Harvey amorce le Tour de ski avec une 6e place au sprint

Alex Harvey est parvenu à se hisser en... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Alex Harvey est parvenu à se hisser en sixième place du sprint à Val Mustair, en Suisse.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alex Harvey ne se «sentait pas super bien» sur ses skis, samedi, mais est tout de même parvenu à se hisser en sixième place du sprint à Val Mustair, en Suisse. «Je suis chanceux du résultat», a-t-il lui-même admis.

Le Russe Sergey Ustiugov a remporté l'épreuve, devançant... (AFP) - image 1.0

Agrandir

Le Russe Sergey Ustiugov a remporté l'épreuve, devançant l'Italien Federico Pellegrino et le Norvégien Finn Haagen Krogh. Alex Harvey est arrivé 6e.

AFP

La journée s'annonçait plutôt difficile pour le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges, en lever de rideau du Tour de ski. Dès les premiers instants, il a su que quelque chose clochait. «Je ne me sentais pas super bien physiquement. Les sensations n'étaient pas bonnes», a-t-il expliqué au Soleil

Le résultat a confirmé les craintes et Harvey a pris le 25e rang des qualifications, à plus de 9 secondes des meneurs.  

Ne pouvant se fier sur sa puissance et sa condition physique - qu'il juge par ailleurs excellente cette saison -, l'athlète s'est tourné vers la stratégie pour remonter le classement et gruger de précieuses secondes au cumulatif. 

Les coureurs devaient réaliser deux tours d'une même piste. «Au premier tour, j'y allais conservateur. Je me gardais cinquième ou sixième du groupe pour garder de l'énergie et avoir un bon ''finish''.» Harvey a ainsi remporté sa vague en quart de finale et a terminé deuxième en demi-finale. 

La finale s'est toutefois déroulée autrement. «Tous les gars sont allés [gonflés] à bloc» dès le premier tour. «Je n'étais pas capable de suivre.» Le Québécois a passé le fil d'arrivée en sixième position, un résultat hautement satisfaisant dans les circonstances. «En fin de compte, ça reste une bonne opération pour le classement cumulatif du Tour. On ne peut pas se permettre de mauvaise journée», a-t-il souligné.

Le Russe Sergey Ustiugov a remporté l'épreuve, devançant l'Italien Federico Pellegrino et le Norvégien Finn Haagen Krogh.

Parcours «casse-cou»

Le sprint de samedi était la première de sept étapes du Tour de ski, qui se déroule en seulement neuf jours, soit jusqu'au 8 janvier. La seconde, le 10 kilomètres en départ de groupe, aura lieu ce dimanche, toujours à Val Mustair.

Ayant de grandes aspirations pour le Tour cette année, visant au moins un podium et un top 5 au cumulatif, Harvey a l'intention de s'imposer dès le début de la course. «Je crois que ce sera la clé. Il faut un bon départ, parce qu'à 86 gars sur une même piste, il n'y a pas beaucoup de place et il y a risque de chute [si tu restes dans le peloton]», a dit le fondeur de 28 ans.

Non seulement il y aura du trafic, mais le parcours de Val Mustair est jugé «casse-cou» par certains coureurs. «Les Norvégiens se sont plaints», a rapporté Harvey. «Les pentes sont assez abruptes et il y a des courbes dans le bas», d où l'intérêt d'être devant pour éviter les accrochages.

Après Val Mustair, les fondeurs prendront la direction d'Oberstdorf, en Allemagne. Harvey mise gros sur le skiathlon du 3 janvier pour améliorer sa position au classement et qui sait, obtenir un podium ou une victoire d'étape.

«Ce serait vraiment le fun!»

La possibilité que Québec soit le théâtre des finales de la Coupe du monde de ski de fond en 2017, après le désistement de la Russie, qui devait accueillir les finales du 16 au 19 mars prochain, enthousiasme Alex Harvey. «La journée au sprint où j'ai terminé deuxième [à Québec], c'est la course où j'ai eu le plus d'émotions de toute ma carrière», a-t-il lancé d'emblée, faisant référence à sa performance du 5 mars dernier dans les rues de la capitale, épreuve tenue dans le cadre du Tour de ski du Canada.

La Fédération internationale de ski (FIS) a récemment fait signe à Gestev pour prendre la relève des Russes. Mais les délais sont courts et une décision finale devrait être prise dans la semaine du 9 janvier. Gestev devra rapidement faire état de ses avancées, notamment sur le plan financier. Le promoteur doit trouver 2 millions $ auprès de ses partenaires, qui étaient par ailleurs déjà au courant que Gestev avait levé la main si jamais la FIS avait besoin d'un plan B.

«Je sais que ça va être difficile, a dit Harvey. Mais ce serait vraiment le cool pour mes coéquipiers et moi. Toute l'équipe canadienne a passé de supers bons moments en [2012 et 2016] à Québec.» La FIS a déjà prévu revenir à Québec en décembre 2019.

Calendrier complet du Tour de ski

Val Mustair, Suisse

31 décembre: Sprint style libre

1er janvier: 10 km classique départ de groupe

Oberstdorf, Allemagne

3 janvier: Skiathlon (10 km classique/10 km style libre)

4 janvier: 15 km poursuite style libre

Toblach, Italie

6 janvier: 10 km style libre

Val di Fiemme, Italie

7 janvier: 15 km classique départ de groupe

8 janvier: 9 km style libre poursuite

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer