Québec au secours de l'élite

Pavel Kulizhnikov et Laurent Dubreuil (en noir) lors... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Pavel Kulizhnikov et Laurent Dubreuil (en noir) lors du 500 m des Championnats du monde en février 2016. Le Québécois est fier «de voir que notre fédération a pris cette décision d'aider les athlètes de l'élite. Parce que ce n'est pas du tout leur mandat».

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Grâce à une aide financière de la Fédération de patinage de vitesse du Québec (FPVQ), les meilleurs patineurs de la province participeront aux dernières Coupes du monde de courte et longue pistes.

En manque d'argent, Patinage de vitesse Canada (PVC) a choisi de faire une croix sur ces épreuves, disputées à Minsk (courte piste) et à Stavenger (longue piste). «Notre réaction, c'était de dire que ça n'avait pas de bon sens. Qu'il fallait trouver un moyen de les envoyer là», a raconté mercredi le directeur général de la FPVQ, Robert Dubreuil, sans blâmer les instances canadiennes, dont il connaît les ennuis financiers. «J'ai été surpris dans une vue globale que notre sport en soit rendu là. Mais pas si surpris parce qu'on voit les moyens décliner au fil des ans depuis les Jeux olympiques de Vancouver», a ajouté Dubreuil, lui-même un ancien patineur olympique et père de Laurent Dubreuil.

Réunis il y a une dizaine de jours, les membres du conseil d'administration de la FPVQ ont pris la décision de financer ses athlètes. Son pendant canadien a accueilli l'idée avec «beaucoup plus de positif que de négatif», a dit Dubreuil.

Pour arriver à ses fins, la FPVQ demande le soutien de la population et de partenaires privés. Les personnes intéressées à donner peuvent le faire au fpvq.org. L'objectif : 25 000 $.

L'organisme prend un certain risque, admet Robert Dubreuil. «On se lance là-dedans avec de l'incertitude, car on ne pouvait pas attendre la fin de la campagne [de financement] avant de prendre une décision. Mais on a une bonne gestion financière depuis plusieurs années. On n'empruntera pas pour ça, c'est certain», a-t-il expliqué.

«C'est super»

Il y a quelques semaines, Laurent Dubreuil avait lancé un appel à l'aide sur Facebook pour trouver un pied-à-terre à Stavenger (Norvège), souhaitant participer à cette épreuve à ses frais, du 10 au 12 mars. Il n'aura plus à vider ses poches. Dubreuil est qualifié pour le 500 mètres.

«C'est super», a réagi l'athlète de Lévis à la nouvelle de mercredi. «Je suis soulagé, mais je suis fier également. Fier de voir que notre fédération a pris cette décision d'aider les athlètes de l'élite. Parce que ce n'est pas du tout leur mandat.»

Dubreuil fils logera quand même chez le bon Samaritain, à Stavenger. «Parce que je suis reconnaissant envers le gars qui m'a accueilli sans me connaître. Et mon but, ce n'est pas de faire monter la facture de la fédération québécoise», a-t-il expliqué, confiant de voir PVC trouver de nouvelles sources de financement en 2017-2018, une année olympique.

En courte piste, Valérie Maltais, Kasandra Bradette, Marie-Ève Drolet, Guillaume Bastille et François Hamelin feront partie des neuf patineurs de l'équipe canadienne à Minsk, du 10 au 12 février. Les grandes vedettes de la discipline Marianne St-Gelais, Charles Hamelin et Charles Cournoyer n'y seront pas, préférant s'entraîner en vue des Mondiaux, disputés du 10 au 12 mars à Rotterdam.

La Fédération de patinage de vitesse de la Colombie-Britannique a aussi offert son soutien financier à la patineuse sur courte piste Jamie Macdonald, qui sera présente à Minsk. La FPVQ compte d'ailleurs mettre de la pression sur ses consoeurs des autres provinces pour qu'elles en fassent autant avec les athlètes du longue piste.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer