Laurie Blouin championne du monde en slopestyle

Laurie Blouin, 20 ans a remporté sa première... (AFP, Javier Soriano)

Agrandir

Laurie Blouin, 20 ans a remporté sa première victoire en carrière, samedi.

AFP, Javier Soriano

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les athlètes de la région de Québec s'imposent sur la scène internationale par les temps qui courent. Le fondeur Alex Harvey ne sera pas le seul à revenir à la maison un titre de champion du monde. Samedi, à Sierra Nevada, en Espagne, la planchiste Laurie Blouin, de Stoneham, a grimpé sur la plus haute marche du podium de l'épreuve de slopestyle des Championnats mondiaux FIS de surf des neiges.

«C'est juste fou, je flotte sur un nuage, je ne réalise pas encore que je suis championne du monde», disait Blouin, rejoint par Facetime sur le site animé des Championnats du monde présentés sous un ciel bleu et une chaude température. À 20 ans, elle savourait ainsi sa première victoire sur le circuit, faisant ainsi mieux que sa déjà brillante deuxième place à Seiser Alm, en Italie, plus tôt cette saison.

On dit que les absentes ont tort, alors elle a profité à plein du fait que quelques-unes des têtes d'affiche de la discipline, comme les médaillées d'or et d'argent de la Coupe du monde de Stoneham, il y a un mois, participaient plutôt aux X Games européens, à Oslo, en Norvège, au même moment. Ça ne l'a pas empêchée de détrôner la championne mondiale japonaise en titre, Miyabi Onitskua, confinée à la troisième marche, samedi.

«Je n'avais pas reçu d'invitation pour les X Games, alors peut-être que j'en aurai une la prochaine fois! Pour l'instant, cette victoire est la plus grosse de ma carrière. Je n'ai pas réalisé une descente parfaite, mais je suis très contente de ce que j'ai accompli et j'avais aussi très bien fait en qualification», disait-elle, lunettes fumées à la mode sur le nez.

Elle s'était offert le deuxième rang pour passer en finale. Cinquième après sa première descente, ses 78 points à son deuxième essai lui dont donné le premier rang, soit 0,5 point de mieux que sa plus proche rivale. Au terme de la compétition, elle a devancé Zoi Synnott Sadowki (Nouvelle-Zélande) et Onitsuka (Japon). Sa coéquipière canadienne Brooke Voigt a pris le septième rang.

«Peu importe la compétition que je fais, je vise de faire un podium. Pour la sélection olympique, cette victoire pourrait m'aider beaucoup», estimait celle qui vise une participation aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud, en février 2018.

Les athlètes de la région de Québec s'imposent sur la... (AFP, Javier Soriano) - image 2.0

Agrandir

AFP, Javier Soriano

Belle fin de saison

Laurie Blouin est sur un bel élan en cette fin de saison. En plus de son titre de championne mondiale et de sa deuxième place, en Italie, elle avait terminé septième au prestigieux US Open, à la fin du mois de février, ne ratant la grande finale que d'une petite position. Elle a aussi gagné l'argent, l'été dernier, en Nouvelle-Zélande.

«J'étais contente de ma performance au US Open, c'est gros aussi comme compétition. Il m'en reste une à faire en Europe, peut-être une autre ici, en Espagne, et après, je rentre chez nous», ajoutait celle qui a eu droit aux félicitations du premier ministre du Québec Philippe Couillard via son compte Twitter.

Chez les hommes, Francis Jobin, de Lac-Beauport, a pris le 11e rang. C'est le Belge Sepp Smits qui l'a emporté en devançant le Suisse Nicolas Huber et l'Américain Chris Corning.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer