Alex Harvey surpris par Manificat

Le fondeur québécois, Alex Harvey... (Jeff McIntosh, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le fondeur québécois, Alex Harvey

Jeff McIntosh, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alex Harvey semblait destiné à la quatrième place du Tour de ski, mais une dure journée combinée à la performance étincelante du Français Maurice Manificat ont relégué le Québécois au cinquième échelon. Devant eux, Martin Johnsrud Sundby a prouvé une nouvelle fois qu'il était le meilleur de la profession.

«Je ne pensais pas que ça allait être possible de me faire rattraper, mais Manificat a connu toute une journée! Je n'ai pas été capable de le suivre», a dit la vedette du ski de fond canadien, forcément déçu d'avoir perdu un rang.

Samedi, Harvey s'est élancé quatrième de la poursuite de 15 kilomètres, dernière des huit étapes du Tour de ski. Il détenait 1 min 37 s d'avance sur Manificat, qui était alors septième. Les skieurs prenaient le départ dans l'ordre du classement, selon l'écart les séparant du meneur.

Manificat a rapidement rattrapé les Norvégiens Emil Iversen et Finn Haagen Krogh. Il s'est ensuite détaché pour rejoindre Harvey en deuxième moitié d'épreuve. En passant le fil d'arrivée, le Français avait distancé l'athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges par une trentaine de secondes.

«Alex a manqué d'énergie», a reconnu son entraîneur, Louis Bouchard. «Il était fatigué de son Tour, comme plusieurs skieurs.»

«C'était tough aujourd'hui», a admis Harvey. «Je n'étais pas dans une bonne journée. J'avais de la difficulté à bien écraser mes skis.»

Il est malgré tout heureux de ses deux dernières semaines. Le top 5 était un objectif; il est monté sur le podium devant les siens, à Québec; il a complété l'une de ses meilleures courses à vie vendredi; et surtout, il a fait vibrer les Canadiens pour le ski de fond. Arrivé au pays 15e du classement de la Coupe du monde, il s'est hissé au 7e rang.

Le spectacle Sundby

Devant lui, Sundby a fait le spectacle samedi. Avant l'épreuve, il était troisième avec 39,6 secondes de retard sur le meneur du Tour, le Russe Sergey Ustiugov. Peu importe. Sundby a d'abord effacé les sept secondes qui l'éloignaient de son compatriote Petter Northug. Puis les deux hommes ont mené une charge à fond de train pour rattraper Ustiugov.

Une fois cette première mission accomplie, Sundby semblait frais comme une rose. Il a doublé le Russe avec une désarmante facilité. Ce dernier a toutefois largué Northug dans les derniers kilomètres pour assurer son deuxième rang.

Brown «très satisfaite»

Chez les dames, Therese Johaug a skié un 10 km à la hauteur de son talent pour doubler sa compatriote norvégienne Heidi Weng, première du Tour par une trentaine de secondes avant cette dernière épreuve. Johaug pourra ajouter son triomphe canadien à son globe de cristal pour la saison.

«Très satisfaite» de sa quinzaine, la Québécoise Cendrine Brown a conclu le Tour en 40e place. Deuxième meilleure Canadienne derrière Emily Nishikawa (37e), la fondeuse de 22 ans espérait un top 30 pour obtenir une place sur l'équipe nationale B. Elle n'a pas atteint son objectif, mais dit avoir accompli sa mission.

«Je crois qu'ils vont m'amener sur le circuit de la Coupe du monde l'an prochain», a-t-elle affirmé samedi. Ses performances similaires à celles de Nishikawa - qui fait partie de cette équipe B - ne donneront pas le choix aux décideurs, croit-elle. «Je suis rendue là», a lancé Browne. Avec Sportcom

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer