Françoise Abanda croit en ses chances

Désavantagée par le tirage au sort qui l'oppose... (Photo Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Désavantagée par le tirage au sort qui l'oppose à Mirjana Lucic-Baroni, la Montréalaise Françoise Abanda s'amène néanmoins à Québec gonflée à bloc.

Photo Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Peu avantagée par le tirage au sort à la Coupe Banque Nationale depuis deux ans, la Montréalaise Françoise Abanda amorce sa participation au tournoi contre la championne en titre et deuxième tête de série, l'Allemande Mirjana Lucic-Baroni (104e), au gymnase-amphithéâtre du PEPS, mardi soir. Une opportunité qui, espère-t-elle, lui permettra de relancer sa saison.

Au cours d'une année qu'elle qualifie elle-même de «difficile», Françoise Abanda a vu son classement mondial chuter du 175e au 374e rang. Une situation qu'elle explique par de nombreux changements d'entraîneurs, dont le plus récent ne date que de quelques semaines.

En juillet, l'athlète de 18 ans annonçait en effet s'être adjoint les services de l'entraîneur portuguais Antonio Van Grichen, réputé pour avoir dirigé la carrière de Victoria Azarenka, alors qu'elle était la meilleure joueuse junior au monde, il y a 10 ans. En dehors du top 200 mondial à l'époque, Azarenka s'était hissée parmi les 10 meilleures raquettes sous la tutelle de Van Grichen, avant de quitter ce dernier pour Sam Sumyk.

«Avec Antonio, ça n'a pas fonctionné», révèle aujourd'hui Abanda. «Je suis donc en train de voir avec qui je peux travailler à long terme. Ce n'est pas la situation rêvée. C'est une situation un peu instable en tant que joueuse de sport individuel. C'est sûr que c'est mieux d'avoir quelqu'un qui est là pour t'accompagner, pour t'assister. [...] Je pense que ç'a beaucoup joué sur cette année. J'ai aussi moins joué de tournois. Là, j'espère bien finir cette année et atteindre le tableau des qualifications de l'Australian Open, en janvier», a-t-elle indiqué, lundi.

Bénéficiaire d'un laissez-passer à la Coupe Banque Nationale, Abanda s'attaque donc à Lucic-Baroni en levée de rideau, un scénario qui n'est pas sans rappeler le tournoi de 2014, où elle s'était frottée à Venus Williams au premier tour.

«Je me dis que j'avais joué un très bon match contre Venus, l'année dernière. Et c'est une joueuse qui est un peu comparable à Baroni. Donc, je pense que j'ai de très bonnes chances. Même que je préfère le tirage de cette année à celui de l'an dernier. Je vais essayer de faire de mon mieux, d'être bien préparée. Je pense que si je fais les bonnes choses, j'ai de très bonnes chances de gagner», a estimé Abanda.

L'expérience donne confiance

La Montréalaise pense que son expérience sur le circuit de la WTA, bien que limitée, lui permet d'aborder le match avec confiance. «J'ai quand même affronté Lisicki, Cibulkova, Venus dernièrement, et puis Petkovic, à la Coupe Rogers. Ce sont des joueuses de top 20, mieux classées que Baroni. Veut, veut pas, je suis confiante, parce que j'ai déjà chauffé d'autres joueuses mieux classées. Je pense que mentalement, et en terme de confiance, je me sens bien», a-t-elle fait savoir.

Qui sait ce qui peut arriver? Il suffit qu'Abanda connaisse une bonne journée pour causer la surprise.

«C'est un peu ça le tennis, tout le monde peut battre quelqu'un qui a battu tel, mais je pense qu'à la fin de la journée, c'est de ne pas trop penser à ça sur le terrain. C'est être prête, faire de ton mieux, essayer de faire les bonnes choses, avoir un haut pourcentage de premières balles. Et si tu as donné ton meilleur et que tu as perdu, au moins, tu as fait ce que tu as pu faire», a affirmé la seule Québécoise encore en lice, qui espère obtenir l'appui des amateurs de tennis de Québec.

Une défaite «enrichissante» pour Malika

Au lendemain de l'impressionnante victoire de frérot Félix en finale du double junior au US Open, Malika Auger-Aliassime sautait à son tour sur le court, pour y disputer un match de double en compagnie de la Canadienne Charlotte Petrick, à la Coupe Banque Nationale, lundi.

Le sort n'aura toutefois pas été aussi clément envers la joueuse de Québec, qui a obtenu un laissez-passer du directeur Jack Hérisset, pour sa première participation à un tournoi de la WTA. Sa partenaire et elle ont été défaites en deux sets de 6-4 et 6-1 par la Tchèque Barbora Krejcikova et la Belge An-Sophie Mestach.

«Ç'a été une expérience de courte durée, mais c'est quand même de l'expérience en banque. Je suis contente d'avoir eu la chance de le faire, participer à ce tournoi-là. Je remercie Jack Hérisset de m'avoir donné cette chance-là. La glace est cassée. Je retiens que j'ai encore du travail à faire, mais que je suis quand même pas trop loin, que c'est accessible. Il faut continuer de travailler encore plus fort», a fait savoir la grande soeur de Félix, âgée de 16 ans.

Blessée aux côtes, abdominaux et à l'épaule pendant deux ans - conséquence d'une croissance trop rapide -, elle revient à peine sur le circuit de l'ITF, dont elle souhaite atteindre le top 200 d'ici la fin de l'année.

Elle n'aura pas à regarder trop loin pour trouver son inspiration, étant la première fan de son petit frère Félix. Ce dernier a remporté dimanche, en compagnie du Torontois Denis Shapovalov, le tournoi de double junior du US Open, face aux Américains Brandon Holt et Riley Smith, en deux sets de 7-5 et 7-6(3), au centre Billie Jean King National, à New York.

«Tout le monde était sur son téléphone à regarder les scores avancer point par point. Je suis vraiment fière de mon frère, de ce qu'il a accompli. Honnêtement, je ne suis pas étonnée de le retrouver là. À regarder Félix, c'est une grande inspiration. Il n'a jamais douté. Lui aussi, il a subi quelques blessures, mais il n'a jamais douté. Et là, c'est juste le commencement.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer