Coupe Rogers: Bouchard perd à Toronto, Raonic à Montréal

Eugenie Bouchard a multiplié les fautes directes, mardi,... (La Presse Canadienne, Frank Gunn)

Agrandir

Eugenie Bouchard a multiplié les fautes directes, mardi, face à Belinda Bencic.

La Presse Canadienne, Frank Gunn

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto et Montréal

La Québécoise Eugenie Bouchard a été éliminée de la Coupe Rogers après avoir plié l'échine devant la Suissesse Belinda Bencic, mais ce résultat l'importe peu puisqu'elle considère avoir fait un pas dans la bonne direction.

Bouchard a perdu 6-0, 5-7, 6-2 au premier tour mardi soir sur le court central du Centre Aviva.

La joueuse âgée de 21 ans originaire de Westmount a perdu son premier match dans huit de ses 10 derniers tournois de la WTA. Bouchard a aussi perdu 13 de ses 15 derniers affrontements.

On aurait dit que Bouchard était épuisée au premier set, lorsqu'elle a été blanchie 6-0. Elle a ensuite surmonté une balle de match au deuxième set et l'a finalement gagné.

«J'ai pu augmenter mon niveau de jeu d'un cran, et je crois avoir été assez performante après le premier set, a noté Bouchard. Je me suis battue sur chaque point jusqu'au bout, et en fin de compte c'est tout ce que je demandais.»

Bencic, la 20e joueuse mondiale, affrontera au prochain tour la quatrième tête de série, Caroline Wozniacki.

«Ce fut un bon match, a déclaré Bencic immédiatement après la rencontre. Je crois que Genie a bien joué.»

Les problèmes de Bouchard ont commencé il y a un an à la Coupe Rogers de Montréal, où elle s'est inclinée devant la qualifiée Shelby Rogers alors qu'elle était cinquième au monde. Cette défaite étonnante était survenue peu de temps après son revers en finale du tournoi de Wimbledon, mais ce fut la première d'une longue série qui se poursuit toujours.

«Je crois que ces défaites sont complètement différentes, a-t-elle confié. J'étais dans une situation complètement différente l'an dernier par rapport à cette année. J'ai l'impression d'avoir très bien géré mes émotions ce soir, et vous savez, ç'a été beaucoup mieux que l'an dernier avant d'arriver à Montréal. Je suis très fière de ça.»

Dans la tourmente, Bouchard a congédié deux entraîneurs - Nick Saviano en novembre et Sam Sumyk la semaine dernière.

Bouchard a indiqué mardi soir qu'il y avait de «gros problèmes» entre Sumyk et elle, et que la rupture était nécessaire après son élimination à Wimbledon. Elle a ajouté que Dragic continuera de travailler avec elle pendant un certain temps, mais a dit que ce partenariat n'est pas permanent.

Avec l'élimination de Bouchard, c'est donc dire qu'il n'y a plus aucune Canadienne en lice à Toronto car sa compatriote Françoise Abanda a aussi plié bagage dès le premier tour. La Montréalaise a bien lutté avant de finalement s'incliner 3-6, 6-4, 6-3 devant l'Allemande Andrea Petkovic, tête de série no 16.

D'autre part, Carol Zhao, de Richmond Hill, en Ontario, a subi une défaite de 6-1, 6-1 contre l'Américaine Madison Brengle.

Un peu plus tôt mardi, Serena Williams a amorcé le tournoi lentement, mais n'a pas eu trop de mal à éviter une mauvaise surprise face à Flavia Pennetta.

La première raquette mondiale a échappé le premier set contre l'Italienne, mais elle a finalement atteint le deuxième tour grâce à un gain de 2-6, 6-3, 6-0.

L'Américaine a semblé lente en début de match, ayant du mal à rattraper les coups de Pennetta sur la ligne de fond, tandis que l'Italienne a trouvé les coins du court en de nombreuses occasions. Une fois que Williams a trouvé son rythme, au milieu de la deuxième manche, Pennetta n'a plus été de taille.

Plus tôt, la Biélorusse Victoria Azarenka a vaincu l'Ukrainienne Elina Svitolina en deux manches à la Coupe Rogers. Azarenka, ancienne no 1 mondiale, a eu raison de Svitolina 6-1, 6-4 et accède au deuxième tour.

La Française Alizé Cornet a eu plus de mal pour se défaire de l'Espagnole Carla Suarez Navarro 6-3, 6-7 (2), 6-4.

La Russe Ekaterina Makarova a vaincu l'Américaine Anna Tatishvili 6-3, 6-3 et l'Allemande Angelique Kerber a dféait la Japonaise Misaki Doi 6-0, 6-1. La qualifiée Mirjana Lucic-Baroni a quant à elle surprise la 10e tête de série Karolina Pliskova 3-6, 7-6(5), 6-2.

Milos Raonic est l'un des serveurs les plus... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson) - image 2.0

Agrandir

Milos Raonic est l'un des serveurs les plus puissants, mais mardi il s'est mesuré à un serveur encore plus redoutable. Son adversaire Ivo Karlovic a réussi 22 as et a battu le Canadien 7-6, 7-6. 

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Pospisil seul survivant

Il ne reste plus qu'un Canadien au tableau du simple masculin de la Coupe Rogers, et ce n'est pas Milos Raonic.

Dans un duel attendu sur le court central du stade Uniprix, mais qui en aura laissé plusieurs sur leur appétit, Raonic a baissé pavillon en deux manches, 7-6 (1), 7-6 (1) face au Croate Ivo Karlovic lors d'un match de deuxième tour, mardi soir.

Comme prévu, les deux joueurs ont multiplié les as, surtout Karlovic qui en a amassé 22, dont le 10 000e de sa carrière. Le Croate a réalisé son exploit lors du septième jeu de la deuxième manche, à l'aide d'une bombe de 214 km/h.

Karlovic est devenu seulement le deuxième joueur à réaliser pareil tour de force, après Goran Ivanisevic, un autre Croate dont la carrière s'est échelonnée de 1988 à 2004. Ivanisevic en a accumulé 10 183, mais il a joué quelque 400 matchs de plus que son compatriote.

Karlovic a été intraitable au service. En plus de tous ces as, il n'a fait face à aucune balle de bris et affiché un taux de réussite de 75 pour cent sur ses premières balles. De son côté, Raonic n'a pas eu la même efficacité. Il a été limité à 12 as, a commis six doubles fautes et a fait face à 10 balles de bris qu'il a réussi à sauver grâce à quelques-uns de ses meilleurs coups de la soirée.

Raonic était évidemment déçu de s'incliner devant le public canadien, et il a assuré que la blessure au pied droit qui l'a ennuyé au cours des quatre derniers mois n'a pas été en cause mardi soir.

«Il a en général mieux joué que moi, et on a vu la différence dans les bris d'égalité. J'aurais aimé pouvoir faire mieux aujourd'hui, et me donner une chance de m'améliorer. Mais les choses sont ce qu'elles sont. Une semaine difficile ne signifie pas que la suivante le sera. Il s'agit de renverser la vapeur.»

C'est donc dire que Vasek Pospisil est le seul Canadien toujours en lice, après sa victoire par un score de 6-4, 6-3 contre le Taïwanais Yen-Hsun Lu en fin d'après-midi mardi.

Au prochain tour, il reverra l'Américain John Isner, qui a eu besoin de trois manches pour se défaire de l'Allemand Benjamin Becker, 6-4, 6-7 (6), 6-3, grâce à une récolte de 23 as. Il s'agira du premier match de la session de soirée, sur le court central, mercredi.

Les deux joueurs se reverront puisqu'ils se sont affrontés à Washington la semaine dernière. Isner l'avait emporté 6-4, 7-6 (6). Il s'agira du cinquième duel entre Isner et Pospisil, chaque joueur ayant signé deux victoires. Et il s'agira d'un deuxième rendez-vous à Montréal, où Pospisil a battu l'Américain de 6 pieds 10 pouces en trois manches, en 2013.

«Je l'ai affronté suffisamment souvent pour avoir une bonne idée de ce à quoi m'attendre, a fait remarquer Pospisil. J'imagine qu'il peut dire la même chose. C'est donc un duel qui peut aller d'un côté comme de l'autre. Je vais tenter de me servir de l'appui de la foule autant que possible, et servir avec efficacité. C'est la clé, bien sûr.»

Isner a atteint les finales des deux derniers tournois auxquels il a participé, et Pospisil pense qu'il pourrait s'agir d'un avantage.

«Il a joué beaucoup de tennis et quelques matchs de trois sets. Il ne peut être totalement frais et dispos. Mais d'un autre côté, je suis sûr qu'il sera confiant, car il a gagné beaucoup de matchs», a observé le Canadien.

La victoire de Pospisil a fait suite aux défaites de Filip Peliwo et de Philip Bester lundi, et de celle de Frank Dancevic, qui s'est incliné en fin d'après-midi mardi, 6-2, 6-4 devant l'Espagnol Pablo Andujar, 48e joueur mondial.

Dancevic, 251e au classement, a été erratique au service, commettant cinq doubles fautes comparativement à deux as. Il a également été victime de trois bris de service et a raté ses deux occasions de briser celui d'Andujar.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer