Coupe Fed: «bon espoir» de voir Eugenie Bouchard à Québec

Eugenie Bouchard a défait la française Caroline Garcia... (AP, Andy Brownbill)

Agrandir

Eugenie Bouchard a défait la française Caroline Garcia 7-5, 6-0 lors de leur match de troisième tour aux Internationaux d'Australie.

AP, Andy Brownbill

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les chances de voir Eugenie Bouchard à Québec, dans deux semaines, pour la Coupe Fed? «Au moment où on se parle, elle ne m'a pas encore assuré de sa présence, mais j'ai bon espoir», confie le capitaine de l'équipe canadienne.

Le Soleil a joint Sylvain Bruneau à Melbourne, en plein Internationaux d'Australie. L'entraîneur national en chef du volet féminin à Tennis Canada suit les joueuses dans plusieurs tournois. Elles étaient quatre au premier grand chelem de la saison : Bouchard (7e mondiale), Françoise Abanda (202e), Sharon Fichman (135e) et Gabriela Dabrowski (169e). Seule Bouchard était du tableau principal.

«L'équipe invitée, ce sont les quatre filles qui sont ici», confirme Bruneau. «J'aurais pu avoir d'autres joueuses à considérer, mais finalement, je ne peux même pas les considérer!» laisse-t-il entendre.

Parce qu'Aleksandra Wozniak, 129e mondiale et Canadienne comptant le plus de sélections en Coupe Fed avec 34, se remet d'une opération à l'épaule et n'a pas encore repris l'action. Bruneau songeait ensuite à Heidi El Tabakh (204e), mais elle est blessée dos.

«J'ai envoyé un courriel à tout le monde. On a parlé. Les quatre n'ont pas encore toutes confirmé, mais j'ai bon espoir», réitère l'entraîneur, à propos de cet affrontement par pays présenté au PEPS de l'Université Laval, les 7 et 8 février. Canada contre République tchèque.

«C'est très près, la Coupe Fed, mais en même temps, c'est encore très loin. D'ici là, il y a encore les Internationaux d'Australie», constate Bruneau. Carol Zhao (293e) doit tenir lieu de roue de secours.

Équipe de jeunettes

Mais pour faire bonne figure face aux championnes en titre et gagnantes du Groupe mondial au cours de trois des quatre dernières années, Bruneau a besoin de Bouchard. La Montréalaise de 20 ans n'est pas étrangère à l'ascension du quatuor unifolié au sein du Groupe mondial pour la première fois en 20 ans.

Elle mènerait une équipe de jeunettes. L'aînée a 24 ans, Fichman, de Toronto, deux ans de plus que Dabrowski, de la banlieue d'Ottawa. La Montréalaise Abanda aura 18 ans le 5 février, sa première sélection en Coupe Fed en cadeau. Zhao a 19 ans.

De l'autre côté, «normalement, les Tchèques ont toujours leurs meilleurs éléments», avance Bruneau. «Leurs meilleures joueuses ont l'habitude de participer tout le temps. Est-ce que ce sera encore le cas en 2015? Il faut que je me dise que oui.»

Et leurs meilleures ne sont pas les moindres : Petra Kvitova, quatrième au monde, ainsi que Lucie Safarova (16e). Barbora Zahlavova Strycova (23e), Klara Koukalova (46e), Lucie Hradecka (142e) et Andrea Hlavackova (178e) peuvent compléter la sélection. Moyenne d'âge : 28 ans. Kvitova a raté la première ronde l'an dernier, contre l'Espagne, pour la première fois en cinq ans. Elle avait préféré le tournoi de Doha.

«Après Québec, il y a un tournoi qui commence tout de suite le lendemain, en Belgique. Et après, ce sont les tournois au Moyen-Orient.» La finale féminine australienne se dispute le samedi 31 janvier, sept jours avant les matchs de Coupe Fed. L'an dernier, deux semaines séparaient la finale à Melbourne des matchs Canada-Serbie présentés à Montréal.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer