Alex Harvey termine 9e de l'étape montréalaise du Tour de ski

Même s'il n'a pu suivre le rythme d'enfer... (La Presse, Hugo-Sébastien Aubert)

Agrandir

Même s'il n'a pu suivre le rythme d'enfer des meneurs, Alex Harvey (10) a engrangé de précieux en terminant neuvième de l'étape montréalaise du Tour du Canada.

La Presse, Hugo-Sébastien Aubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

Montréal avait revêtu son manteau blanc pour la première Coupe du monde de ski de fond de son histoire et le parcours du parc du Mont-Royal a donné du fil à retordre aux meilleurs au monde.

Le Québécois Alex Harvey s'est bien battu, mais n'a pas été en mesure de rester avec les meneurs. Il a terminé le 17,5 kilomètres au pas classique en départ de masse en neuvième position.

Ce résultat permet toutefois à Harvey de grimper au sixième rang du classement général du Tour de ski du Canada, après deux des huit épreuves. Harvey avait terminé 11e au sprint de Gatineau, mardi.

Iversen triomphe

C'est le Norvégien Emil Iversen qui a remporté l'étape montréalaise, devant son compatriote Petter Northug fils et le Russe Sergey Ustiugov.

Vainqueur à Gatineau, Ustiugov conserve le dossard de meneur du tour avec 6,1 secondes d'avance sur Iversen. Harvey accuse 1:58,3 de retard sur Ustiugov.

Chez les femmes, les Norvégiennes ont balayé la compétition de 10,5 km. Therese Johaug a filé vers une 16e victoire cette saison. Elle a devancé ses compatriotes Heidi Weng et Astrid Uhrenholdt Jacobsen par plus d'une minute et elle a du même coup pris possession du dossard de meneuse du tour.

Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a brièvement tenté de rattraper le groupe de tête vers la fin du premier de cinq tours du circuit autour du monument à Georges-Étienne Cartier sur le flanc est de la montagne. Il a toutefois rapidement compris qu'il ne serait pas en mesure de maintenir la cadence imposée.

«Les trois premiers avaient une coche sur tout le monde aujourd'hui, a raconté le fondeur de 27 ans. J'ai payé le prix pour mon effort à la fin du premier tour.

«J'ai essayé de revenir proche, mais j'ai sauté. J'ai compris qu'il fallait plutôt que je me batte pour rester à un bon rang dans le tour.»

Harvey a finalement terminé l'épreuve en 46:21,8, à 1:16,4 du vainqueur.

Devon Kershaw, de Sudbury, a terminé 17e et Ivan Babikov, de Canmore, en Alberta, s'est aussi inséré dans le top 30 avec une 29e place.

Patrick Stewart-Jones, de Chelsea, a terminé au 64e échelon, tandis que Simon Lapointe, de Gatineau, a pris le 82e rang.

Après une journée de repos, les fondeurs poursuivront le Tour de ski vendredi et samedi à Québec, avec la présentation d'un sprint et d'une poursuite. Le tour prendra fin avec quatre épreuves à Canmore, du 8 au 12 mars.

Triplé norvégien

Malgré un rang de départ peu avantageux, Johaug a rapidement pris la tête de l'épreuve féminine pendant que quelques fondeuses chutaient dans les descentes ou glissaient dans les montées. Elle s'est ensuite détachée du peloton et n'a jamais été inquiétée.

«J'ai utilisé le premier kilomètre pour grimper en avant, a noté Johaug. Mes skis étaient très bons. Je suis en bonne forme. J'ai pu pousser pendant toute la course et je sais que c'est ce que je dois faire pour avoir la meilleure avance possible, surtout avec un sprint comme prochaine course.»

Les Norvégiennes ont gagné toutes les épreuves de distance au pas classique cette saison.

«Le parcours était très difficile, a mentionné Jacobsen. Mais les parcours longs et difficiles sont habituellement bons pour la Norvège.»

Emily Nishikawa, de Canmore, a été la meilleure Canadienne avec une 45e place, à 4:39,7 de Johaug, qui a rallié l'arrivée en 30:05,6.

Du côté des Québécoises, Cendrine Brown a pris le 48e rang, Katherine Stewart-Jones, le 52e, Olivia Bouffard-Nesbitt, le 53e, Sophie Carrier-Laforte, le 68e, et Marie Corriveau, le 72e.

Bouffard-Nesbitt, de Morin Heights, a été la meilleure Canadienne en première moitié de parcours avant de finalement manquer de carburant.

«Honnêtement, mon but était de survivre. Je ne voulais pas me faire rattraper par la meneuse, a raconté Bouffard-Nesbitt. Je suis partie vite. Je suis vraiment contente de mon premier tour. J'ai manqué de jus pour les deuxième et le troisième. Je suis tout de même contente de ma journée.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer