Un sixième top 10 pour Marie-Michèle Gagnon

Malgré son top 10, Marie-Michèle Gagnon n'était pas... (AFP, Fabrice Coffrini)

Agrandir

Malgré son top 10, Marie-Michèle Gagnon n'était pas vraiment satisfaite de sa performance au slalom des finales de la Coupe de Monde à Saint-Moritz.

AFP, Fabrice Coffrini

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour la sixième fois du calendrier 2015-2016, Marie-Michèle Gagnon a terminé dans le top 10 d'une épreuve de slalom, samedi, aux finales de la Coupe du monde à Saint-Moritz lors de l'avant-dernière course de la saison.

«J'ai fait un top 10, mais je n'étais pas vraiment satisfaite de ma performance. J'étais très rapide dans le haut du parcours, le plat, mais en première manche, j'ai fait une grosse faute dans la portion abrupte. Je pensais être capable de m'ajuster en deuxième manche, mais je n'ai pas pu faire ce que je voulais dans le pitch», analysait-elle après une petite sieste d'après-midi.

Le soleil de plomb qui sévissait à Saint-Moritz (Suisse) avait réchauffé un peu la neige, ce qui lui a permis de constater que ses bottes n'étaient pas assez rigides pour faire ce qu'elle avait en tête. «Mettre les bottes dans la neige lorsqu'il fait chaud ou en utiliser des plus rigides, je vais regarder dans notre prochain camp d'entraînement si quelque chose ne pourrait pas mieux fonctionner pour moi au niveau de l'équipement. Je viens de réaliser cela, car on n'avait pas encore eu de courses sous une telle chaleur», expliquait-elle.

Marie-Michèle a aussi discuté avec les techniciens des compagnies de bottes qui la commanditent. Elle a constaté que certaines rivales, dont la Suédoise Frida Hansdotter (gagnante du Globe de cristal de la discipline), en utilisaient des plus rigides que les siennes. «Je vais l'essayer au camp. J'ignore si ça va fonctionner, mais ça vaut la peine de vérifier.»

Marie-Michèle a terminé la première manche en 53 secondes et la deuxième en 54,60 secondes. L'Américaine Mikaela Shiffrin l'a emporté devant la Tchèque Veronika Velez Zuzulova et la Suédoise Hansdotter.

Finir sur une bonne note

La saison de la Coupe du monde prend fin dimanche avec un slalom géant. «La dernière course est aussi importante que les autres, il y a encore beaucoup de points à l'enjeu pour certaines filles qui visent le globe. On y va pour la victoire, c'est sûr, mais comme je n'ai jamais gagné en slalom géant, le but est de tout donner et de performer le mieux possible dans les deux manches.

«Je vais aussi partir dans le top 15, ça fait longtemps que je ne l'ai pas fait. Je veux finir sur une bonne note, et même si ça n'allait pas comme je le voulais, dimanche, ça reste que ma seconde moitié de saison a vraiment été positive, ce qui me donne beaucoup de confiance pour l'an prochain», ajoutait celle qui a connu son meilleur résultat en carrière en slalom géant (5e en 2010) sur cette piste de Saint-Moritz.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer