Marie-Michèle Gagnon en veut plus

Il s'agit d'un troisième top 10 consécutif pour... (AFP, Juko Makovec)

Agrandir

Il s'agit d'un troisième top 10 consécutif pour Gagnon après sa septième place à Semmering, fin décembre, et sa sixième à Zagreb, le 3 janvier.

AFP, Juko Makovec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Marie-Michèle Gagnon a pris le neuvième rang du slalom géant de Maribor, samedi matin. Une épreuve remportée par la Française Tessa Worley, au cours de laquelle la grande Tina Maze a officialisé sa retraite... à sa façon.

Il s'agit d'un troisième top 10 en deux semaines pour Gagnon après sa septième place à Semmering, fin décembre, et sa sixième à Zagreb, le 3 janvier. La skieuse de Lac-Etchemin, meilleure Canadienne, a été 1,34 seconde plus lente que la gagnante, samedi, dans le froid de la Slovénie.

«C'est sûr que c'est un résultat solide, mais maintenant que j'en ai eu quelques bons d'affilée, je commence à en vouloir un peu plus», a souligné Gagnon, quelques heures après sa course. «C'est pas long, quand tu recommences à bien skier et à bien faire, que tu n'es pas complètement satisfaite avec une neuvième place. J'ai regardé mon vidéo et je vois vraiment les trous où j'ai laissé du temps. J'ai envie de le refaire. C'est bon, je suis motivée.»

L'Italienne Sofia Goggia (à 0,16) et la Suissesse Lara Gut (à 0,25) ont complété le podium. La jeune Franco-Ontarienne Valérie Grenier, âgée de 20 ans, a décroché la 22e place, à 3:38 de Worley.

Gagnon occupe maintenant le 16e rang du classement de la Coupe du monde de slalom géant après six épreuves (177 points). Worley domine cette liste avec 575 points, 76 de plus que Gut, meneuse au classement général. Gagnon est 20e dans la course au Grand Globe de cristal.

Maze finit à pied...

Absente des pistes depuis mars 2015, Maze effectuait un bref retour pour mettre un terme officiel à sa carrière en ses terres. La superstar slovène de 33 ans n'a toutefois pas complété la première descente, préférant s'arrêter après 46 secondes pour embrasser son entraîneur et son copain. Elle a ensuite poursuivi tranquillement sa route avant d'enlever ses skis et de franchir le fil d'arrivée à pied. Maze a lancé ses gants, ses lunettes et ses bâtons dans la foule en liesse.

Gagnon était déjà au chalet pour voir la dernière «descente» d'une de ses idoles, avec laquelle elle a développé une belle relation au fil des ans. «On avait une bonne amitié quand on se voyait aux courses. On n'allait pas souper ou prendre un café ensemble, parce qu'il y a quand même une bonne différence d'âge. Mais c'était plutôt comme [une relation] maman-fille. Je lui posais des questions. Elle était super gentille», a raconté la Québécoise de 27 ans.

Maze, une quadruple médaillée olympique reconnue pour sa polyvalence, n'a toutefois pas exclu un retour à la compétition la saison prochaine dans une entrevue avec l'Associated Press publiée il y a quelques jours. La campagne 2017-2018 culminera avec les Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud. «La chose la plus importante est de vivre dans le moment présent, pas dans le passé, ni dans l'avenir», a philosophé Maze, samedi.

Les techniciennes du ski alpin remettent ça dès dimanche, avec un slalom. Sans Maze, cette fois-ci...  Avec AP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer