Morrison sauvé par sa copine et un spectacle

Denny Morrison... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Denny Morrison

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Calgary

L'entêtement de son amie de coeur et un spectacle équestre ont peut-être sauvé la vie de Denny Morrison. Le quadruple médaillé olympique de patinage de vitesse a réintégré sa résidence de Calgary, mardi, trois jours après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral à Salt Lake City.

Morrison a demandé de pouvoir se reposer et consulter ses médecins avant de rencontrer les journalistes. Son amie de coeur et sa coéquipière Josie Spence, qui avait remarqué que Morrison n'allait pas bien au point d'insister pour qu'il se rapporte à un hôpital à Salt Lake, a confié qu'ils étaient tous deux soulagés d'être de retour à la maison.

Spence a fait savoir que Morrison dormait beaucoup, mais que les médecins et toute l'équipe de patinage de vitesse faisaient tout pour lui rendre la vie plus facile. Selon Spence, les médecins et les coéquipiers savent que Morrison a besoin d'autant de repos que possible, et le patineur le sait aussi.

Le couple se dirigeait vers le Canada, après une randonnée de vélo de montagne de 25 jours sur la piste Arizona Trail qui relie le Mexique à la frontière de l'Utah. Morrison et Spence avaient cependant décidé de faire une escale à Salt Lake City pour assister au spectacle équestre Cavalia, samedi.

Morrison s'est réveillé d'une sieste alors que Spence et lui s'apprêtaient à sortir du véhicule. Spence a remarqué que Morrison avait de la difficulté à articuler et à mettre ses lunettes de soleil avec sa main gauche.

Spence, une sauveteuse certifiée formée en premiers soins, a réalisé que ces comportements léthargiques n'étaient pas uniquement liés à l'éveil d'une sieste. «Denny voulait rentrer au Canada, a-t-elle relaté. Nous étions tous deux très fatigués de ce long voyage. Il ne faisait que dire qu'il voulait retourner à la maison.»

Spence a insisté pour qu'il se fasse soigner. Et ses symptômes ont empiré au moment de leur arrivée à l'hôpital. «Il a été décidé de le transférer vers un autre hôpital où les médecins auraient procédé à une opération là-bas. Mais une fois dans l'ambulance, son état s'était pas mal amélioré et ils ont décidé de ne pas l'effectuer [l'opération].»

Caillot sanguin au cerveau

Une scanographie a confirmé un caillot sanguin au cerveau et une dissection d'une artère cervicale. Morrison n'a pas eu besoin d'opération ni d'anticoagulant, mais l'athlète de 30 ans de la Colombie-Britannique a passé trois nuits à l'hôpital.

Spence n'aurait peut-être jamais réalisé la gravité de la situation s'ils avaient continué leur route sans s'arrêter à Salt Lake pour assister au spectacle équestre. «Je suis si reconnaissante que nous ayons pu sortir de la voiture et constater la faiblesse de son côté gauche. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut voir en restant assis dans une automobile.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer