La météo gâche le début de la saison du ski

À la station de ski de Stoneham, cinq... (Le Soleil, Frédéric Matte)

Agrandir

À la station de ski de Stoneham, cinq pistes étaient ouvertes, mercredi.

Le Soleil, Frédéric Matte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le manque de neige et les températures au-dessus du point de congélation ralentissent les ambitions des stations de ski à l'aube de la très achalandée période des Fêtes. Malgré tout, les amateurs de glisse peuvent dévaler les quelques pentes ouvertes dans la région.

«On a beaucoup de défi au niveau de la météo depuis le début de la saison.» La porte-parole des stations Stoneham et Mont-Sainte-Anne, Lisa-Marie Lacasse, reconnaît que les équipes d'entretien travaillent fort pour offrir un domaine skiable intéressant aux skieurs et planchistes. Mais la météo extrême rend les opérations difficiles.

«Mardi, il y avait 17 pistes ouvertes à Sainte-Anne. Hier [mercredi], il y en avait six à cause du verglas qui est tombé. Il faut préserver les pentes», explique-t-elle. À Stoneham, cinq pistes étaient ouvertes, mercredi. 

Pour l'ensemble des régions desservies par Le Soleil, le pourcentage du domaine skiable varie d'aussi peu que 7 % à 30 % selon les stations. L'an passé à pareille date, ce pourcentage variait entre 30 % et 70 %.

«On se compte chanceux quand même quand on se compare au reste de la province», relance Mme Lacasse. Avec raison. À l'exception du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie où l'enneigement est au-dessus de la moyenne provinciale, bien des stations demeurent fermées. En fait, 40 des 75 stations du Québec sont toujours inactives.

«Notre début de saison est ralenti par dame Nature. La situation n'est pas comme on voudrait l'avoir», résume Josée Cusson de l'Association des stations de ski du Québec. Par ailleurs, elle insiste sur le fait qu'il est possible de faire du ski et que les conditions en montagnes sont différentes de celles des centres-villes.

Baisse d'achalandage

Selon elle, le temps des Fêtes risque de se terminer par une baisse d'achalandage. C'est pourtant une période où les stations font le plein de clients. En effet, elle compte pour 18 % de la clientèle totale de l'année. C'est la plus importante après la relâche du printemps.

Les stations reposent maintenant leurs espoirs sur un refroidissement des températures prévu dès après Noël. «À partir du 27 décembre, on espère qu'il y a une fenêtre d'opportunité. Les stations devront en profiter pour fabriquer de la neige.»

Mais le mot de la fin revient à Mme Lacasse. «Nous, on fait de la belle neige avec nos canons, mais y'a rien de mieux comme la neige naturelle.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer