Raonic se paie Federer en ouverture de saison

Le Canadien Milos Raonic a vaincu le grand... (AP, Tertius Pickard)

Agrandir

Le Canadien Milos Raonic a vaincu le grand favori du tournoi, Roger Federer, en deux manches identiques de 6-4.

AP, Tertius Pickard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Pye
Associated Press
Brisbane

Milos Raonic a entamé sa saison en obtenant sa revanche contre Roger Federer. Après avoir perdu les services de l'entraîneur Ivan Ljubicic à l'aube de la saison 2016, Raonic a réalisé un exploit qu'aucun autre tennisman né dans les années 1990 n'est parvenu à accomplir contre le gagnant de 17 tournois majeurs en carrière - le battre à deux reprises.

Le Canadien âgé de 25 ans a brisé Federer une fois dans chaque set pour l'emporter 6-4, 6-4 dimanche soir en finale du tournoi Brisbane International, vengeant ainsi le résultat du match de championnat de l'an dernier dans ce tournoi préparatoire aux Internationaux de tennis d'Australie.

Ljubicic était dans le coin de Federer pour la finale. Carlos Moya, qui se greffera au personnel d'entraîneurs de Raonic, arrivera en Australie la semaine prochaine.

Moya dirigera un joueur en plein contrôle de ses moyens, lui qui vient d'obtenir son huitième titre en carrière sur le circuit de l'ATP et sa deuxième victoire seulement en 11 affrontements contre le Suisse.

Bouffée d'air frais

C'est une bouffée d'air frais après une fin de saison 2015 plutôt difficile, au cours de laquelle Raonic a dû s'absenter pendant trois semaines à cause de problèmes au dos. Il a notamment raté les Internationaux de France plus tôt pendant la saison à cause d'une blessure à un pied, a rompu ses liens avec Ljubicic et terminé la campagne à l'extérieur du top 10 mondial.

«C'est très positif - ça signifie que le travail que nous accomplissons au sein de l'équipe est efficace et que les résultats sont tangibles, a dit Raonic après sa victoire. En même temps, après tous les obstacles que j'ai traversés l'an dernier, c'est une bonne chose de montrer aux adversaires qui m'affronteront à Melbourne que, vous savez, j'ai retrouvé mes repères et que je suis en mesure d'offrir du tennis de haute qualité.»

Raonic a attaqué Federer avec son puissant service ainsi que son excellent coup droit, comme à l'habitude, mais il a aussi monté au filet 13 fois au premier set et en a tiré 10 points, en route vers la victoire en une heure et 27 minutes.

«J'espère que cette saison-ci sera meilleure que la précédente, a mentionné Raonic, qui avait atteint les quarts de finale des Internationaux d'Australie l'an dernier, avant d'être incapable de franchir le troisième tour à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis. Ç'a été difficile. Vivre un léger recul, en sachant que ce n'était pas seulement à cause de la qualité de mon jeu mais à cause de facteurs extérieurs, ç'a été difficile à accepter... Et d'une certaine façon c'était déprimant.

«À chacune des saisons, avant la dernière, mon classement s'améliorait. C'était la chose la plus gratifiante pour moi. Et constater que je reculais au classement, ç'a été difficile à accepter, mais également très motivant.»

Federer, qui a présenté un dossier de 6-5 en finale en 2015 - ses cinq défaites ont été encaissées contre le no 1 mondial, Novak Djokovic -, a connu des ennuis en début de semaine à cause d'une grippe. Il a toutefois augmenté son niveau de jeu en disputant quatre matchs en autant de jours, l'emportant notamment contre Grigor Dimitrov en quart de finales et Dominic Thiem en demi-finales.

Sur les chapeaux de roues

Il a entamé le match sur les chapeaux de roue, ajoutant de la puissance à son service et tentant de déstabiliser Raonic en le forçant à se déplacer en fond de court, mais sa stratégie n'a pas fonctionné. Federer a confié que Raonic avait développé son jeu et qu'il était stratégiquement plus précis qu'au cours des saisons précédentes.

«Raonic a bien joué. Ce fut un match difficile - mes jambes étaient un peu lourdes, a confié Federer. Néanmoins, considérant la semaine que je viens de connaître, je suis honnêtement assez heureux du résultat. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas pessimiste ou déçu. Si on m'avait dit il y a cinq jours que je serais en finale, j'aurais été incroyablement heureux.»

Federer prévoit se diriger vers Melbourne et se reposer quelques jours avant d'entamer sa préparation finale pour les Internationaux d'Australie, qui commenceront le 18 janvier.

«Le point positif, c'est que la saison morte a été très bénéfique. J'ai une bonne base, a expliqué Federer, donc je crois qu'après trois ou quatre jours, je devrais être à 100 %.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer