Les efforts d'Olivier Jean récompensés sur longue piste

Le médaillé d'or, l'Américain Joey Mantia, au centre,... (AP, Ahn Young-joon)

Agrandir

Le médaillé d'or, l'Américain Joey Mantia, au centre, avec le Français Alexis Contin, arrivé en deuxième place, et le médaillé de bronze, le Canadien Olivier Jean, à droite, à la remise des médailles de l'épreuve de départ en groupe aux Championnats du monde de distances individuelles de Gangneung, en Corée du Sud.

AP, Ahn Young-joon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Gangneung, Corée du Sud

Seize mois après être passé du patinage de vitesse courte piste au longue piste à temps plein, Olivier Jean a remporté la médaille de bronze en départ en groupe, dimanche, lors de la dernière journée des Championnats du monde de distances individuelles qui se déroulaient à Gangneung, en Corée du Sud.

Optant pour une stratégie agressive, le patineur de Lachenaie est parti en tête tôt dans la course en compagnie d'un petit groupe de patineurs. Par la suite, il n'a jamais regardé derrière lui et a franchi le fil d'arrivée en troisième place, derrière l'Américain Joey Mantia et le Français Alexis Contin. 

«C'est incroyable de me retrouver avec une médaille et ça me donne extrêmement confiance en analysant ce que j'ai pu accomplir en seulement un an et demi», a-t-il noté.

Olivier Jean a du même coup amélioré sa meilleure performance jusqu'ici en départ de groupe, soit une 13position à la Coupe du monde de Nagano, au Japon. Le patineur de 32 ans avait participé à sa première compétition sur longue piste à l'automne 2015. Il avait auparavant représenté le Canada en courte piste aux Jeux olympiques de 2010 et de 2014, remportant notamment l'or au relais masculin à Vancouver.

Trois médailles

Si on prend en compte le bronze de Jean, le Canada a conclu les Championnats du monde de distances individuelles avec une récolte de trois médailles. Plus tôt dans la compétition, Vincent De Haître a décroché un disque d'argent au 1000 m et Ivanie Blondin s'est adjugé le bronze au 5000 m.

Blondin, d'Ottawa, a toutefois joué de malchance alors qu'elle tentait d'obtenir une deuxième médaille à ces Mondiaux. La championne du monde en titre en départ de groupe féminin a été forcée de ralentir la cadence avec deux virages à faire à sa course après que la détentrice du globe de cristal, la Néerlandaise Irene Schouten, eut chuté devant elle. En conséquence, Blondin s'est contentée du cinquième rang de la course, et le 10e en considérant les points intermédiaires.

«C'est frustrant parce que je sais que j'aurais dû être première et je sais que je suis plus forte que chacune de ces filles, a expliqué Blondin. J'aurais dû être sur le podium, même en première position et rapporter la médaille d'or pour notre pays. Je suis contente que ce ne soit pas la course des Jeux olympiques, que ça arrive cette année et non l'an prochain. Je vais utiliser ça pour alimenter ma motivation en vue des prochaines courses.»

La victoire est allée à la Sud-Coréene Bo-Reum Kim, meneuse sur le circuit de la Coupe du monde cette saison. Elle a devancé la Japonaise Nana Takagi et l'Américaine Heather Bergsma.

De son côté, De Haître, qui avait au remporté l'argent au 1000 m la veille, est passé à 29 centièmes de seconde de monter de nouveau sur le podium. L'Ontarien a finalement terminé au quatrième rang en vertu d'un temps de 1:45,79.

Le Néerlandais Kjeld Nuis (1:44,36) a obtenu l'or, devant le Russe Denis Yuskov (1:44,67) et son compatriote Sven Kramer (1:45,50).

Enfin une médaille pour François Hamelin

François Hamelin a obtenu sa première médaille sur... (La Presse canadienne, Jeff McIntosh) - image 3.0

Agrandir

François Hamelin a obtenu sa première médaille sur le circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste en plus de deux ans, dimanche.

La Presse canadienne, Jeff McIntosh

François Hamelin a obtenu sa première médaille sur le circuit de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste en plus de deux ans, dimanche, lorsqu'il a décroché le bronze sur 500 mètres à Minsk, au Bélarus.

Hamelin, de Sainte-Julie, a signé un chrono de 41,473 secondes pour grimper sur la troisième marche du podium. L'épreuve a été dominée par les Kazakhs Denis Nikisha, qui a complété la distance en 41,219 secondes, et Abzal Azhgaliyev. 

Il s'agissait de la première médaille de Hamelin cette saison et de sa première sur le circuit de Coupe du monde depuis sa conquête de l'or et du bronze lors des deux courses de 500 m à la Coupe du monde de Nagoya, au Japon, en décembre 2015.

«Je suis heureux de la façon dont le week-end s'est déroulé. Le 500 m m'a permis de mettre un baume sur ma saison, car je n'ai pas connu une grande saison sur la scène internationale, a souligné Hamelin. Ça m'a aussi permis de me racheter après le 1000 m de samedi, car j'ai pris de mauvaises décisions qui ont entraîné une pénalité. Plusieurs bons patineurs n'étaient pas ici ce week-end, mais je suis tout de même satisfait du résultat.»

Bastille au pied du podium 

De son côté, Guillaume Bastille n'a pas eu la même chance que Hamelin et a abouti au pied du podium de l'épreuve de 1000 m. Bastille, de Rivière-du-Loup, avait accédé à la finale après avoir été avancé par les officiels à la suite d'une disqualification en demi-finale.

L'épreuve a été remportée par le Sud-Coréen Yong Jin-lim en 1:26,119. Le Français Thibault Fauconnet (1:26,195) et le Kazakh Nurbergen Zhumagaziyev (1:26,542).

Chez les dames, la victoire sur 500 m a été octroyée à la Sud-Coréenne Kim Ye-Jin, qui a devancé l'Italienne Arianna Fontana et la Néerlandaise Yara van Kerkhof, tandis que celle sur 1000 m est allée à la Chinoise Yan Hutong. La Néerlandaise Rianne de Vries a obtenu l'argent, devant la Britannique Charlotte Gilmartin.

Absences au relais

Au relais, l'équipe canadienne féminine a terminé quatrième, à seulement 7,6 centièmes de seconde du podium, alors qu'elle ne comptait que trois patineuses au lieu de quatre, comme c'est la norme habituellement. Kim Boutin s'est abstenue d'y participer, en raison d'une blessure. Le relais canadien masculin n'a pas pris part à la finale, après s'être retiré en demi-finale la veille.

Au classement final après les six étapes de la Coupe du monde, le Canada a terminé troisième au relais féminin. Marianne St-Gelais a terminé en tête du classement sur 500 m, tandis que Boutin a terminé troisième sur 1500 m, même si les deux patineuses n'ont pas participé aux épreuves individuelles en fin de semaine.

Les Canadiens se rendront maintenant aux Championnats du monde, qui se dérouleront du 10 au 12 mars, à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer