• Le Soleil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Coupe Fed: l'identité des Canadiennes en simple toujours inconnue 

Coupe Fed: l'identité des Canadiennes en simple toujours inconnue

Des raquettes canadiennes présentes à Québec, Aleksandra Wozniak est... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Des raquettes canadiennes présentes à Québec, Aleksandra Wozniak est de loin celle qui a le plus d'expérience. Elle est d'ailleurs la meilleure Canadienne de l'histoire avec 39 victoires en Coupe Fed.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aleksandra Wozniak et Françoise Abanda ignorent encore si elles seront choisies pour affronter Victoria Azarenka et Olga Govortsova lors des matchs de simple de la Coupe Fed. Mais elles tiennent mordicus à l'être.

Les joueuses canadiennes et leurs adversaires biélorusses - Azarenka en moins - ont foulé le terrain du PEPS, mardi. Les premiers d'une série d'entraînements qui mèneront les deux formations à la première manche de la Coupe Fed, samedi et dimanche.

L'entraîneur-chef canadien, Sylvain Bruneau, se donne encore un peu de temps avant de décider qui de Wozniak, Abanda, Gabriela Dabrowski ou Carol Zhao prendra part aux quatre matchs de simple. 

Wozniak est de loin celle qui a le plus d'expérience. Elle est d'ailleurs la meilleure Canadienne de l'histoire avec 39 victoires en Coupe Fed. Et oubliez son 803e rang mondial. Il ne veut rien dire. La Blainvilloise a raté un an d'action en raison d'une opération à l'épaule.

«Ça m'aiderait beaucoup», a lancé Wozniak en parlant d'un éventuel duel contre Azarenka, 14e joueuse mondiale. «Ça me permettrait de retrouver ma shape de match plus rapidement.»

Car Wozniak doit maintenant jouer beaucoup pour «que les morceaux du casse-tête collent ensemble. C'est plus mon anticipation et mes instincts que je dois retrouver sur le terrain, ce qui prend, je m'en suis rendue compte, un peu plus de temps [que prévu]», a expliqué l'ex-21e joueuse mondiale.

Depuis son retour en septembre, son jeu s'améliore constamment, selon Bruneau. Celui-ci se dit satisfait d'avoir sous la main une athlète avec un tel bagage. «Elle a roulé sa bosse. Elle est calme. À l'entraînement, elle a une bonne intensité, une bonne présence. C'est bon pour les jeunes», a-t-il souligné.

Abanda mieux outillée

De son côté, Abanda se retrouve au 343e rang mondial, tout près de Zhao (339e) et Dabrowski (340e), qui pourraient brouiller les cartes. Elle se dit mieux outillée qu'à pareille date l'an dernier. Au PEPS, en février 2015, Abanda avait perdu son match de simple 6-2, 6-4 contre la Tchèque Karolina Pliskova. Il s'agissait de sa première participation à la Coupe Fed. Deux mois plus tard, à Montréal, elle battait Irina-Camelia Begu, alors 33au monde. Performance insuffisante, toutefois. Le Canada s'était incliné 3-2 contre la Roumanie, perdant sa place dans le Goupe mondial I.

«C'est un grand défi pour moi. Je m'entraîne chaque jour pour jouer des matchs comme celui-ci», a dit Abanda en pensant à Azarenka et Govortsova (74e).

Depuis trois semaines, la Montréalaise a un nouvel entraîneur. Bruno Echagaray, un Mexicain qui a déjà travaillé avec Stéphanie Dubois et Marie-Ève Pelletier, veille maintenant sur l'athlète qui aura 19 ans vendredi. Abanda avait passé une bonne partie de la saison dernière sans coach. «Ç'a été difficile pour moi», reconnaît celle qui a chuté du 193(fin 2014) au 384e rang (fin 2015) au classement de la WTA. Il faut dire qu'elle a été ralentie par les blessures.

Le Canada et la Biélorussie s'affrontent dans un duel du Groupe Mondial II. Une victoire permettrait au Canada de se battre pour une place dans le Groupe I, en avril. En cas de défaite, il devra alors gagner dans deux mois pour conserver sa position actuelle.

Le défi d'en fin de semaine est immense, mais les joueuses y croient. «Si on amène le meilleur de soi-même et qu'on lutte... Tout peut se jouer», a conclu Wozniak.

Françoise Abanda s'est entraînée au PEPS, mardi.... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Françoise Abanda s'est entraînée au PEPS, mardi.

Le Soleil, Patrice Laroche

Wozniak: pensées noires écartées

Aleksandra Wozniak admet avoir eu à lutter contre des pensées noires pendant son absence d'un an. Opérée à l'épaule à l'automne 2014, la Québécoise a travaillé d'arrache-pied, physiquement et mentalement, pour revenir au jeu. «Tu dois te battre contre tes doutes, tes craintes. Tu passes un moment très difficile. Et tu ne veux pas abandonner. C'est toi ton pire ennemi là-dedans. Surtout dans un sport individuel. Tout dépend de toi et de ta volonté.» Wozniak, 28 ans, se dit par ailleurs inspirée par les succès des joueuses plus âgées de la WTA. Dans les dernières années, Francesca Schiavone, Samantha Stosur, Flavia Pennetta et plus récemment Angelique Kerber, entre autres, sont devenues championnes d'un tournoi majeur après plusieurs années sur le circuit. «Après 25 ans, les filles qui gagnent les grands chelems savent mieux gérer leurs émotions, a dit Wozniak. Ça me motive, c'est sûr.» Wozniak et Kerber, nouvelle championne des Internationaux d'Australie, se sont côtoyées chez les juniors.

Azarenka au poste mercredi

Victoria Azarenka brillait par son absence, mardi. Selon les informations glanées par Le Soleil, elle devait arriver à Québec en fin de journée. Elle sera donc sur le terrain du PEPS mercredi pour son premier entraînement. Il s'agira de la deuxième visite dans la capitale pour la double championne des Internationaux d'Australie. En 2006, alors qu'elle venait d'avoir 17 ans, elle s'était inclinée en première ronde du Challenge Bell contre l'Autrichienne Sybille Bammer (2-6, 6-2, 6-1). Elle occupait alors le 105e rang mondial.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer