Un ex-champion olympique sur les Plaines dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Jamais il n'aurait cru participer à une compétition internationale à l'âge de 40 ans. Le double médaillé d'or des Jeux de Salt Lake City Jochem Uytdehaage est tout de même à Québec en fin de semaine pour participer à la Coupe du monde de triathlon d'hiver à l'occasion du Pentathlon des neiges qui a lieu sur les plaines d'Abraham.

«J'ai fait des triathlons d'été, mais dimanche, ce sera mon premier triathlon d'hiver», raconte le patineur de vitesse néerlandais, qui s'était couvert d'or sur 5000 et 10 000 mètres en 2002. Et si son corps le lui permet, il a bien l'intention de tenter sa chance au pentathlon la fin de semaine prochaine, où le vélo et la course à pied s'ajoutent aux épreuves de patinage de vitesse, de ski de fond et de raquette du triathlon hivernal.

«Ce que je trouve le plus difficile, c'est la raquette. C'est très lourd et je ne suis pas un vrai coureur. Pour le ski, ça va, même si je ne suis pas au même niveau que les biathlètes qui participeront à l'épreuve. Évidemment, le patinage de vitesse sera ma force, mais je me demande encore quels patins je porterai», explique Uytdehaage.

Il envisage d'opter pour ses patins clap de compétition même s'il perdra un peu de temps à les retirer entre cette épreuve et l'épreuve de ski de fond. «L'autre option est une lame qui s'ajuste à la botte de ski de fond, alors je n'aurais qu'à retirer la lame après l'épreuve. Cependant, je suis beaucoup plus à l'aise pour patiner avec mes patins. Quand tu es fatigué, de vrais patins de vitesse, c'est beaucoup mieux, car ça met plus de pression sur la glace.»

Uytdehaage explique que c'est à l'invitation des organisateurs qu'il participe aux épreuves du Pentathlon des neiges. «Ils cherchaient des patineurs de vitesse qui avaient de l'expérience en ski de fond et il n'y en a pas des tonnes, du moins pas aux Pays-Bas», explique celui qui ne s'est pas vraiment fixé d'objectif pour cette première expérience.

Retraite trop hâtive

Maintenant conférencier et «coach de vie», Uytdehaage avoue qu'il n'aurait peut-être pas pris sa retraite à 30 ans s'il avait su, à l'époque, ce qu'il sait aujourd'hui sur l'importance de garder un certain équilibre entre le sport et la vie personnelle.

«Si j'avais eu ces connaissances en 2005, je crois que j'aurais participé aux Jeux de Vancouver en 2010 et peut-être même à ceux de Sotchi en 2014. À l'époque, je trouvais ça beaucoup plus dur mentalement, car ce n'était que le sport, le sport et le sport. Par exemple, ma copine me demandait pour sortir et je disais presque toujours non, car je devais me reposer en vue d'une compétition. Aujourd'hui, j'enseigne à d'autres comment garder un équilibre dans leur vie, comment gérer leur stress.»

Et même s'il était retraité, il était présent à Vancouver comme spectateur. Il avoue cependant qu'il n'était pas à l'Anneau olympique de Richmond quand son compatriote Sven Kramer et le Sud-Coréen Seung-hoon Lee ont battu ses deux derniers records olympiques.

«Tu te rends compte! Sven m'a battu par six dixièmes de secondes! Mais que veux-tu! C'est ça le sport!» philosophe-t-il.

Godbout sur un genou

Du côté féminin, la championne du triathlon de l'an dernier, l'athlète de Québec Claude Godbout, avoue avec un brin d'effronterie qu'elle vise peut-être un podium cette année, même si elle a subi une opération à un genou en mai.

«En temps normal, je dirais que je vais essayer de défendre mon titre, mais bon, je me suis blessée au ligament croisé antérieur en faisant de la course à pied. Après une opération comme celle-là, normalement, ça prend un an avant de guérir complètement», explique-t-elle.

Ex-membre de l'équipe nationale de biathlon, elle mise bien sûr sur l'épreuve de ski de fond et avoue qu'elle est toujours surprise par ses temps en patinage de vitesse. «Au fond, c'est peut-être normal, car ça reproduit un peu les mouvements du ski alors qu'en raquettes, je l'avoue, je sors un peu de ma zone de confort.»

Un autre record de participation

À droite, le directeur général du Pentathlon des... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

À droite, le directeur général du Pentathlon des neiges, François Calletta

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

La satisfaction se lisait sur le visage du directeur général François Calletta lors du lancement du 13e Pentathlon des neiges de Québec, vendredi. Avec 5860 inscrits, l'organisation enregistre un autre record de participation.

«Nous sommes heureux d'attirer autant de gens pour cette activité unique au monde. Et à cause de sa logistique lourde, elle demeurera probablement unique au monde et c'est correct comme ça», a expliqué Calletta, indiquant toutefois qu'il continuait de travailler fort pour promouvoir le triathlon hivernal.

«J'ai l'impression qu'on se retrouve comme durant les années 80 avec le triathlon estival qui était en développement. On voit ce que c'est devenu aujourd'hui», explique le grand manitou du Groupe Pentathlon, avouant qu'il rêverait de voir le triathlon comme épreuve de démonstration aux Jeux olympiques d'hiver.

«Je ne crois pas que je verrai ça de mon vivant, mais on travaille fort pour le triathlon d'hiver, on veut en mettre partout. Présentement, il y en a entre 10 et 15 au maximum, dont plus de la moitié ont lieu au Québec. Mais la Suède teste le produit avec deux triathlons et l'International Triathlon Union [ITU] essaie d'en développer un en Autriche.» Calletta espère que la présence d'athlètes internationaux comme Jochem Uytdehaage contribuera à donner une bonne crédibilité au sport et incitera l'ITU, qui se consacre surtout aux épreuves estivales, à voir le potentiel du pendant hivernal.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer