avec Head.

Il a également fait part de son mécontentement sur le fait que l'annonce est venue de Sharapova, et non de la Fédération internationale de tennis ou de la WTA. «C'est étrange que cela soit le joueur qui décide ou non de rendre public son contrôle positif, cela serait mieux si cela venait des autorités sportives.»

Nadal répond aux accusations

Sharapova a été déclaré positive au meldonium, un médicament figurant depuis le 1er janvier 2016 dans la liste des produits interdits, lors d'un contrôle antidopage réalisé durant les Internationaux d'Australie en janvier. Mercredi, Rafael Nadal avait profité de l'émoi provoqué par cette affaire pour balayer les accusations récurrentes de dopage le visant.

«J'ai entendu ces accusations de dopage me concernant et cela commence un peu à me fatiguer, Je crois dans les valeurs du sport, le sport a valeur d'exemple pour notre société, pour les enfants, et si je faisais quelque chose contre cela, je me mentirais à moi-même, pas à mes adversaires», a martelé l'Espagnol, actuellement cinquième au classement mondial.

Il a reconnu avoir eu recours des thérapies de pointe et onéreuses pour soigner ses problèmes aux genoux, comme l'utilisation de cellules souches et de plasma enrichi en plaquettes (PRP). «J'ai toujours été franc là-dessus, je n'ai jamais rien caché, j'ai eu recours au PRP, la première fois cela a fonctionné de façon fantastique, la deuxième fois, j'ai dû arrêter de jouer pendant sept mois. Pour les cellules souches, je l'ai fait deux fois pour mes genoux et cela a très bien marché, Je n'ai jamais rien fait d'illégal et je ne le ferai jamais», a conclu le joueur aux 67 titres.  AFP

Eugenie se ressaisit

Eugenie Bouchard a amorcé le Masters 1000 d'Indian... (AFP, Julian Finney) - image 3.0

Agrandir

Eugenie Bouchard a amorcé le Masters 1000 d'Indian Wells (Californie) par une victoire, mais elle a dû se ressaisir pour venir à bout de Risa Ozaki.

AFP, Julian Finney

Finaliste du tournoi de Kuala Lampur dimanche, Eugenie Bouchard a amorcé le Masters 1000 d'Indian Wells (Californie) par une victoire, mais elle a dû se ressaisir pour venir à bout de Risa Ozaki, classée au 125e rang mondial.

La Japonaise de 21 ans a profité du jeu erratique de Bouchard pour gagner la première manche 6-2 en seulement 31 minutes. Cependant, la Québécoise de 22 ans, classée 42e au monde, s'est accrochée lors de la deuxième manche pour l'emporter 6-4 quand les deux joueuses se sont échangé sept bris de service, dont six de suite.

Bouchard a finalement été en mesure de s'imposer 6-2 en jouant de manière plus constante en troisième manche et elle a mis la touche finale dès sa première occasion. Elle a dicté le jeu au cours du match, elle qui a réussi 31 coups gagnants contre 47 fautes directes. Ozaki a de son côté réussi seulement 10 coups gagnants, mais s'est limitée à 25 fautes directes.

Au prochain tour, Bouchard a rendez-vous avec l'Américaine Stephens Sloane (22e mondiale), qui a gagné deux de ses trois duels contre Bouchard.  D'après La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer