Le bronze pour Boisvert-Lacroix au 500 m des Mondiaux

Alex Boisvert-Lacroix était le premier surpris de sa... (AP, Ivan Sekretarev)

Agrandir

Alex Boisvert-Lacroix était le premier surpris de sa prestation en Russie, dimanche.

AP, Ivan Sekretarev

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Kolomna

Le Québécois Alex Boisvert-Lacroix a décroché la médaille de bronze sur 500 mètres en patinage de vitesse longue piste aux Championnats du monde sur distances individuelles de Kolomna, dimanche.

Boisvert-Lacroix, de Sherbrooke, a complété les deux manches avec un chrono cumulatif de 69,788 secondes. Le principal intéressé a paru le plus surpris de son propre exploit.

«C'est vraiment un moment magique pour moi de monter sur le podium aux Championnats du monde, a décrit Boisvert-Lacroix. Quand j'ai vu le temps, c'était juste incroyable! Je savais que je m'étais remis dans la course. Ce n'est toutefois qu'à la toute fin que j'ai su que j'avais gagné une médaille. C'est William Dutton qui me l'a dit, car je ne savais pas combien il restait de gars à patiner. Quand il me l'a dit, je me suis mis à crier.»

Le Russe Pavel Kulizhnikov a défendu son titre avec succès sur la distance en vertu d'un temps de 69,026 secondes, et son compatriote Ruslan Murashov a grimpé sur la deuxième marche du podium en 69,680. Il s'agissait de la deuxième médaille d'or de Kulizhnikov dans cette compétition, après celle acquise sur 1000 m, samedi, et de la troisième pour le pays-hôte, la Russie.

Victoire d'ivanie Blondin

Chez les dames, Ivanie Blondin, d'Ottawa, a triomphé au départ de masse en enregistrant un chrono de 8:17,53. Elle a battu la Sud-Coréenne Kim Bo-Reum par seulement 0,13 seconde. La Japonaise Miho Takagi a décroché le bronze.

Blondin a ainsi permis au Canada de ramener au pays un premier titre mondial depuis 2012, alors que Denny Morrison (1500 m) et Christine Nesbitt (1000 m et 1500 m) avaient décroché l'or.

«Je ne le réalise pas encore», a confié Blondin, qui avait obtenu l'argent sur la même distance, l'an dernier. C'est excitant et c'est quelque chose de spécial pour moi. Je ne pourrais être plus heureuse présentement (...) Cette course est vraiment la cerise sur le sundae. C'était mon objectif cette saison d'être championne du monde au départ en groupe», a-t-elle ajouté.

Au départ de masse masculin, Lee Seung-Hoon a triomphé en 7:18,26, devançant par un cheveu au fil d'arrivée le Hollandais Arjan Stroetinga et le Français Alexis Contin. La Corée du Sud a ainsi remporté sa deuxième épreuve des Mondiaux sur distances individuelles.

Les départs de masse masculin et féminin feront partie du programme olympique pour la première fois de l'histoire à Pyeongchang, en 2018.

Les Pays-Bas en vedette

La Hollandaise Jorien Ter Mors a obtenu sa deuxième médaille d'or de la fin de semaine en l'emportant facilement sur 1500 m. Comme ce fut le cas vendredi sur 1000 m, Ter Mors a vaincu les Américaines Heather Richardson-Bergsma et Brittany Bowe. Elle l'a emporté avec un temps de 1:53,92, battant Richardson-Bergsma par 0,75 seconde et Bowe par 1,17.

Les Pays-Bas, une puissance en patinage de vitesse longue piste, ont terminé les Mondiaux sur distances individuelles au sommet du classement des médailles avec six disques dorés. La Russie et la Corée du Sud ont suivi.

Au tour de Cournoyer de s'illustrer aux Pays-Bas

Charle Cournoyer a couronné une autre journée faste pour les Canadiens en obtenant la médaille d'or sur 1000 mètres à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Dordrecht, aux Pays-Bas, dimanche.

Cournoyer s'est hissé en tête à compter du cinquième tour et il n'a jamais regardé derrière lui par la suite en route vers une victoire en une minute et 26,92 secondes. Il a devancé dans l'ordre le Sud-Coréen Jiwan Park (1:27,01) et le Russe Semen Elistratov (1:27,06). «Mon plan était de contrôler la course et de me tenir parmi les deux premiers», a expliqué Cournoyer, qui a remporté quatre de ses cinq médailles cette saison au 1000 m.

Valérie Maltais... (Photothèque Le Soleil) - image 3.0

Agrandir

Valérie Maltais

Photothèque Le Soleil

Chez les dames, Valérie Maltais croyait bien avoir imité Cournoyer sur 1000 m, mais les juges en ont décidé autrement après avoir révisé la reprise vidéo au fil d'arrivée. Maltais, qui a signé un temps de 1:33,951, a concédé seulement 0,004 seconde à la Sud-Coréenne Do Hee Noh. La Chinoise Jiaying Tao (1:34,10) a pris le troisième rang.

«Oui, je me suis fait coiffer au fil d'arrivée par une erreur technique, mais je n'étais pas fâchée, car c'était une belle course, a dit Maltais. C'est amusant de faire des courses comme ça lorsque c'est serré. Ce n'est que partie remise.»

L'autre Canadienne en piste, Namasthée Harris-Gauthier (1 :34,18), a pris la quatrième place. Audrey Phaneuf a remporté la finale B.

Au 500 m, Marianne St-Gelais a ajouté à sa récolte de la fin de semaine en grimpant sur la troisième marche du podium en vertu d'un chrono de 42,91 secondes. La patineuse de St-Félicien, qui avait enlevé la finale du 1500 m la veille, n'a été devancée que par la Britannique Elise Christie (42,65) et la Sud-Coréenne Minjeong Choi (42,68).

Au 500 m masculin, François Hamelin a été pénalisé en demi-finale et s'est classé neuvième. Au relais masculin, François Hamelin, Patrick Duffy, Cournoyer et Sasha Fathoullin ont été relégués au quatrième et dernier rang de la finale en raison d'une pénalité. Les Canadiennes n'ont pas pris part à la finale du relais féminin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer