L'anneau de glace retardé par le maire, dit Hamad

Le ministre Sam Hamad et ses collègues du... (Le Soleil)

Agrandir

Le ministre Sam Hamad et ses collègues du caucus libéral de Québec ont rencontré le caucus régional de députés conservateurs pour s'assurer que les élus sont au diapason quant aux dossiers prioritaires.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La révision du projet d'anneau de glace par le maire Régis Labeaume a entraîné des délais dans sa réalisation, constate le ministre responsable de la capitale nationale, Sam Hamad.

Le ministre Hamad et ses collègues du caucus libéral de Québec ont participé à une rencontre avec le caucus régional de députés conservateurs, lundi, à l'Édifice H, sur la Grande-Allée.

Interrogé sur l'état d'avancement du projet d'anneau de glace, le ministre Hamad a rappelé que le maire de Québec avait révisé le projet de fond en comble. «Rappelez-vous, il y a une partie qu'à un moment donné, le maire avait décidé de revoir le dossier, a souligné M. Hamad. Il a décidé de revoir les coûts et la structure du projet. Donc, normalement, il y a un délai rattaché à ça.»

En mars dernier, le maire de Québec montrait peu d'optimisme quant à la réalisation du projet qui était l'une de ses promesses électorales en 2007. «L'anneau de glace, je l'ai reporté de quelques années, disait M. Labeaume. J'ai mis ça de côté pour des jours meilleurs, mais ce n'est pas demain la veille.»

Puis, au cours de l'été, M. Labeaume a annoncé que les chiffres avaient été refaits et que le projet pouvait se réaliser au coût de 65 millions $. En novembre, la construction de l'anneau de glace - un projet qui comprend maintenant des investissements dans trois centres communautaires -, devenait le dossier prioritaire à aborder avec le nouveau gouvernement Trudeau.  

«Ça a toujours été la priorité des gouvernements fédéral et provincial, et on est toujours à la même place, a indiqué le ministre Hamad, lundi. Il ne faut pas oublier cette partie importante où le maire a décidé de revoir le projet. Moi, je m'en souviens. Alors ça a pris un peu plus de temps.»

Pas un signal contre le gouvernement Trudeau

Le ministre Hamad a pris soin de souligner que sa rencontre avec le caucus conservateur n'était pas un signal «contre le gouvernement libéral» de Justin Trudeau. Il s'agissait, a-t-il indiqué, de s'assurer que les élus de la région sont au diapason quant aux dossiers prioritaires.

 «On regarde les priorités pour Québec, priorité pour l'emploi, le développement économique, énumère le nouveau député conservateur de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell. Les projets porteurs, on les porte ensemble.» Les sommes fédérales réservées par le précédent gouvernement «sont toujours disponibles pour l'anneau de glace», selon M. Deltell. Le député conservateur a aussi énuméré les dossiers du centre de dédouanement de l'aéroport, l'agrandissement du port de Québec et le financement de l'Institut national de l'optique comme faisant partie de la liste de priorités pour la région.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer