Décevante cinquième place pour Gagnon

La possibilité de gagner le globe de cristal... (AP, Shin Tanaka)

Agrandir

La possibilité de gagner le globe de cristal à Lenzerheide, en Suisse, a rendu Marie-Michèle Gagnon nerveuse. Au final, elle s'est retrouvée à 69 centièmes de la gagnante.

AP, Shin Tanaka

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Marie-Michèle Gagnon a raflé une «décevante» cinquième place au combiné alpin de Lenzerheide, dimanche. Un top 5 est généralement réjouissant, mais la skieuse de Lac-Etchemin avait de grandes ambitions : remporter le petit globe de cristal de la discipline. «Je suis pas mal déçue, a-t-elle dit au Soleil. C'est dur de dire ça avec une cinquième place, mais j'avais des chances de gagner le globe...»

L'athlète de 26 ans était troisième après le slalom, une position qui semblait enviable. Mais elle n'avait pas creusé suffisamment de distance à son goût avec les spécialistes du super-G, deuxième partie de l'épreuve. Résultat : Gagnon a été doublée par deux rivales après avoir obtenu le 13e temps de la deuxième manche.

La possibilité de gagner le titre pour la saison l'a rendue nerveuse, a-t-elle admis. «Et il y a eu beaucoup de sorties de piste pendant le super-G. Ça m'a comme stressée, déjà que je l'étais un peu», a ajouté Gagnon, en parlant de la discipline dont elle n'est pas une spécialiste. Samedi, elle avait d'ailleurs valsé dans les filets protecteurs lors de sa première descente en super-G.

Au final, Gagnon s'est retrouvée dimanche à 69 centièmes de seconde de la gagnante, la Suisse Wendy Holdener, qui a brillé devant les siens et remporté le trophée convoité par la Québécoise. Celle-ci conclut la saison au quatrième rang du combiné alpin. Au classement cumulatif, Gagnon pointe en 16place. Il lui reste quatre épreuves à disputer.

En excluant sa chute de samedi, elle a fini dans le top 10 lors de six de ses sept dernières courses. Elle avait d'ailleurs remporté le dernier combiné, fin février, à Andorre. «Depuis que j'ai pris une pause à la maison, j'ai vraiment changé mon attitude, dit Gagnon. J'ai une belle confiance.»

L'Autrichienne Michaela Kirchgasser et une autre Suisse, Lara Gut, ont accompagné Holdener sur le podium. Grâce à cette troisième place, Gut a solidifié son emprise sur le globe de cristal de la Coupe du monde, qui sera remis après une semaine intense d'épreuves, dimanche prochain. La saison de sa dauphine, Lindsey Vonn, est terminée en raison d'une blessure.

Deux Norvégiens s'imposent

Par ailleurs, le Norvégien Kjetil Jansrud s'est imposé au super-G de la Coupe du monde de ski alpin, alors que son compatriote Aleksander Aamodt Kilde a pris la tête du classement de la discipline.

Avec une seule course à disputer, ce jeudi, Kilde a 335 points, suivi d'un autre Norvégien, Aksel Lund Svindal (310), de l'Autrichien Vincent Kriechmayr (298) et de Jansrud, avec 295 points. La saison de Svindal est finie depuis une opération au genou en janvier.

Comme une victoire vaut 100 points, l'Américain Andrew Weibrecht, à 91 points, et le Suisse Carlo Janka, à 92 points, sont aussi encore dans la course, mathématiquement. «C'est toujours excitant quand c'est serré jusqu'à la fin», a dit Jansrud, qui a prévalu par 17 centièmes, dimanche, devant Kriechmayr. L'Italien Dominik Paris, victorieux en descente la veille, a complété le podium à 32 centièmes de seconde de Jansrud. Du côté canadien, Érik Guay s'est classé huitième, une douzaine de rangs devant Manuel Osborne-Paradis.

Jansrud a signé une 14e victoire en carrière et une sixième en super-G, quelques heures après s'être fait voler ses skis d'entraînement, à l'hôtel. «Quelqu'un a pris mes skis, a-t-il dit. C'est désolant de voir ça. On voyage beaucoup et c'est en Norvège qu'on me vole mes skis.»

Les cinq derniers super-G en Norvège ont été remportés par un athlète du pays : Jansrud en 2012, 2014 et 2015, ainsi que Svindal en 2013.

Au lendemain de la pire journée en descente pour l'Autriche depuis sept ans, Kriechmayr a redoré un peu le blason avec son troisième podium en carrière. Il a besoin de 38 points pour aspirer à un premier globe de cristal en carrière.

Les finales de la Coupe du monde débuteront avec une descente mercredi, à St-Moritz.  Avec AP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer