L'ombre d'Eugenie Bouchard plane sur la Coupe Fed

Les espoirs du Canada reposeront sur (de gauche... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les espoirs du Canada reposeront sur (de gauche à droite) la Montréalaise Françoise Abanda (230e raquette mondiale), les Ontariennes Sharon Fichman (134e, fiche de 22-9 en Fed Cup) et Gabriela Dabrowski (185e).

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La personne dont on parle le plus, c'est celle qui n'est pas là. L'ombre d'Eugenie Bouchard continue de planer sur la rencontre de Coupe Fed de tennis qui se tiendra à l'Université Laval, cette fin de semaine. «Mais sur papier, ça regardait mal même avec Eugenie! On n'est pas favorites. Cette victoire-là, va falloir aller la chercher avec les tripes!» clame Eugène Lapierre.

Pour la présentation officielle des deux équipes, mercredi matin, la majorité des questions portaient encore sur la grande absente et septième raquette mondiale. «Je m'attendais à devoir donner des réponses. C'est normal, les gens veulent comprendre», a reconnu le capitaine de l'équipe canadienne, Sylvain Bruneau.

La Westmountaise a annoncé son refus lundi matin. En fait, c'est son agente, Jill Smoller, qui a appelé la présidente de Tennis Canada, Kelly Murumets, pour lui apprendre la mauvaise nouvelle.

Il serait donc faux de prétendre que les gens de Tennis Canada ont toujours su que Bouchard ne viendrait pas jouer à Québec, mais qu'ils ont entretenu le suspense pour ne pas nuire à la vente des billets. «Selon toutes les indications qu'on avait, c'était plutôt le contraire», assure Lapierre, vice-président à Tennis Canada et directeur de la Coupe Rogers de Montréal.

«Même qu'à un moment donné, Jill m'a dit que c'était quasiment officiel qu'Eugenie allait jouer! Mais cette année, son but est de défendre sa place dans le top 8 ou 10 mondial. Ç'a dû être un choix très dur pour elle, mais cette fois-ci, c'en était trop», résume Lapierre.

Il se défend bien d'avoir utilisé la notoriété de Bouchard juste pour la billetterie. «Jamais! On a assez d'expérience là-dedans. Combien de fois avez-vous vu la tête de Serena sur l'affiche de la Coupe Rogers quand on n'était pas sûrs si elle venait? Aucune.» L'été dernier, Williams s'est produite à Montréal pour la première fois en 14 ans.

«Jusqu'à très tôt lundi, j'avais le sentiment qu'elle allait jouer», renchérit Bruneau. «J'ai parlé souvent de Coupe Fed avec Eugenie dans les derniers mois, mais pas durant les Internationaux d'Australie, je trouvais que ce n'était pas le bon moment. J'ai quand même parlé avec son agente là-bas.»

«La montagne plus haute»

L'entraîneur-chef convient que sans sa numéro un, la tâche a l'air «plus difficile, la montagne plus haute». «Sauf que c'est une compétition par équipe, chaque joueuse a son rôle. Et dans le Groupe mondial I [une première pour le Canada], il faut démontrer de la profondeur.»

«Et on peut dire la même chose de l'équipe tchèque, privée de Petra Kvitova», ajoute le coach. Kvitova est quatrième au monde. Lucie Safarova, 15e, a aussi dit non au capitaine Petr Pala. Les quatre Tchèques se classent toutefois du 22e au 122e rang, tandis que la meilleure Canadienne, Sharon Fichman, arrive 134e. La République tchèque est de plus tenante du titre et trois fois championne en quatre ans.

«Ces jeunes filles-là qui vont au bâton, on veut qu'elles aient du support. On veut remplir la place», réclame Lapierre. De là, la vente de deux billets pour le prix d'un depuis quelques jours. Quelque 55 % des sièges ont trouvé preneurs jusqu'ici, chiffre comparable à celui du début de semaine en avril dernier. L'arrivée de Bouchard à Québec le mercredi avait donné un second souffle aux ventes.

Hradecka connaît le chemin

Trois des quatre joueuses de la République tchèque vivent leur première Coupe Fed. Une de plus que le Canada. À sa 11e sélection en équipe nationale, Lucie Hradecka (photo) est la seule membre de l'équipe visiteuse à connaître Québec. Où elle joue pour la quatrième fois. Elle a gagné le double de la Coupe Banque Nationale, tournoi individuel, en septembre dernier.

«Je me sens bien sur ce terrain, j'ai toujours des bons résultats», sourit celle qui avait aussi atteint la finale du double en 2013 et la finale du simple en 2012. «Lundi, le chauffeur qui nous conduisait de l'hôtel au club s'est trompé de chemin et je m'en suis aperçue! Je connais aussi les bons restos.»

Aînée du quatuor tchèque à 29 ans, Hradecka (122e au monde en simple, 28e en double) n'est pas la plus en vue. Karolina Pliskova (22e, 22 ans) et Tereza Smitkova (62e, 20 ans) sont les étoiles montantes d'un pays qui a vu briller Martina Navratilova et Jana Novotna. À Québec, Denisa Allertova (91e, 21 ans) complète ce défilé de grandes blondes munies d'un survêtement tout blanc. Smitkova est la plus petite à 5' 9'', Pliskova fait 6' 1''.

Hradecka ne cache pas que l'absence d'Eugenie Bouchard constitue «une bonne nouvelle pour nous. Mais je la comprends. Ce n'est pas évident de passer d'un terrain extérieur, l'été, en Australie, à l'intérieur, ici, l'hiver, en plus d'aller à Anvers [en Belgique] après».

Gagnante de deux finales de Coupe Fed et de deux grands chelems en double, elle vient de renouer avec sa compatriote et partenaire habituelle, Andrea Hlavackova, après une année de séparation. Dimanche, elle formera un nouveau duo d'un jour. Deux journalistes tchèques sont à Québec pour l'occasion, un de l'écrit et l'autre de la radio.

Partager

À lire aussi

  • Françoise Abanda prend du galon

    Tennis

    Françoise Abanda prend du galon

    L'équipe canadienne de Coupe Fed montre un tout autre visage que lors de sa dernière visite à Québec, il y a moins de 10 mois. Sans Eugenie Bouchard... »

  • Fed Cup à Québec: Eugenie Bouchard passe son tour

    Tennis

    Fed Cup à Québec: Eugenie Bouchard passe son tour

    Les membres de la «Genie army» de Québec seront déçus d'apprendre que la septième raquette mondiale ne sera pas de la Coupe Fed présentée cette fin... »

  • Eugenie Bouchard veut jouer à Québec

    Tennis

    Eugenie Bouchard veut jouer à Québec

    Eugenie Bouchard souhaite participer à l'affrontement de barrage du Groupe mondial de la Coupe Fed, qui opposera la République tchèque au Canada, les... »

  • Première Coupe Fed pour Françoise Abanda

    Tennis

    Première Coupe Fed pour Françoise Abanda

    Françoise Abanda aura 18 ans dans huit jours. En cadeau : sa première sélection en Coupe Fed, à Québec, les 7 et 8 février. À l'aube d'une saison où... »

  • Coupe Fed: décevantes Canadiennes

    Tennis

    Coupe Fed: décevantes Canadiennes

    Françoise Abanda n'était pas de taille contre Karolina Pliskova. Pas samedi, en tout cas. Pareil pour Gabriela Dabrowski devant Tereza Smitkova. Le... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer