Une 6e finale pour Eugenie

Eugenie Bouchard n'a pas ménagé ses efforts pour... (AFP, Mohd Rasfan)

Agrandir

Eugenie Bouchard n'a pas ménagé ses efforts pour venir à bout de Naomi Broady.

AFP, Mohd Rasfan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Kuala Lumpur

Eugenie Bouchard tentera de remporter son deuxième titre en carrière sur le circuit WTA, dimanche au tournoi de Kuala Lumpur, en Malaisie. Sa tâche ne s'annonce toutefois pas facile, car elle n'a jamais vaincu Elina Svitolina, son adversaire en finale.

Bouchard (52e mondiale) et Svitolina (19e) se sont déjà rencontrées à trois reprises et les trois matchs ont tourné en faveur de l'Ukrainienne de 19 ans, dont le dernier en deux sets à Cincinnati en 2015. Contre la Québécoise, elle tentera de remporter une quatrième victoire en quatre finales, la dernière remontant à Marrakech en 2015, année où elle a atteint le top 20 pour la première fois.

Le meilleur résultat de Svitolina depuis le début de l'année est une place de demi-finaliste il y a deux semaines à Dubaï, où elle s'est inclinée devant l'Italienne Sara Errani, future lauréate. De son côté, Bouchard disputera sa sixième finale en carrière, signant son seul titre à Nuremberg, en 2014. Depuis le début de l'année, la Québécoise de 22 ans a signé sa meilleure performance à Hobart, où elle a été finaliste (défaite contre Alizé Cornet).

Samedi, elle a gagné 6-4 et 6-3 con-tre Naomi Broady (96e mondiale), malgré la dizaine d'as de l'Anglaise. «J'ai l'habitude d'être assez agressive, mais je ne pouvais pas vraiment l'être sur ses premières balles. Elle sert merveilleusement bien, avec beaucoup de précision aussi.»

Bouchard n'a pas encore échappé de set dans le tournoi. «Je suis arrivée tôt pour me préparer et j'ai travaillé fort à l'entraînement pour essayer d'améliorer mon jeu. Je veux devenir meilleure chaque semaine.»

Coupe Davis : le Canada ne fait pas le poids

À Baie-Mahault, le Canada n'a pas fait le poids devant la France. Sur la terre battue guadeloupéenne, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet ont propulsé leur pays vers les quarts de finale de la Coupe Davis grâce à une victoire en double. C'est la première fois en 13 ans que les Français gagnent un barrage sans perdre un seul set.

Tsonga et Gasquet - respectivement 9e et 10e au monde -, ont défait  7-6 (4), 6-1 et 7-6 (4) Philip Bester (160e) et Vasek Pospisil (44e) pour permettre aux hôtes de se forger une avance insurmontable de 3-0. Si la France comptait sur une formation complète incluant aussi Gaël Monfils (17e) et Gilles Simon (19e), le Canada était privé de son meilleur joueur Milos Raonic, blessé, et de son spécialiste du double Daniel Nestor.

«C'est toujours décevant de perdre, particulièrement quand vous jouez pour votre pays, mais nous avons tout donné et nous ne pouvons rien regretter», a dit Pospisil.

Le Canada devra maintenant défendre sa place dans le Groupe mondial en septembre. «Il faut mettre ça derrière nous et commencer la préparation», a dit le capitaine Martin Laurendeau. «J'espère que nos joueurs vont jouer beaucoup d'ici là et rester en santé. Le Groupe mondial est très relevé et c'est un privilège d'en faire partie. Nous espérons retrouver la sensation de la victoire rapidement.»  Avec AP et La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer