Charlotte Robillard-Millette, une gauchère colérique

Quart-de-finaliste du volet junior des récents Internationaux d'Australie,...

Agrandir

Quart-de-finaliste du volet junior des récents Internationaux d'Australie, son premier grand chelem, Charlotte Robillard-Millette s'amène à Québec à titre de réserviste.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'équipe canadienne de Coupe Fed a enfin son quatrième as en main. Charlotte Robillard-Millette s'est jointe au groupe, hier, au PEPS. La Blainvilloise de tout juste 16 ans a appris sa sélection après tout le monde, durant une escale de retour de l'Australie. «Une grosse surprise, une belle surprise», reconnaît celle qui prend la place laissée vacante par Eugenie Bouchard.

Son rôle ne se compare en rien à celui qu'aurait occupé Bouchard. Quart-de-finaliste du volet junior des récents Internationaux d'Australie, son premier grand chelem, Robillard-Millette s'amène à Québec à titre de réserviste. Gagnante de l'Orange Bowl en décembre 2013, elle se classe aujourd'hui 814e au monde (WTA), 57e chez les juniors (ITF).

«Je suis ici pour prendre de l'expérience, côtoyer les joueuses et voir comment ça se passe. Si on fait appel à moi, je vais tout donner, mais c'est surtout pour me préparer si je reviens jouer avec l'équipe dans le futur», explique-t-elle.

Robillard-Millette se décrit comme une joueuse «très combative, très compétitive. Je veux gagner à tout prix». Elle ne va pas jusqu'à casser sa raquette, mais avoue parfois la lancer par frustration. Le fait d'être gauchère lui confère un avantage naturel. «Même moi quand je joue contre une gauchère, je n'aime pas ça. Ça me force à changer mon plan de match, la rotation de la balle est différente», fait-elle valoir.

Les comparaisons avec Bouchard ne s'arrêtent pas à ses 5'10'' et à sa couette blonde. «Charlotte est encore jeune, mais elle est grande, puissante et adopte un jeu offensif. Elle a ce que ça prend pour passer des juniors aux pros», confirme l'entraîneur-chef Sylvain Bruneau.

«Eugenie est un peu mon idole, parce qu'elle est passée où je suis en ce moment», dit-elle, ajoutant aussi admirer Maria Sharapova et Rafael Nadal, un gaucher comme elle. Bouchard a joué sa première Coupe Fed à 17 ans et y avait disputé deux simples.  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer