Nouvelle saison, nouvelles ambitions

Alex Harvey s'envole samedi pour Davos afin d'amorcer sa... (Photo Yan Doublet, Le Soleil)

Agrandir

Alex Harvey s'envole samedi pour Davos afin d'amorcer sa préparation en vue des premières étapes de la Coupe du monde qui s'amorcera le 26 novembre, en Finlande.

Photo Yan Doublet, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quelques mois après avoir vécu «le plus beau» moment de sa carrière, Alex Harvey se relance ces jours-ci dans une nouvelle saison de la Coupe du monde de ski de fond. Nouvelle saison, nouvelles ambitions. Survol en quatre étapes.

Le pinacle

Ça se passait le 4 mars dernier, sur les plaines d'Abraham. Devant parents, amis, admirateurs, Alex Harvey remportait la médaille d'argent du sprint, au terme d'une course endiablée comptant à la fois pour le Tour de ski du Canada et le circuit de la Coupe du monde. Il l'affirme aujourd'hui sans détour : il s'agit du plus grand moment de sa carrière, pourtant riche de trois médailles aux Mondiaux. «Juste le fait de pouvoir compétitionner chez nous, à la maison. Devant ma famille, mais aussi mes amis, mes cousins qui ne m'avaient jamais vu en compétition... Et en plus d'avoir un podium!» Une très grosse cerise sur un très gros sundae. Harvey a aussi été surpris par le soutien reçu de la population. «Je savais que j'avais une belle couverture dans les médias pour un athlète amateur. Mais je ne m'attendais pas à autant de support», souligne-t-il.

Un été sans problème

À l'été 2015, Harvey devait se remettre d'une sérieuse opération visant à améliorer sa circulation sanguine dans ses artères iliaques. Cet été, rien à signaler. Pas de bobos, pas de maladie. Une préparation idéale. «J'ai été en mesure de bien suivre le plan de match», dit l'athlète de 28 ans. À l'automne 2015, il a rapidement senti les effets positifs de l'opération sur son endurance, mais a éprouvé des ennuis en sprint, résultat de sa longue période de réhabilitation. «J'ai l'impression que ma forme est plus équilibrée» que l'an dernier, souligne-t-il. Dans les derniers mois, il a participé à trois camps d'entraînement, dont un avec la puissante équipe norvégienne.

Le retour des Mondiaux

À pareille date l'an dernier, Harvey disait viser le sommet du classement de la Coupe du monde. La saison 2015-2016 ne comptait pas de championnats du monde, et le Tour de ski du Canada devenait pour Harvey la compétition phare. Malgré ses ennuis en début de saison, le skieur de Saint-Ferréol-les-Neiges a finalement terminé au septième rang du cumulatif. Il aimerait certes améliorer ce résultat cette année, mais les Mondiaux de Lahti, en février, sont encore davantage dans sa mire. Un mois avant ceux-ci, il participera à un camp d'entraînement en altitude. Trois étapes de la Coupe du monde seront abandonnées, trois autres serviront ensuite de préparation. En 2018, il entend reprendre la même formule en vue des Jeux olympiques de Pyeongchang. 

Et l'avenir?

À 28 ans, Harvey entreprend techniquement les meilleures années de sa carrière. Point de vue forme physique, il voit d'ailleurs une grosse différence par rapport à ses «jeunes années». Une question de «stabilité». «Quand j'étais jeune, je pouvais avoir un très bon résultat suivi d'une 60e place, sans autres raisons que la fatigue. Aujourd'hui, j'ai autant et même plus de bonnes journées, mais j'ai moins de mauvaises journées», lance celui qui entend skier au moins jusqu'en 2019, histoire de vivre une autre expérience olympique et les étapes canadiennes prévues l'année suivante. «Après, on verra. Je vais continuer tant que je vais sentir, au début d'une course, que je peux monter sur le podium. Dès que je vais perdre cette croyance-là, je vais arrêter.» Mais il tombera beaucoup de neige d'ici là. À court terme, Harvey s'envolera samedi pour Davos afin d'amorcer sa préparation en vue des premières étapes de la Coupe du monde. Ça débute le 26 novembre, en Finlande.

Harvey : «Le dépistage fonctionne»

Alex Harvey s'anime en parlant des scandales de dopage qui ont frappé les deux grandes vedettes du ski de fond, les Norvégiens Martin Sundby et Therese Johaug. Déçu par ces révélations, il est aussi rassuré de voir les coupables pris sur le fait. «Pour moi, la Norvège, c'était une nation blanche, blanche», illustre le meilleur Canadien de ce sport de glisse. «C'est juste dommage que ça arrive encore. Mais ça démontre que le dépistage fonctionne.»

Sundby a été suspendu deux mois cet été pour usage non autorisé de Ventolin - un médicament utilisé pour traiter l'asthme - lors du Tour de ski de 2015. Il sera au départ de la première Coupe du monde de la saison, le 26 novembre, en Finlande. Johaug a subi un contrôle positif à un stéroïde anabolisant contenu dans une crème pour traiter les brûlures sur les lèvres. Elle a aussi été suspendue deux mois. Dans les deux cas, la Fédération norvégienne de ski a accepté le blâme.

Mais la bonne foi des athlètes ne suffit pas, selon Harvey. «C'est une erreur que tu n'as pas le droit de faire!» lance celui qui multiplie les précautions lorsqu'il avale nourriture ou médicaments. Il compare les faux pas des Norvégiens à un homicide involontaire - sans faire de lien avec le crime lui-même, évidemment. La controverse ne semble pas avoir affecté Sundby, toujours l'homme à battre, croit Harvey. «Selon ce qu'on entend, il est clairement meilleur que tous ses coéquipiers» lors des camps d'entraînement. Un groupe qui comprend pourtant Petter Northug et Finn Haagen Krogh, deuxième et troisième de la dernière saison de la Coupe du monde. Derrière Sundby, bien sûr.

En plus du dangereux Russe Sergey Ustiugov, gardez aussi un oeil sur l'équipe suédoise, plutôt invisible l'an dernier. Elle comptera sur le retour du multiple médaillé olympique Johan Olsson, qui vient de passer la dernière saison loin du circuit de la Coupe du monde.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer