Journée noire pour les Canadiens aux Mondiaux de ski acrobatique

Mikaël Kingsbury a déçu avec une 13e place... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Mikaël Kingsbury a déçu avec une 13e place aux bosses en parralèle, jeudi.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

N'importe quel autre pays serait satisfait d'avoir récolté deux médailles de bronze aux Mondiaux de ski acrobatique. Pour le Canada, cette récolte est décevante. Après les troisièmes places de Mikaël Kingsbury et de Justine Dufour-Lapointe en bosses, Ski acro Canada espérait rebondir aux bosses en parallèle, jeudi. Après les huitièmes de finale, il ne restait toutefois plus un seul Canadien en lice.

Marc-André Moreau (directeur haute performance, bosses et sauts, de Ski acro Canada) croit que ses ouailles ont été déjouées par la fatigue et les mauvaises conditions en piste. «Je dois avouer que j'ai senti l'équipe fatiguée à notre arrivée en Espagne. Ça fait sept ans qu'on domine; c'est difficile de maintenir la cadence.»

De plus, les Mondiaux ont été disputés un mois plus tard que d'habitude. «C'est difficile de participer aux Mondiaux à la fin de la saison. J'avais clairement moins d'énergie», a noté Philippe Marquis (Québec, 14e). «Je traîne aussi de petites douleurs aux jambes. Depuis Val Saint-Côme [en janvier], nous n'avons pas été chez nous, toujours dans nos valises. Ça joue aussi.»

Tenir les Mondiaux un mois plus tard a aussi joué sur les conditions de la piste de Sierra Nevada. Même si elle est située à quelque 3000 m d'altitude, il faisait 20  °C au pied de la piste, jeudi. «J'étais à l'entraînement des sauteurs hier [mercredi], et c'était horrible», a indiqué Moreau. «Ils ont dû utiliser de la glace sèche pour que les tremplins tiennent, sinon, ça faisait de la "sloche". L'entraînement a été reporté en soirée pour qu'il fasse plus froid, mais même là, ça n'a pas gelé de la nuit. C'est fou!»

Moreau voyait par contre d'un bon oeil que l'équipe ait connu ses meilleurs moments en février. «Les JO auront lieu en février l'an prochain. Cette saison, on a connu notre meilleure compétition à l'épreuve test, qui a eu lieu sur la piste olympique. Alors je vois ça d'un côté positif.»

Doublé historique

On attendait Mikaël Kingsbury à ces Mondiaux. On a plutôt eu droit au spectacle du Japonais de 19 ans Ikuma Horishima, qui a complété un doublé historique chez les hommes. La Canadienne Jennifer Heil avait déjà réussi l'exploit chez les femmes en 2011.

Kingsbury, champion du monde en titre et détenteur du Globe de cristal a pris le 13e rang.  Marc-Antoine Gagnon (19e), Laurent Dumais (Québec, 30e), Andi Naude (9e), Chloé Dufour-Lapointe (11e), Justine Dufour-Lapointe (14e) et Audrey Robichaud (Val-Bélair, chute lors de la ronde des 16) complétaient la délégation canadienne. «Les trois premiers au monde ont tous été éliminés tôt», a plaidé Kingsbury. «Sans enlever rien aux quatre premiers - ils ont offert du ski extraordinaire -, ce sont des gars qu'on voit plus rarement sur le podium. Ça montre que les conditions n'étaient pas des plus évidentes pour les meilleurs.»

«Ce qui m'a le plus dérangé, c'est le soleil. Il faisait vraiment chaud et j'avais le soleil en plein visage», a pour sa part indiqué Marquis. «Ça a été une semaine difficile, 'plate' même. Je ne veux par contre pas que ça vienne obscurcir ma saison, qui a été une de mes meilleures», a ajouté celui qui a terminé au quatrième rang du classement de la Coupe du monde.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer