Murray et Nadal jamais inquiétés

Andy Murray a facilement battu l'Espagnol David Ferrer, 6-4,... (AP, Kirsty Wigglesworth)

Agrandir

Andy Murray a facilement battu l'Espagnol David Ferrer, 6-4, 6-4, lundi, aux Finales de l'ATP.

AP, Kirsty Wigglesworth

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Andy Murray a commencé les Finales de l'ATP par une facile victoire sur l'Espagnol David Ferrer, 6-4, 6-4, lundi à Londres, montrant qu'il entendait se concentrer sur le Tournoi des maîtres avant de s'attaquer à la Coupe Davis.

Dans le second match de la journée, l'autre Espagnol Rafael Nadal a battu Stan Wawrinka en deux manches 6-3, 6-2 dans un match très décevant, le Suisse n'ayant pas montré une envie à la hauteur de l'événement, surtout dans le deuxième set.

Murray s'est demandé pendant des mois s'il allait pouvoir concilier les Finales de l'ATP, une épreuve qui se déroule dans sa ville de résidence et où il n'a jamais dépassé les demi-finales (trois fois), et la finale de la Coupe Davis, qu'il disputera du 27 au 29 novembre contre la Belgique. Le problème est que les Belges ont choisi la terre battue comme surface à Gand, alors que les Finales de l'ATP se jouent sur dur.

Le no 2 mondial a un moment envisagé ouvertement de faire l'impasse sur  les Finales de l'ATP, avant d'abandonner cette option, sous la pression de l'ATP, en faveur d'une préparation mixte, dur et terre battue.

Il s'est apparemment convaincu aussi, après sa finale à Paris-Bercy, qu'il n'y avait pas de meilleure mise en jambes que l'enchaînement des victoires. «Si je n'étais pas venu ici, j'aurais eu environ trois semaines sans jouer avant la Coupe Davis. Bien sûr, la surface est différente, mais affronter les meilleurs, c'est aussi une fantastique préparation», a-t-il dit.

Les fautes de Wawrinka

On s'attendait à un beau duel en soirée, mais le public londonien n'en a pas eu pour son argent à cause de l'attitude de Wawrinka, jamais vraiment entré dans la partie.

Face à un Wawrinka inconstant, le Majorquin a pu se contenter d'assurer en attendant la faute. Le Suisse en a commis pas moins de 35. «J'ai fait un match solide, je suis dans une bonne dynamique», a dit Nadal. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer