Nouveau titre, même coach

Membre de l'équipe d'entraîneurs de la formation canadienne... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Membre de l'équipe d'entraîneurs de la formation canadienne senior de ski de fond depuis plusieurs années, Louis Bouchard en est maintenant le patron.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nommé entraîneur-chef de l'équipe canadienne senior de ski de fond sans avoir postulé, Louis Bouchard n'est pas débarqué en Europe dans l'optique de tout mettre à sa main.

«Je ne suis pas ici pour faire un one man show, mais plutôt pour qu'on travaille tous ensemble», disait Bouchard, rejoint cette semaine en Finlande à l'approche de la première course de la saison, samedi. L'étape initiale de la Coupe du monde se tient, comme à l'habitude, à Kuusamo dans le cadre de la Ruka nordique, un festival regroupant le ski de fond, le saut à ski et le combiné nordique.

Bouchard s'y trouve avec Alex Harvey, meneur de l'équipe nationale, bien sûr, mais aussi à la tête d'une délégation plus nombreuse que les dernières années. «Il y a un mandat de développement qui accompagne le poste. À Ski de fond Canada, on veut être prêt lorsqu'Alex se retirera, on le sent, alors on prépare la relève, ce qui explique qu'on amène plus de monde en Coupe du monde.»

Ainsi, huit hommes et trois femmes (la quatrième s'absente pour cause de maladie) seront de la partie, samedi et dimanche. Du lot, Harvey et Cendrine Brown sont directement liés au Centre national d'entraînement Pierre Harvey, au Mont-Sainte-Anne, programme national dirigé par Bouchard. Il y a vu Harvey se farcir 1000 heures d'entraînement depuis le mois de mai, ce qu'il évalue comme ayant été le plus gros été de son protégé à ce chapitre.

L'une de ses premières décisions a été de nommer un coordonnateur des services techniques qui verra à la logistique des déplacements de l'équipe, autant pour le transport du personnel que celui de l'équipement. Ça lui laisse du temps pour superviser les camps d'entraînement, comme le tout dernier en Suisse. Il doit aussi montrer les rudiments du métier à Ivan Babikov, l'ex-fondeur devenu entraîneur de l'équipe nationale.

Harvey no 1 avec Salomon

Parmi les plus importants changements en vue de la présente saison, il pointe vers la présence de Len Valjas aux côtés d'Harvey dans les sprints par équipe et les skis de marque Salomon que chaussera le leader de la formation.

«Lenny est en grande forme, le même genre qui lui a permis de remporter des médailles en Coupe du monde il y a quelques années et ça motive beaucoup Alex. Et l'arrivée d'Alex chez Salomon, c'est aussi très important. Avec Fischer, Alex était 11e ou 12e dans une écurie qui avait beaucoup de clients, tandis que maintenant, il est numéro 1 avec [le Français] Maurice Manificat. Ils [Salomon] ont choisi d'avoir une plus petite équipe pour offrir un meilleur service, ça devrait aider», soulignait celui qui reconnaît que les problèmes de fartage avaient été un problème, l'an passé.

La saison commence avec un sprint classique, samedi, et une poursuite de 15 km classique, dimanche. La Coupe du monde se déplacera ensuite à Lillehammer (Norvège) la fin de semaine prochaine. Le point culminant de la saison sera les Championnats du monde à Lahti, en Finlande, du 22 février au 5 mars 2017.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer