Le 11e Jamboree sous le signe de la nouveauté

Pendant que Laurie Blouin (à droite) vise le... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Pendant que Laurie Blouin (à droite) vise le podium en big air, Océanne Fillion veut surtout prendre de l'expérience. Elles entourent Chantal Lachance, numéro deux de Gestev.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour sa 11e présentation, le Jamboree n'est plus l'unique affaire du snowboard. À la traditionnelle Coupe du monde de big air s'ajoutent cette année deux compétitions de freeski, dont l'une se veut une première mondiale. Survol d'une fin de semaine de sports de glisse en milieu urbain résolument sous le signe de la nouveauté.

Red Bull ReDirect

Red Bull n'en a pas fini avec Québec. Même si le Crashed Ice préférera la capitale canadienne à la capitale québécoise en 2016-2017, le géant de la boisson énergisante propose vendredi une toute nouvelle compétition, le ReDirect. Imaginez du skateboard extrême, en ski, et vous ne serez pas loin de la vérité. C'est le skieur professionnel québécois Jean-François Houle qui a dessiné ce parcours nouveau genre.

«La particularité, c'est que c'est vraiment en milieu urbain», explique Houle, qui réalise ainsi un rêve. «On utilise le carré D'Youville, un endroit un peu mythique. Ça fait longtemps qu'on va là pour filmer des vidéos. [...] C'est un parcours assez osé. Des transitions, des murs... On n'a jamais vraiment travaillé avec ça.»

Dix skieurs de calibre international et autant d'athlètes locaux se disputeront les grands honneurs. Des juges choisi par Houle pour leur penchant artistique détermineront les huit finalistes, puis le gagnant. «C'est tellement dur et précis à juger. Ce n'est pas axé sur la grosse manoeuvre, mais plus sur le style et la créativité», dit Houle, un athlète de bientôt 30 ans qui a gagné une médaille d'or aux X Games d'Europe en 2011. Il sera d'ailleurs en action sur son propre parcours!

Le Boudoir accueillera le party de fin de soirée, vendredi. S'y déroulera une autre épreuve : le Stairsmaster, compétition vidéo qui permettra à quelques casse-cou de démontrer leurs prouesses préalablement enregistrées. 

Place D'Youville, vendredi, 19h à 22h

Première mondiale de Red bull ReDirect au Jamboree

Coupe du monde de Big Air (Snowboard)

L'épreuve phare de la fin de semaine. Contrairement aux deux autres compétitions, le big air compte pour le classement de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski. Soixante-cinq athlètes - hommes et femmes - représentant 20 pays s'élanceront du haut de la rampe située à l'îlot Fleurie.

Signe du niveau relevé de la compétition, le Québécois Maxence Parrot, gagnant aux X Games en janvier, sera en action. Il aura peut-être un avantage psychologique sur ses adversaires, puisqu'il a participé à la conception de l'immense structure. Une rampe de 39 mètres de hauteur et de 91 mètres de longueur qui présente un angle et une inclinaison différents des dernières années. Gestev, qui organise l'événement, a même réaménagé l'îlot Fleurie pour accueillir cet échafaudage de 200 000 livres, a expliqué la vice-présidente Chantal Lachance.

Chez les femmes, Laurie Blouin sera une participante locale à surveiller. L'athlète de Stoneham avait terminé 10e l'an dernier. La spécialiste de slopestyle vise un podium cette année. En août, elle a remporté une médaille d'argent lors d'une épreuve de la Coupe du monde, en Nouvelle-Zélande. «J'aimerais beaucoup aller en slopestyle et en big air en Corée du Sud», explique la snowboardeuse de 19 ans, en parlant des prochains Jeux olympiques d'hiver, en 2018. 

Pour Océanne Fillion, 17 ans, il s'agira d'une première tentative en big air, elle qui se spécialise en slopestyle. «Je suis ici pour voir et pour prendre de l'expérience», dit la Saguenéenne, résidente de Québec. Fillion n'a pas caché être impressionnée par la haute structure de l'îlot Fleurie.

Les qualifications débutent à 10h40, samedi, et se terminent en milieu d'après-midi. La grande finale commence à 20h30.

L'Igloofest de Montréal se charge du party de fin de soirée. Le défilé en haute ville du Carnaval se terminera d'ailleurs en même temps que la finale. Les carnavaleux pourront se joindre à la fête.

Îlot Fleurie, samedi, à partir de 10h

Freeski Big Air

Gestev ne s'en cache pas : elle veut attirer une épreuve de la Coupe du monde de freeski à Québec. Et ce depuis plusieurs années. En ce sens, la compétition de dimanche se veut une sorte d'audition, a admis Chantal Lachance.

Dans les dernières années, les organisateurs avaient profité du parcours de slopestyle, à Stoneham, pour faire un «demo» de freeski. Gestev pouvait ainsi présenter des images pour «vendre sa salade» à la FIS. «Cette année, c'est encore une étape supérieure pour atteindre notre objectif», explique Lachance. «D'ailleurs, on a même changé le nom de l'événement. Il s'appelait Snowboard Jamboree. On a décidé de l'appeler Jamboree Snowboard & Ski. On a vraiment une stratégie derrière tout ça.»

Les chances de Québec sont bonnes, ajoute la numéro 2 de Gestev. «Mais c'est très difficile d'arrimer des calendriers internationaux de deux sports différents. C'est à la limite de l'impossible», nuance-t-elle.

Vingt téméraires s'élanceront dimanche pour cette épreuve sanctionnée par l'Association des freeskiers professionnels.

Îlot Fleurie, dimanche, de 11h à 15h45

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer