Coupe Banque Nationale: Lucic-Baroni imbattable

Mirjana Lucic-Baroni a vaincu Tamira Paszek en deux... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Mirjana Lucic-Baroni a vaincu Tamira Paszek en deux manches de 6-3, hier. La championne défendante de la Coupe Banque Nationale est sur une lancée dans la Vieille Capitale, elle qui a remporté ses sept derniers affrontements sur la surface du PEPS.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mirjana Lucic-Baroni a fait un pas de plus vers la défense de son titre, hier soir, en disposant d'une autre championne à Québec, Tamira Paszek, en deux manches de 6-3.

La Croate de 33 ans a ainsi remporté un septième match de suite à la Coupe Banque Nationale. L'an dernier, elle avait fait un parcours sans faute, battant Venus Williams en finale.

Hier au PEPS, elle n'a eu besoin que d'un bris pour s'enfuir avec la première manche. La deuxième a été plus chaudement disputée, mais Lucic-Baroni a conclu la rencontre sur sa deuxième balle de match, alors que Paszek tentait de rester en vie avec son service.

La championne en titre s'est dite fort satisfaite de sa performance, quelques minutes après sa sortie du court central. «Je crois que j'ai joué un match de très haute qualité dès le premier point. Elle est une très bonne adversaire, capable de jouer du grand tennis. J'avais un plan de match et j'étais très concentrée sur ce que je faisais. J'ai joué beaucoup mieux que lors du premier match», a analysé Lucic-Baroni, qui menait 6-3, 3-1 mardi lorsque la Québécoise Françoise Abanda a dû abandonner.

Une histoire d'amour semble se dessiner entre Lucic-Baroni et Québec. La foule l'a chaudement applaudie après sa victoire, tandis que l'athlète déborde d'enthousiasme pour la capitale. «La foule est incroyable. Je sens que les gens m'ont un peu adoptée. C'est une grande sensation d'être sur ce terrain», a dit la gagnante, ajoutant qu'elle souhaitait passer ses vacances ici avec son mari. «J'aime tellement cette ville. C'est si beau, si charmant. J'aime tout de cet endroit», a lancé Lucic-Baroni, totalement sincère. Elle participe au tournoi québécois pour la septième fois de suite.

En Paszek, Lucic-Baroni a vaincu une bonne amie, ce qui rend les choses plus difficiles, selon elle. «On est différentes des gars, j'imagine. Les choses sont plus personnelles. Elle a eu des difficultés avec les blessures dans les dernières années. Je crois qu'elle reviendra à un haut niveau», a souhaité la Croate.

Le classement de Paszek, 254e, est en effet trompeur, puisqu'elle a été plusieurs mois sur le carreau en raison d'une déchirure au muscle adducteur de la cuisse.

Hier, son amie Mirjana l'a empêchée de prendre son rythme, même si quelques coups ratés ici et là auraient pu faire une différence. «J'ai été moins agressive que j'aurais dû l'être, a déclaré l'Autrichienne de 24 ans après son duel. Mais elle ne m'a pas donné beaucoup de chances.»

En 2010, issue des qualifications, Paszek avait remporté ce qui s'appelait alors le Challenge Bell, battant Bethanie Mattek-Sands en finale. 

Aujourd'hui, Lucic-Baroni affrontera Samantha Crawford (217e). Issue des qualifications, l'Américaine a surpris la septième favorite et 89e joueuse mondiale, Evgeniya Rodina (6-3, 6-3), hier après-midi.

Hradecka progresse

Plus tôt dans la journée, la Française Amandine Hesse (198e au monde) a livré une belle lutte à la quatrième favorite, Lucie Hradecka. La joueuse qualifiée a toutefois dû s'avouer vaincue par la Tchèque, qui a renversé la vapeur après un début difficile. La 53e joueuse mondiale l'a finalement emporté 1-6, 6-3 et 6-4.

Hradecka a reçu la visite de son entraîneur après le premier set. Un tête-à-tête salutaire, a analysé la gagnante. «Je l'ai appelé parce que je savais que je ne bougeais pas bien sur le court. J'avais besoin d'entendre ce que je devais changer. Je le savais, mais parfois c'est mieux de se le faire dire. Je me suis concentrée sur mon jeu, surtout sur le service», a expliqué la finaliste du tournoi de 2012, battue cette année-là par Kirsten Flipkens. Hradecka affrontera l'Allemande Annika Beck, cinquième favorite, en quarts de finale. 

Le dernier affrontement des quarts opposera la Polonaise Paula Kania et la Lettone Jelena Ostapenko, qui profitaient d'un congé en simple, hier. Tous les matchs de cette troisième ronde sont disputés aujourd'hui.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer