La conquête de Lindsey Vonn compromise

Lindsey Vonn a été évacuée sur une civière... (Photo AP)

Agrandir

Lindsey Vonn a été évacuée sur une civière lors du super-G de Soldeu samedi. L'Américaine de 31 ans s'est blessée au genou gauche en chutant à trois portes de l'arrivée.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

La conquête d'un cinquième gros Globe de cristal par Lindsey Vonn semble compromise à la suite de la chute de l'Américaine de 31 ans lors du super-G de Soldeu (Andorre), samedi.

«Les radios ont montré une fracture de fatigue», a expliqué sur les réseaux sociaux la skieuse de Vail, qui avait été évacuée sur civière avec le genou gauche protégé. «Je vais attendre et verrai comment je me sens demain, pour savoir si je participe à la course», a-t-elle ajouté en postant sur Instagram une photo avec une poche de glace sur son genou. 

Sa participation au super-combiné de dimanche est fortement incertaine. De sources médicales, ce type de blessure nécessite habituellement un temps de repos allant de plusieurs jours à plusieurs semaines. Pour un diagnostic plus précis, l'Américaine passera un test d'imagerie par résonnance magnétique lundi.

Sa lutte avec Lara Gut dans la course pour le gros Globe de cristal, promis à la lauréate du classement général de la Coupe du monde, semble néanmoins compromise. Samedi, la Suissesse n'a pas profité de la sortie de sa rivale, ne prenant que la 16e place de la course. Elle a toutefois réduit son retard à huit points avec encore neuf courses à disputer d'ici la fin de la saison, dans trois semaines.

Gut s'était élancée après une interruption de la course de plus d'un quart d'heure, consécutive à la chute de Vonn. Les conditions de visibilité, déjà très compliquées pour Vonn partie en pleine tempête de neige, ne se sont pas améliorées et Gut a terminé à plus d'une seconde de l'Italienne Federica Brignone.

Brignone s'est imposée en 57,33 secondes, devançant l'Américaine Laurenne Ross par 13 centièmes et l'Autrichienne Tamara Tippler par 37 centièmes. Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, a terminé 22e.

Mauvais souvenirs

Les images de la chute de Vonn, qui avait été la plus rapide par 32 centièmes de seconde jusque-là, ont fait craindre le pire. À trois portes de l'arrivée, elle s'est couchée dans la neige et ne s'est plus relevée. Allongée sur une civière, elle a été évacuée après un bon quart d'heure de traitement, ce qui est en général de mauvais augure pour les skieurs.

Les mauvais souvenirs de ses précédentes blessures ont alors resurgi : rupture du ligament croisé antérieur et du ligament collatéral tibial du genou droit, ainsi qu'une fracture du plateau tibial lors d'une violente chute lors du super-G des Mondiaux 2013 à Schladming (Autriche).

L'Américaine avait rechuté alors qu'elle tentait un retour pour participer aux Jeux olympiques, la seule compétition qui compte véritablement aux yeux des Américains. À nouveau blessée au genou, elle avait dû subir une nouvelle intervention chirurgicale.

De retour sur les skis en octobre 2014, la lauréate de 76 courses en Coupe du monde avait repris depuis son entreprise de domination de la vitesse féminine. Elle a remporté neuf courses cette saison, en dépit d'une préparation écourtée.

Un 18e gain record pour la Norvège

Aleksander Aamodt Kilde a remporté le super-G de Hinterstode pour donner à la Norvège un 18e gain cette saison en Coupe du monde de ski alpin, ce qui égale un record détenu par l'Autriche et la Suisse. Le vainqueur du jour ne savait pas trop comment expliquer les succès norvégiens. «C'est une bonne question. Je pense que le crédit va à nos entraîneurs.» Kilde, 23 ans a prouvé que son premier sacre sur le circuit majeur, obtenu en descente à Garmisch-Partenkirchen le 30 janvier, n'était pas le fruit du hasard. Au classement du super-G, il se hisse à 25 points d'Aksel Lund Svindal, le «patron» du ski norvégien, forfait sur blessure jusqu'à la fin de la saison, mais toujours leader. «Aleksander Kilde frappe à nouveau! Trop fort. Assez fier», a immédiatement tweeté le champion norvégien, en pleine convalescence. Kilde (1:29,89) a devancé de 24 centièmes de seconde le Slovène Bostjan Kline. «Je ne croyais pas cela possible. La saison est incroyable. Je suis très satisfait», a dit Kilde, qui en est à sa troisième saison complète. «Mon but est le globe de cristal du super-G. Avec seulement deux courses à disputer, je dois me concentrer là-dessus.»  AP et AFP

Valérie Grenier... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Valérie Grenier

Photothèque Le Soleil

Grenier championne mondiale junior

Valérie Grenier a été sacrée championne du monde en descente aux Mondiaux juniors de ski alpin, samedi, sur les pistes des Jeux olympiques de Sotchi. La skieuse de Mont-Tremblant a franchi la ligne d'arrivée en 1:13,95 pour devancer la Suissesse Beatrice Scalvedi par sept centièmes de seconde. «Je suis extrêmement contente», a dit la Québécoise de 19 ans. «Je visais un podium et j'ai eu la victoire. Je ne peux demander mieux. Ma descente était bonne. C'était un peu cahoteux par endroits, mais j'ai été capable de rester solide.» La skieuse, qui en est à ses quatrièmes Mondiaux juniors, prendra part au super-G lundi. «J'ai l'intention d'y aller à fond puisque la piste n'est pas trop abrupte, donc beaucoup de place pour attaquer!»  La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer