La foule donne des ailes à Alex Harvey

Tout de suite après l'épreuve, la foule s'est... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Tout de suite après l'épreuve, la foule s'est massée sur la piste pour saluer Alex Harvey, tout sourire pour l'occasion. Les spectateurs ont ensuite scandé son nom lorsqu'il s'est hissé sur la deuxième marche du podium.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Au grand plaisir de la foule, et même grâce à elle, Alex Harvey a connu une solide journée de travail sur ses terres, vendredi. Au terme d'une finale aussi serrée qu'existante, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a pris le deuxième rang du sprint de Québec, troisième étape du Tour de ski du Canada.

Porté par la foule, Alex Harvey a pris... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Porté par la foule, Alex Harvey a pris le deuxième rang du sprint derrière le Français Baptiste Gros et devant le Russe Sergey Ustiugov. 

Le Soleil, Yan Doublet

Dans le dernier droit de la course, alors que la noirceur gagnait les plaines d'Abraham, Harvey a livré une chaude lutte à Baptiste Gros et au Russe Sergey Ustiugov, meneur du Tour. C'est finalement le Français qui l'a emporté par une longueur de ski. Harvey a tout juste surpassé le puissant Ustiugov, signe évident qu'il est dans une forme splendide.

Tout de suite après l'épreuve, la foule s'est massée sur la piste pour saluer son héros, tout sourire pour l'occasion. Les spectateurs ont ensuite scandé son nom lorsqu'il s'est hissé sur la deuxième marche du podium.

À chaque course, «c'était de plus en plus bruyant sur la ligne de départ quand on annonçait mon nom. C'était vraiment incroyable. Ça m'a donné des ailes, ça m'a permis d'avoir une journée de rêve», a affirmé l'athlète de 27 ans, quelques minutes après la fin de l'épreuve.

Il s'agit d'un troisième podium cette saison pour le meilleur fondeur canadien. Toutes des deuxièmes places. La dernière remontait au 28 novembre, lors d'un 10 kilomètres.

Harvey n'avait d'ailleurs pas perdu son sourire une fois devant les journalistes. Il affirme avoir transformé le stress de la journée en adrénaline. «Les journées de sprint, ce sont les plus stressantes. T'as quatre courses à faire, quatre opportunités de te planter un bâton entre les jambes, de tomber, de briser quelque chose...»

Gros «casse-pied»

Quant au gagnant, il réalisait bien se retrouver dans la position du «casse-pied», celui qui est venu enlever la victoire au favori local dans les derniers mètres de ce parcours «magique». «J'ai hésité à m'excuser au micro», a dit le sympathique Gros en souriant.

«Il y a énormément d'entrain autour d'Alex. J'ai presque l'impression que c'est lui qui a gagné. Qu'il vienne faire un podium ici, je trouve ça absolument énorme, parce qu'il cible tout le Tour. Moi, je vise vraiment les étapes de sprint. Oui, du coup, je me vois comme un casse-pied. Mais je suis là pour ça!»

Gros, 25 ans, a effectué tout un retour après s'être retrouvé à la traîne. Harvey a d'ailleurs admis avoir été surpris par la remontée du Français, d'autant plus que le favori local s'est dit en position idéale, dans le dernier droit, pour remporter la grande course : «Je pensais être capable de la gagner, celle-là», a-t-il lancé, sans déception dans la voix.

Plus tôt dans la journée, Harvey avait réalisé le 12e temps des qualifications de la première des deux épreuves présentées sur les Plaines. Il a ensuite fini deuxième de sa vague quarts de finale, puis premier de sa demi-finale devant le légendaire Norvégien Petter Northug Jr.

Après une saison en dents de scie, son plan de finir «en monstre» à la maison se déroule jusqu'ici à merveille. Pour Harvey, le Tour de ski représentait le moment le plus important de l'année. Et il s'y retrouve au sommet de sa forme.

Quelques secondes à gruger

Après trois étapes, Alex Harvey se retrouve désormais au quatrième rang du classement du Tour de ski du Canada. Il est toutefois loin des trois premiers. Sergey Ustiugov domine toujours, 1:56,8 devant le Québécois. Les Norvégiens Petter Northug Jr. et Emil Iversen complètent le top 3, respectivement 16,7 et 24,3 secondes derrière le Russe. Il sera virtuellement impossible pour Harvey de gagner des places lors de la poursuite de samedi sur les plaines d'Abraham, mais la vedette locale espère pouvoir gruger quelques secondes afin d'être en meilleure posture avant les quatre dernières épreuves, à Canmore.

Si le petit geste de défi d'Alex Harvey... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

Si le petit geste de défi d'Alex Harvey à l'endroit de Petter Northug Jr. a fait jaser, d'autres fondeurs n'ont pas apprécié certains contacts survenus durant la journée. En quarts de finale, le Russe Sergey Ustiugov et le Norvégien Ola Vigen Hattestad ont même montré des signes d'hostilité après avoir franchi le fil d'arrivée, le premier posant son doigt sur le crâne du second. 

Le Soleil, Yan Doublet

Un coup d'oeil qui fait jaser

Un simple regard vers la droite d'Alex Harvey a fait jaser lors de la conférence de presse d'après-course. En franchissant la ligne d'arrivée en demi-finale, le fondeur québécois s'est permis un petit geste de défi à l'endroit du grand Petter Northug Jr, alors qu'il le devançait au sprint dans les derniers mètres de l'épreuve.

«Northug est reconnu comme le meilleur finisseur au monde. C'était pour montrer que j'étais capable de le passer», a expliqué Harvey, sourire en coin, en parlant de ce coup d'oeil un brin crâneur.

Douce revanche pour le Québécois, qui avait vu le Norvégien terminer quelques centimètres devant lui lors des derniers Championnats du monde.

«Au sprint, c'est sûr qu'il y a une game mentale», a ajouté Harvey. «De montrer que j'étais capable de le prendre, ç'a dû le stresser un petit peu plus avant de débuter la finale. [...] Mais c'est sûr qu'il ne le dira pas!» Northug n'a d'ailleurs jamais vraiment été dans le coup lors de la dernière course de la journée. Il a terminé quatrième.

Harvey a aussi rappelé que le vétéran est comme lui l'un des prétendants au premier rang du classement cumulatif. D'où l'importance de lui lancer un message.

Northug n'est pas le dernier venu. Troisième au classement cumulatif de la Coupe du monde cette saison, il a déjà remporté deux Globes de cristal (2010 et 2013) et 13 médailles d'or en Championnats du monde au cours de sa carrière.

La journée a par ailleurs été marquée par quelques contacts en course que certains athlètes n'ont pas apprécié. En quarts de finale, le Russe Sergey Ustiugov et le Norvègien Ola Vigen Hattestad ont même montré des signes d'hostilité après avoir franchi le fil d'arrivée, le premier posant son doigt sur le crâne du second. Quelques minutes plus tard, Erik Bjornsen et Andrew Young se sont bousculés, eux aussi une fois leur effort terminé.

Place à la poursuite

Samedi, les skieurs s'élanceront du premier au dernier selon le classement actuel du Tour. C'est donc dire que Harvey partira quatrième, après le Russe Ustiugov, les Norvégiens Northug et Emil Iversen, mais avant leur compatriote Martin Johnsrud Sundby.

Les stratégies d'équipe pourraient devenir intéressantes si Sundby devait dépasser Harvey pendant la course. Le meilleur skieur cette saison tentera-t-il de ralentir le Québécois pour favoriser ses compatriotes? «C'est sûr que si je le vois demain matin ou ce soir, je vais lui demander c'est quoi son plan. Mais en même temps, il va peut-être garder des cartes dans sa manche. Je pense qu'il va essayer de pousser fort, parce que le podium est encore possible pour lui», a analysé Harvey.

Un commentaire de Sund-by récolté plus tôt semble lui donner raison : «Je suis si loin derrière en ce moment. Je dois seulement y aller fort et espérer récupérer quelques secondes sur les meneurs», a dit le Norvégien après son élimination en quarts de finale, vendredi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer