Les Québécois sont les «boss des bosses»

Pour la première fois de l'histoire, deux Québécois,... (AP, Ivan Sekretarev)

Agrandir

Pour la première fois de l'histoire, deux Québécois, Mikaël Kingsbury et Chloé Dufour-Lapointe, remportent la même année le globe de cristal du classement des bosses.

AP, Ivan Sekretarev

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Moscou

Les Québécois sont vraiment les «boss des bosses». Pour la première fois de l'histoire, deux skieurs canadiens ont reçu la même année le globe de cristal du classement des bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique.

Samedi, à Moscou, Chloé Dufour-Lapointe a obtenu son premier globe de cristal, devançant au classement général des bosses sa soeur Justine (494-471). Son septième rang en bosses en parallèle a suffi pour confirmer sa place au sommet du classement. Vainqueur chez les hommes, son compatriote Mikaël Kingsbury était déjà assuré de son cinquième globe d'affilée depuis l'épreuve au Japon, la semaine dernière.

«C'était mon objectif dès le début de la saison», a dit Chloé Dufour-Lapointe. «Je voulais skier à mon plein potentiel à chaque descente, à chaque compétition. J'ai réussi à être constante», a ajouté la Mont-réalaise de 24 ans, qui a été écartée du podium seulement deux fois cette saison. «Je suis vraiment fière de moi. J'apprécie énormément ce globe de cristal.»

Samedi, la Britanno-Colombienne Andi Naude a remporté l'argent, défaite par la Française Perrine Laffont en finale. Maxime Dufour-Lapointe a terminé neuvième, trois rangs devant la troisième des soeurs, Justine.

Quant à Kingsbury, qui a eu raison du Français Benjamin Cavet en finale, il a obtenu une 33e victoire en Coupe du monde. En huit épreuves cette saison, il s'est toujours classé dans le top 5, incluant cinq victoires et deux deuxièmes places.

«Je suis vraiment content», a dit l'athlète de 23 ans. «Je suis arrivé ici sans pression, je voulais juste m'amuser. J'ai mixé mes sauts avec un 1080 en haut et un cork 720 en bas. J'y allais un duel à la fois sans penser à une victoire, alors c'est comme la cerise sur le sundae de finir la saison comme ça.»

Philippe Marquis troisième

Philippe Marquis, de Québec, a terminé sa saison sur une bonne note en terminant troisième. «J'ai atteint un niveau où je peux réussir un podium à chaque compétition. J'ai fait une belle progression pendant la saison. J'ai essayé beaucoup de nouvelles choses techniques au niveau de mes sauts.»

L'événement se déroulait au centre de Moscou, un endroit peu habituel pour les bosseurs de la Coupe du monde. «Être au centre de Moscou nous sortait assurément de notre zone de confort», a dit Marquis. «La piste était de 150 m au lieu des 250 m habituels. Ça donnait une vue extraordinaire sur Moscou. C'était accessible au grand public et ça fait parler de notre sport, alors je pense que même si c'est un changement de ce qu'on connaît, tout le monde peut être gagnant là-dedans.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer